Le Conference Board du Canada

Le Conference Board du Canada

27 févr. 2009 11h46 HE

Le Conference Board du Canada : La déclaration de ses résultats face aux changements climatiques profite autant aux investisseurs qu'aux entreprises

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 27 fév. 2009) -

AVIS AUX REDACTEURS - Un segment audio est disponible à l'adresse suivante : http://media3.marketwire.com/docs/cbcf2702.mp3

Le président américain Barack Obama n'est pas le seul à projeter les changements climatiques au premier plan : des investisseurs et des entreprises en font aussi leur cheval de bataille. Comme le montre un rapport du Conference Board du Canada, The Carbon Disclosure Project: Why Should Companies Participate?, les investisseurs veulent savoir comment les entreprises seront touchées par les changements climatiques et connaître le plan d'action de chacune à cet égard. De plus, les entreprises dominantes reconnaissent qu'elles ont intérêt à dire comment elles gèrent les risques et saisissent les occasions suscitées par les changements climatiques.

"Les investisseurs institutionnels exigent des entreprises qu'elles communiquent les risques auxquels les exposent les changements climatiques, non seulement matériels et réglementaires, mais aussi pour la réputation et d'éventuels litiges, ainsi que les stratégies adoptées pour les maîtriser", indique Len Coad, qui, en plus d'administrer le Bureau de l'Ouest, agit à titre de directeur, Environnement, Energie et Technologie, au Conference Board, le partenaire canadien du Carbon Disclosure Project (CDP) pour l'administration et la déclaration. "De plus, la déclaration des émissions dans le cadre du CDP permet aux entreprises d'attirer l'attention sur leur rendement et de profiter de l'occasion ainsi apportée d'innover et d'attirer des investisseurs. En communiquant leur plan d'action, les entreprises montrent qu'elles font partie de la solution au problème que posent les changements climatiques."

Le CDP est une coalition internationale d'investisseurs institutionnels. En 2008, les 385 investisseurs ayant soutenu la demande d'information - y compris 40 basés au Canada - représentaient 57 billions de dollars d'actif. La demande d'information du CDP a été envoyée à 3 000 des plus importantes sociétés ouvertes au monde, y compris les 200 plus grandes entreprises canadiennes, en termes de capitalisation boursière, cotées à la Bourse de Toronto.

Des 103 entreprises canadiennes cotées en bourse qui ont répondu à la demande d'information du CDP en 2008, 90 ont indiqué que les changements climatiques présentaient des occasions économiques. En revanche, 85 ont confié que les changements climatiques s'accompagnaient de risques matériels et réglementaires ainsi que de risques nuisant à la conduite générale de leurs affaires. Comme en fait état un rapport antérieur, Carbon Disclosure Project - Canada 200 - Summary for Investors, quatre entreprises répondantes sur cinq tiennent compte des changements climatiques dans leurs stratégies de gestion des risques. Une troisième note d'information de la série Executive Action sera publiée en mars, Climate Change Risks and Opportunities: Sector Highlights from the Carbon Disclosure Project. Elle mettra l'accent sur les activités liées aux changements climatiques dans plusieurs secteurs.

La demande d'information formulée au nom des investisseurs institutionnels dans le CDP 2009 a été envoyée en février 2009. Les résultats seront diffusés en octobre 2009.

Cette publication de la série Executive Action a le soutien du Haut-Commissariat britannique au Canada.

Renseignements