Affaires indiennes et du Nord Canada

Affaires indiennes et du Nord Canada

01 oct. 2010 15h48 HE

Le Congrès des chefs des Premières nations de l'Atlantique et l'Assemblée des chefs du Manitoba reçoivent l'appui du gouvernement du Canada pour discuter du système électoral...

...avec les Premières nations

HALIFAX, NOUVELLE-ÉCOSSE--(Marketwire - 1 oct. 2010) - L'honorable John Duncan, ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien et interlocuteur fédéral auprès des Métis et des Indiens non inscrits, a annoncé aujourd'hui que le gouvernement du Canada appuiera le Congrès des chefs des Premières nations de l'Atlantique et l'Assemblée des chefs du Manitoba qui entreprendront un processus de discussion dans l'ensemble du pays pour échanger sur la question d'un meilleur système électoral pour les Premières nations.

Le Congrès des chefs des Premières nations de l'Atlantique (CCPNA) et l'Assemblée des chefs du Manitoba (ACM) ont formulé plusieurs recommandations concernant les préoccupations sur le processus électoral prévu par la Loi sur les Indiens. Avec l'appui du gouvernement du Canada, ils s'apprêtent à rencontrer les dirigeants d'autres Premières nations au Canada afin de recueillir leur avis et d'obtenir un consensus sur les améliorations à apporter au processus électoral des Premières nations.

« Le gouvernement du Canada est fier d'accorder son appui au CCPNA et à l'ACM dans leurs efforts en vue d'échanger sur la réforme électorale avec les organismes des Premières nations, a affirmé le ministre Duncan. Cette réforme électorale aidera les Premières nations à atteindre la stabilité politique essentielle à la concrétisation d'importants investissements d'entreprises, à la pratique d'une planification à long terme et à l'établissement de relations qui donneront un essor à leur développement économique. »

À la suite des séances de discussion, le gouvernement, en collaboration avec les Premières nations, préparera une nouvelle loi optionnelle qui contribuera à tenir compte des préoccupations des Premières nations et à favoriser l'établissement de gouvernements stables et efficaces.

« Cette initiative menée par les Premières nations orientera notre gouvernement dans l'élaboration d'une nouvelle loi optionnelle qui établira un système électoral plus fort pour les Premières nations », a expliqué Peter MacKay, ministre de la Défense nationale.

« La modernisation du système électoral de la Loi sur les Indiens à l'intention des gouvernements des Premières nations nous aidera tous à envisager la situation à plus long terme et à accroître la confiance à l'égard de notre gouvernance afin que nous puissions poursuivre nos objectifs de développement économique », a souligné le chef Morley Googoo, coprésident du CCPNA (Nouvelle-Écosse).

« Notre initiative conjointe avec l'Assemblée des chefs du Manitoba jette de nouvelles bases en apportant des changements nécessaires au système électoral actuel qui soutiendront la stabilité de la direction, la planification à long terme et une responsabilisation accrue », a ajouté la chef Candice Paul, coprésidente du CCPNA (Nouveau-Brunswick).

« L'Assemblée des chefs du Manitoba est fière de diriger ce processus historique de réforme électorale en partenariat avec le CCPNA, a stipulé Ron Evans, grand chef de l'Assemblée des chefs du Manitoba. Les objectifs finaux de toutes les Premières nations sont l'autosuffisance et l'autonomie. La mise sur pied d'un système électoral qui est mené par les Premières nations créera la stabilité qui permettra de renforcer la gouvernance des Premières nations au Canada. »

Un grand nombre de Premières nations ont formulé des critiques à propos du processus électoral prévu par la Loi sur les Indiens, le qualifiant de régime électoral archaïque et paternaliste. Les mandats plus courts que chez leurs homologues des administrations municipales ainsi que des gouvernements provinciaux et fédéral, un manque de structure à l'égard du processus de mises en candidature et l'absence de pénalités pour les délits liés au processus électoral sont les principales préoccupations qui feront l'objet de discussions.

À l'heure actuelle, 247 Premières nations du Canada organisent des élections selon les dispositions prévues par la Loi sur les Indiens. La présente initiative n'aura aucune influence sur les 338 Premières nations qui organisent leurs élections en vertu de leurs propres codes coutumiers.

Document d'information

Foire aux questions

Vous pouvez recevoir toutes vos nouvelles et vos mises à jour médiatiques automatiquement.

Pour obtenir plus d'information sur le fil RSS de notre salle des médias, ou pour vous y abonner, consultez : http://www.ainc-inac.gc.ca/1info/rssinfo-fra.asp.

ATS (appareil de télécommunication pour personnes sourdes)

Renseignements

  • Cabinet du ministre
    Attaché de presse
    Michele-Jamali Paquette
    Affaires indiennes et du Nord Canada
    Cabinet de l'honorable John Duncan
    819-997-0002
    ou
    Relations avec les médias
    Affaires indiennes et du Nord Canada
    819-953-1160