Conseil canadien du porc

Conseil canadien du porc

27 nov. 2007 11h16 HE

Le Conseil canadien du porc se félicite du fait que les gouvernements reconnaissent l'existence de la crise porcine, mais il réclame des mesures immédiates

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 27 nov. 2007) - Le Conseil canadien du porc (CCP) est soulagé de constater que le fédéral et les gouvernements provinciaux reconnaissent les obstacles majeurs auxquels l'industrie fait face actuellement, mais ses représentants insistent sur la nécessité de trouver des solutions immédiates pour les producteurs de porcs canadiens.

"Les producteurs de porcs traversent une crise qui prend des proportions alarmantes ", affirme le président du Conseil canadien du porc, M. Clare Schlegel. " La montée en flèche du dollar canadien, les augmentations spectaculaires du coût des moulées et les prix du porc à la baisse menacent de détruire toute notre industrie."

"La situation est très grave, ajoute-t-il. Les producteurs subissent des pertes sans précédent en raison de circonstances qui sont complètement hors de leur contrôle."

Le Conseil canadien du porc et certains de ses membres ont rencontré le ministre fédéral de l'Agriculture, l'Honorable Gerry Ritz, des hauts fonctionnaires d'Agriculture et Agroalimentaire Canada ainsi que des députés fédéraux et bon nombre de leurs homologues provinciaux au cours des dernières semaines afin de discuter des mesures dont l'industrie a besoin pour survivre.

"Nos interlocuteurs se sont montrés compatissants, poursuit M. Schlegel, mais les producteurs de porcs canadiens et leurs familles ont besoin d'interventions concrètes. Les producteurs doivent dès maintenant prendre des décisions financières majeures qui affecteront leur avenir. Ils doivent savoir jusqu'à quel point ils peuvent compter sur les gouvernements pour les aider à passer à travers cette période extrêmement difficile."

Le Conseil canadien du porc demande au gouvernement fédéral d'apporter des améliorations au Programme canadien de stabilisation du revenu agricole (PCSRA), d'accorder un prêt à court terme aux producteurs et d'accorder une avance de fonds immédiate dans le cadre des futurs versements du PCSRA.

"Le fédéral et les gouvernements provinciaux doivent intervenir immédiatement, ajoute M. Schlegel, et offrir aux producteurs les outils dont ils ont besoin pour passer à travers la tempête et pour continuer à apporter leur contribution aux collectivités rurales et à l'économie canadienne."

Les 11 000 producteurs de porcs du Canada produisent près de 31 millions de porcs par année, dont plus de la moitié sont exportés, surtout aux Etats-Unis et au Japon.

Renseignements