Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

16 mars 2009 16h00 HE

Le Conseil de recherches en sciences humaines appuie de nouveaux grands travaux de recherche concertée

VICTORIA, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 16 mars 2009) - Andrew Saxton, secrétaire parlementaire du président du Conseil du Trésor, au nom de l'honorable Gary Goodyear, ministre d'Etat (Sciences et Technologie), a annoncé aujourd'hui un investissement de 10 millions de dollars visant à financer quatre projets de recherche d'envergure qui traitent des médias numériques, de la résolution de conflits internationaux, de la démocratie électorale et de la place qu'occupe le chant dans diverses cultures.

"Le gouvernement du Canada reconnaît le rôle crucial que joue la recherche en sciences humaines sur les plans de l'innovation et de la compétitivité, de la création d'emplois et de la recherche de solutions créatives aux problèmes sociaux, indique M. Saxton. Le Plan d'action économique du Canada - le budget fédéral de 2009 - comprend des nouveaux investissements de près de deux milliards de dollars en infrastructure pour l'amélioration des universités et des collèges canadiens. Il prévoit également de nouveaux fonds destinés aux étudiants des cycles supérieurs. Ces sommes contribueront à accroître la qualité de vie des Canadiens et à bâtir une économie plus diversifiée et plus vigoureuse à long terme."

Le programme des Grands travaux de recherche concertée (GRTC) du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) finance les projets de recherche qui abordent d'importantes questions d'ordre intellectuel, social, économique et culturel. Il permet de coordonner les travaux de chercheurs du monde entier dans le cadre d'un seul projet de recherche. Les candidats et leurs équipes sont choisis à l'issue d'un processus d'évaluation par les pairs de calibre mondial.

"Les exceptionnelles initiatives de recherche novatrices lancées cette année illustrent bien la manière dont les sciences humaines aident à mieux faire comprendre les enjeux complexes auxquels doit faire face la société dans laquelle nous vivons. Des nouveaux environnements de connaissances engendrés par l'ère du numérique aux questions mondiales liées à l'être humain, aux politiques ou aux pratiques, le programme des GTRC soutient une recherche interdisciplinaire de pointe et encourage la collaboration internationale, renforçant ainsi le leadership du Canada en matière de recherche mondiale", a ajouté Chad Gaffield, président du CRSH.

Ces nouveaux projets de recherche sont menés par d'excellents chercheurs provenant de partout au Canada.

- Ray Siemens, de l'University of Victoria, axera sa recherche sur la création de nouveaux environnements de connaissances. Le monde dans lequel nous vivons dépend de plus en plus des médias numériques, comme les livres électroniques et les fichiers balados. M. Siemens et son équipe tenteront d'observer la manière dont l'information était transmise avant l'ère du numérique et comment elle est transmise depuis. Leurs travaux permettront aux Canadiens d'améliorer leur façon de lire, d'écrire et d'échanger des renseignements.

- Pitman Potter, de l'University of British Columbia, analysera l'Asia Pacific Dispute Resolution Program. Avec son équipe, il tentera d'aider les chercheurs qui adoptent une approche interdisciplinaire et les responsables de l'élaboration des politiques, du Canada et de l'étranger, à mieux comprendre comment se conformer aux normes en matière de commerce international et de droits de la personne.

- André Blais, de l'Université de Montréal, abordera la démocratie électorale. Aidé d'une équipe de recherche internationale exceptionnelle, il entreprendra une étude des plus ambitieuses ayant pour objet l'impact des règles électorales sur le fonctionnement de la démocratie. Dans sa mire : 20 élections menées dans cinq pays différents, qui seront analysées au regard des stratégies employées par chaque parti et de l'opinion de plusieurs échantillons d'électeurs. Sa recherche aidera à mieux comprendre le lien qui existe entre les règles électorales et la qualité de la démocratie.

- Annabelle Cohen, de l'University of Prince Edward Island, orientera sa recherche sur le chant et la façon dont il influence la manière de définir les universaux et les particuliers culturels liés à son développement et, de ce fait, explorera le continuum discours-chant. Mme Cohen et son équipe présenteront les meilleures pratiques de formation dans le domaine du chant en tenant compte des diverses cultures et générations, ce qui contribuera à améliorer la qualité de vie tout en favorisant une meilleure compréhension interculturelle et intergénérationnelle.

Les subventions accordées dans le cadre du programme des GTRC sont valables pour une durée de sept ans. En plus de générer une meilleure compréhension de l'être humain et de la société, ce programme offre aux étudiants des cycles supérieurs la possibilité d'acquérir une formation en recherche.

Note à l'intention des journalistes : Le CRSH est un organisme fédéral autonome qui finance la recherche universitaire et la formation des étudiants des cycles supérieurs par l'intermédiaire de concours nationaux avec évaluation par les pairs. Le CRSH conclut également des partenariats avec des organismes des secteurs public et privé afin de cibler la recherche et d'appuyer l'élaboration de meilleures politiques et pratiques dans les domaines clés de la vie sociale, culturelle et économique du Canada.

Renseignements