Conseil du Partenariat pour le secteur canadien de l'automobile (CPSCA)

Conseil du Partenariat pour le secteur canadien de l'automobile (CPSCA)
Industrie Canada

Industrie Canada

27 oct. 2006 17h01 HE

Le Conseil du Partenariat pour le secteur canadien de l'automobile discute de son orientation future

TORONTO, ONTARIO--(CCNMatthews - 27 oct. 2006) - A l'occasion de leur première réunion depuis mai 2005, les membres du Conseil du Partenariat pour le secteur canadien de l'automobile (CPSCA) ont discuté des progrès réalisés en vue d'atteindre ses buts fondamentaux et ses recommandations, y compris de récents investissements de 7 milliards de dollars du secteur privé dans l'industrie automobile au Canada. Les membres ont discuté de la nécessité de mieux faire connaître l'importance de cette industrie pour la prospérité future du Canada, ainsi que les améliorations importantes obtenues en matière d'émissions produites par les automobiles.

Les discussions du Conseil ont porté sur un certain nombre de priorités et de préoccupations, y compris les frontières, l'harmonisation de la réglementation en Amérique du Nord, les impôts et les tendances commerciales. Le Conseil a recommandé une plus grande coordination et un meilleur engagement de la part des ministères fédéraux et provinciaux afin de régler certains enjeux et d'assurer que le CPSCA progresse dans sa stratégie visant à attirer des investissements et à maintenir le dynamisme et la compétitivité internationale du secteur canadien de l'automobile.

Tous les membres, y compris l'honorable Maxime Bernier, ministre de l'Industrie du Canada, et l'honorable Sandra Pupatello, ministre du Commerce et du Développement économique de l'Ontario, étaient d'accord pour dire que le CPSCA demeure un forum utile pour régler efficacement les enjeux auxquels fait face l'industrie.

Don Walker, président-directeur général de Magna International Inc. et président du CPSCA, a affirmé : "La réunion d'aujourd'hui a marqué une étape importante dans l'orientation future du CPSCA, a-t-il déclaré. Notre industrie est confrontée à une concurrence internationale féroce et à des mouvements de restructuration, et sa santé future n'est pas garantie. Je suis heureux de constater que les membres ont reconnu les enjeux encore non résolus qui ont été ciblés par les groupes de travail et qu'ils se sont engagés à agir."

Le ministre Bernier a indiqué au groupe qu'il continuerait de consulter l'industrie en vue d'initiatives futures. "Le nouveau gouvernement du Canada reconnaît l'importance de l'industrie automobile pour le Canada. Celle-ci joue un rôle non négligeable dans notre bien-être et offre des emplois bien rémunérés à des milliers de Canadiens, a déclaré le ministre Bernier, qui assistait à sa première réunion du Conseil. Nous continuerons de discuter des principaux enjeux avec l'industrie, en plus de travailler à l'élaboration d'actions claires et mesurables afin d'aider l'industrie à croître. Les discussions d'aujourd'hui marquent une étape importante."

La ministre Pupatello, qui assistait également à la réunion du CPSCA pour la première fois, a déclaré : "Notre gouvernement est un fervent partisan de l'industrie automobile, comme en témoigne notre Stratégie d'investissement dans l'industrie automobile. Cette stratégie a permis d'obtenir, par effet de levier, des nouveaux investissements de plus de 7 milliards de dollars en Ontario et de créer des milliers d'emplois. De tels partenariats avec l'industrie, et des forums comme celui-ci, jouent un rôle crucial pour aider l'Ontario à conserver son titre de chef de file de l'Amérique du Nord dans la production de véhicules automobiles."

Le gouvernement du Québec partage les préoccupations du CPSCA quant à la compétitivité et la prospérité de l'industrie canadienne de l'automobile. Pour assurer la croissance du secteur, le gouvernement du Québec a mis en place un plan d'action qui vise à déployer des efforts ciblés dans des créneaux où le Québec se distingue, notamment le secteur de la fabrication des pièces en matériaux légers et de véhicules de courte série. Le Québec constitue résolument un endroit qui offre des occasions de relever les nouveaux défis de l'industrie automobile.

Les sept groupes de travail du CPSCA ont également examiné les priorités pour lesquelles une intervention sera nécessaire dans leur domaine respectif : la politique fiscale et d'investissement, le développement des ressources humaines, l'innovation, l'harmonisation réglementaire, la viabilité de l'environnement, l'infrastructure commerciale et le commerce international.

A PROPOS DU CONSEIL DU PARTENARIAT POUR LE SECTEUR CANADIEN DE L'AUTOMOBILE

Lancé en septembre 2002, le Conseil du Partenariat pour le secteur canadien de l'automobile est un groupe dirigé par le secteur privé qui compte parmi ses membres des dirigeants de l'industrie (assemblage de véhicules, fabricants de pièces, entreprises de pièces de rechange et concessionnaires), des représentants des syndicats, des universitaires ainsi que les ministres responsables de l'Industrie et du Développement économique des gouvernements du Canada, de l'Ontario et du Québec. Le Conseil a pour mandat de définir les mesures à prendre pour renforcer l'industrie automobile canadienne à court et à long termes.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Web http://capcinfo.ca.
MULTIMEDIA AVAILABLE:
http://www.ccnmatthews.com/fm/1723

Renseignements

  • CPSCA, secteur privé
    (pour Don Walker)
    David Paterson
    905-644-6308
    ou
    Gouvernement du Canada
    Isabelle Fontaine
    613-995-9001
    ou
    Industrie Canada
    Relations avec les médias
    613-943-2502
    ou
    Province de l'Ontario
    Danna O'Brien
    416-325-7569
    ou
    Province du Québec
    Madeleine Caron
    418-691-5656