Conseil du partenariat pour le secteur canadien de l'automobile (CPSCA)

Conseil du partenariat pour le secteur canadien de l'automobile (CPSCA)

26 nov. 2013 16h58 HE

Le Conseil du partenariat pour le secteur canadien de l'automobile propose une orientation stratégique à l'industrie et au gouvernement

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 26 nov. 2013) - Les membres du Conseil du partenariat pour le secteur canadien de l'automobile (CPSCA) se sont réunis aujourd'hui, à Ottawa, afin de discuter des principaux facteurs qui influent sur la compétitivité de l'industrie canadienne de l'automobile. La toile de fond de leurs discussions était une étude, intitulée « Un appel à l'action : II », que le CPSCA vient de rendre publique aujourd'hui. Fruit de la collaboration entre les constructeurs d'automobiles, les fabricants de pièces et un syndicat, ce document trace la voie à suivre pour maintenir une industrie automobile concurrentielle au Canada. Il fait suite à la première version d'« Un appel à l'action », publiée en 2004 par le CPSCA.

« Les membres du CPSCA sont déterminés à faire en sorte que l'industrie automobile continue de procurer des emplois de qualité aux Canadiens et de servir de moteur pour la croissance économique future », a souligné Don Walker, président du CPSCA et président-directeur général de Magna International. « La combinaison des mesures que nous recommandons aux secteurs privé et public représente, selon nous, une orientation claire et réalisable. »

Le rapport de 2013 décrit les tendances encourageantes observées dans l'industrie canadienne de l'automobile, ainsi que les défis que celle-ci doit relever. On y révèle que, même si la fabrication de véhicules au Canada est revenue aux niveaux d'avant la récession, les dépenses en capital ont chuté à des niveaux sans précédent depuis les années 1980. Le rapport mentionne tout particulièrement l'importance de garantir des investissements dans les usines, les ressources humaines, la recherche et l'innovation. On y souligne aussi l'importance de la collaboration entre l'industrie et le gouvernement pour communiquer clairement les raisons qui font du Canada un endroit propice aux investissements dans la fabrication. Plusieurs recommandations sont formulées à l'intention du secteur public et du secteur privé.

« Le secteur canadien de l'automobile est une industrie de calibre mondial et une source d'emplois, d'exportations et de produits de qualité qui sont au cœur de l'économie canadienne », a fait remarquer l'honorable James Moore, ministre de l'Industrie. « Notre gouvernement est résolu à soutenir la croissance et l'innovation dans l'industrie canadienne de l'automobile. Nous avons notamment renouvelé le Fonds d'innovation pour le secteur de l'automobile et signé l'Accord économique et commercial global avec l'Union européenne, qui éliminera les droits de douane sur des produits tels les voitures et les camions. De cette manière, notre gouvernement crée des conditions directement favorables à l'accroissement des ventes et à l'essor des fabricants et des autres entreprises du secteur canadien de l'automobile. »

Depuis la publication du premier rapport « Un appel à l'action » en 2004, l'industrie canadienne de l'automobile a connu de grands bouleversements. La montée en flèche du dollar, la restructuration des principaux acteurs de l'industrie et la transformation en profondeur des conventions collectives aux États-Unis ― voilà autant de facteurs qui ont nui à l'avantage concurrentiel dont jouissait le Canada par rapport à ses partenaires de l'ALENA.

« C'est une industrie qui ne s'arrête pas », a déclaré l'honorable Eric Hoskins, ministre du Développement économique, du Commerce et de l'Emploi de l'Ontario. « Je crois que les mesures prises par notre gouvernement au cours des dernières années montrent que nous sommes prêts à collaborer avec l'industrie afin de favoriser l'investissement et la création d'emplois. La discussion d'aujourd'hui sur la compétitivité illustre une fois de plus la pertinence du CPSCA comme outil de concertation entre les gouvernements, l'industrie et les syndicats afin de tracer la voie de la croissance future de ce secteur manufacturier essentiel. »

Le Conseil du partenariat pour le secteur canadien de l'automobile (CPSCA) est une organisation dirigée par l'industrie, dont le mandat est de s'attaquer aux principaux enjeux en matière de compétitivité auxquels fait face l'industrie canadienne de l'automobile. Parmi ses membres, on compte les PDG des cinq assembleurs canadiens d'automobiles, les PDG des grands fournisseurs de pièces canadiens, des représentants des associations industrielles, le président du syndicat Unifor, le recteur de l'Université de Windsor et les ministres de l'Industrie à l'échelle provinciale et fédérale.

Le rapport « Un appel à l'action II » a été préparé par le Comité sur la compétitivité du CPSCA, coprésidé par Ray Tanguay, président du conseil de Toyota Motor Manufacturing Canada et de Toyota Canada, et Rob Wildeboer, président exécutif de Martinrea International. Les membres du Comité sur la compétitivité représentent les cinq assembleurs de véhicules au Canada, ainsi que les fabricants de pièces et Unifor.

On peut consulter le rapport intégral au http://capcinfo.ca.

Renseignements

  • Conseil du partenariat pour le secteur canadien
    de l'automobile
    Greig Mordue
    (519) 241-8355

    Gouvernement du Canada
    Cabinet de l'honorable James Moore
    Ministre de l'Industrie
    Jake Enwright
    (613) 995-9001

    Gouvernement de l'Ontario
    Ministère du Développement économique,
    du Commerce et de l'Emploi
    Brigitte Marleau
    (416) 325-2479