Conseil jeunesse de Montréal

Conseil jeunesse de Montréal

29 mars 2006 14h38 HE

Le Conseil jeunesse de Montréal lance un rappel au Premier Ministre du Québec Monsieur Jean Charest : Montréal doit bénéficier de 29 M$ sur les 110 M$

MONTREAL, QUEBEC--(CCNMatthews - 29 mars 2006) - Suite à la présentation du budget provincial et à l'annonce de la nouvelle Stratégie d'action jeunesse 2006-2009, le Conseil jeunesse de Montréal (CjM) désire rappeler au Premier Ministre du Québec M. Jean Charest qu'une grande concentration des enjeux sociaux de la jeunesse se retrouvent à Montréal et nécessitent un financement adéquat et coordonné avec les investissements de la Ville de Montréal.

Ainsi, les membres du CjM considèrent comme crucial que la région de Montréal bénéficie d'un minimum de 29 M$ sur les 110 M$ alloués sur trois ans, somme proportionnelle au pourcentage des jeunes Québécois habitant l'île de Montréal, soit environ 26,1%. "En tant que membre de la seule instance mandatée pour conseiller le maire et le comité exécutif, nous croyons que nous devons faire partie intégrante du processus d'attribution des fonds prévus pour la région dans le cadre de la nouvelle stratégie du gouvernement provincial" déclare madame Marilou Filiatreault, présidente du Conseil jeunesse de Montréal.

Les membres du CjM tiennent à faire part au Premier Ministre du Québec de leur préoccupation quant à la façon dont ces sommes seront ventilées. Le CjM a pu constater qu'en 2005, le Fond Régional d'investissement jeunesse (FRIJ) était doté d'un budget de 5,8 M$. Or, ce montant ne représente que 14,5% des sommes allouées au niveau provincial, et ne reflète donc pas en entier la jeunesse montréalaise. Ce déséquilibre est d'autant plus grave, puisque le Ville de Montréal fait face à des problèmes particulièrement aigus et spécifiques tels le développement de l'employabilité, la lutte au décrochage scolaire, l'itinérance, la prostitution et les gangs de rue. De fait, la Ville de Montréal et ses arrondissements possèdent déjà une expertise spécifique d'administration pour ses programmes propres ou gérés en partenariat.

A ce titre, le CjM rappelle qu'il est, depuis 2003, la voix de la jeunesse à la Ville de Montréal et représente la diversité géographique, linguistique et culturelle des jeunes Montréalaises et Montréalais. Depuis sa création, le CjM, comité consultatif démocratique, indépendant et autonome, a produit plusieurs documents, dont les plus récents traitent des saines habitudes de vie, du développement durable, ainsi que des enjeux sociourbains tels la prostitution et les gangs de rue.

Les membres du Conseil jeunesse de Montréal attendent donc avec impatience de connaître le détail des sommes attribuées et espèrent que l'enjeu déterminant que représente la jeunesse montréalaise sera pris en compte, selon sa juste amplitude, lors du dévoilement de ces dernières. Les jeunes Montréalaises et Montréalais ont besoin de ce financement afin de mener à bien les projets indispensables à leur développement.

Renseignements

  • Conseil jeunesse de Montréal
    Sylvie Gauthier
    Coordonnatrice
    (514) 872-4801
    ou
    Conseil jeunesse de Montréal
    Mélanie Lafrance
    Chargée de communication
    (514) 754-0739 (cell)