Conseil québécois du Loisir

Conseil québécois du Loisir

20 août 2015 11h00 HE

Le Conseil québécois du loisir félicite monsieur Jean-Martin Aussant

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 20 août 2015) - Le Conseil québécois du loisir (CQL) félicite monsieur Jean-Martin Aussant pour sa nomination à titre de directeur général du Chantier de l'économie sociale : « Ses connaissances et son expérience dans le domaine économique et financier pourront sûrement contribuer

à ce que l'économie sociale franchisse une autre étape vers une reconnaissance accrue et l'accès aux moyens pour soutenir le développement et la pérennité des organismes. D'ailleurs, le CQL compte poursuivre sa participation et lui confirme son appui », a déclaré le président du CQL, monsieur Michel Beauregard. « D'autre part, cette arrivée rappelle que madame Nancy Neamtan demeurera associer à ce qu'est aujourd'hui l'économie sociale au Québec et je profite de l'occasion pour saluer chaleureusement son indéfectible engagement », a poursuivi monsieur Beauregard.

Rappelons que déjà en 1984, le milieu du loisir s'associait à l'économie sociale et publiait Le loisir, c'est rentable, carnet de bord de l'économie sociale destiné à toute organisation sans but lucratif dans le domaine du loisir. Il était donc naturel que le CQL se joigne activement au Chantier de l'économie sociale dans le cadre du Sommet sur l'économie et de l'emploi de 1996 et qu'il y maintienne sa participation.

Le réseau associatif du loisir compte 4718 organismes (4 518 organismes locaux, 150 organismes régionaux et 50 organismes nationaux) dont 30 % des organismes emploient du personnel rémunéré. Pour assurer le maintien et le rayonnement de leurs actions, ces mêmes organismes de loisir ont investi le champ de l'économie sociale en développant des produits, activités et services pour leurs membres et pour l'ensemble de la population. En termes d'apport spécifique à l'économie sociale, rappelons que les organismes interviennent dans plusieurs champs d'activités dans le domaine du temps libre notamment le loisir culturel, de plein air, scientifique, socio-éducatif et touristique. Ils font la promotion d'activités, d'équipements et de pratiques. Ils entretiennent un patrimoine collectif, ils forment des ressources humaines, assurent l'accessibilité et la qualité des services et défendent les intérêts de ceux qui pratiquent les activités ainsi que l'accessibilité au territoire.

Le milieu compte sur des réussites à l'échelle québécoise dont le Programme DAFA qui a été identifié par le TIESS comme l'une des expériences innovantes dans le cadre du partenariat entre l'économie sociale et le monde municipal.

Le Conseil québécois du loisir, chapitre de l'Organisation mondiale du loisir, contribue par le loisir au développement social, culturel et économique du Québec. Il représente les organismes nationaux de loisir, regroupe et appuie la concertation des intervenants du loisir. Il défend le droit au temps libre et aux loisirs pour tous et en favorise l'accessibilité en plus d'agir à titre de maître d'œuvre de projets nationaux.

Renseignements