SOURCE: Banque Scotia

Banque Scotia

26 juin 2014 07h00 HE

Le coût de la « Génération Sandwich » pourrait influencer le revenu de retraite, selon une étude de la Banque Scotia

Les jeunes bébé-boumeurs sont les plus touchés; Les prestations de retraite de l'État constituent la principale source de revenus

TORONTO, ON--(Marketwired - 26 juin 2014) - D'après une récente étude menée par la Banque Scotia, de nombreux bébé-boumeurs canadiens devant prendre soin de leurs parents tout en soutenant financièrement leurs enfants adultes s'inquiètent de l'impact causé par ces responsabilités sur leur revenu de retraite. L'étude démontre également que les prestations de retraite de l'État constitueront leur principale source de revenus, suivies des REER et des comptes d'épargne.

Voici d'autres découvertes majeures que révèle l'étude de la Banque Scotia intitulée The Retirement Landscape -- A Focus on the Baby Boomer :

Le défi de la génération sandwich

  • Le quart des bébé-boumeurs s'inquiètent de l'impact causé par les soins prodigués à leurs parents sur leur retraite.

  • Au moins un des parents est en vie pour 64 % des bébé-boumeurs, et 15 % affirment que la planification des coûts reliés aux soins de santé de leurs parents vieillissants est extrêmement ou très importante.

  • Au total, 41 % des bébé-boumeurs ont un ou plusieurs enfants de moins de 21 ans habitant sous leur toit. De ce nombre, presque la moitié (45 %) prévoit que sa progéniture continuera à vivre dans le foyer familial après 21 ans. En outre, 16 % des bébé-boumeurs disent qu'un de leurs objectifs financiers à la retraite sera d'aider leurs enfants à boucler les fins de mois.

Les jeunes bébé-boumeurs sont les plus touchés

  • Seulement 40 % des jeunes bébé-boumeurs (de 45 à 54 ans) se sentent bien préparés en vue de pourvoir à leurs besoins financiers à la retraite, en comparaison de 62 % des bébé-boumeurs âgés (de 65 à 70 ans). Les jeunes bébé-boumeurs (49 %) ont plus peur de voir le bout de leur épargne-retraite que les bébé-boumeurs âgés (33 %).

  • Fait non surprenant, les jeunes bébé-boumeurs se préoccupent de l'impact qu'aura la santé de leurs parents sur leur retraite. En effet, 28 % en sont inquiets (en comparaison de 12 % des bébé-boumeurs âgés), et 45 % affirment que la planification des coûts reliés aux soins de santé de leurs parents vieillissants est un objectif financier important (en comparaison de 17 % des bébé-boumeurs âgés).

Le coût de la génération sandwich

  • En moyenne, les bébé-boumeurs croient avoir besoin de 65 % de leur revenu d'avant retraite pour subvenir à leurs besoins pendant la retraite.

  • Les bébé-boumeurs tireront leur principal revenu de retraite de plusieurs sources de prestations (84 %) provenant surtout de l'État (72 %) et de REER/FERR (77 %), suivies des comptes d'épargne (52 %).

Citations

" Quand on pense à la retraite, on a tendance à parler de liberté et de choix de vie, mais ces choix sont surtout influencés par les finances : il faut avoir assez d'argent pour partir à la retraite, souligne Ahmad Dajani, vice-président, Placements, CPG et outils de vente de la Banque Scotia. Pour les bébé-boumeurs, réviser le plan de retraite n'a jamais été aussi important, car ils doivent s'occuper de leurs parents vieillissants ainsi que de leurs enfants adultes qui demeurent à la maison. En communiquant avec un conseiller financier ou un spécialiste, Gestion des avoirs, ils pourront élaborer un plan leur permettant d'équilibrer leurs priorités et de profiter de leur retraite. "

" Alors qu'ils pensent à la retraite, les bébé-boumeurs passent de la génération "moi" à la génération "nous", explique Lisa Ritchie, première vice-présidente, Service d'études sur les consommateurs de la Banque Scotia. Contrairement aux générations précédentes, leurs responsabilités dépassent les attentes traditionnelles : ils doivent désormais voir aux soins de leurs parents vieillissants et soutenir leurs enfants adultes. "

À propos du sondage

Pour réaliser ce sondage, TNS Canada a mené des entrevues en ligne auprès de 1 201 Canadiens âgés de 45 à 70 ans. Tous les participants disposaient d'au moins 50 000 $ en actif à placer et prenaient seuls ou conjointement les décisions financières de leur ménage. Parmi les participants, 37 % étaient retraités et 63 % ne l'étaient pas. Dans les tableaux ci-après, les données ont été pondérées pour représenter la population générale en fonction de l'âge, du sexe et de la région. Le sondage a été réalisé entre le 8 et le 23 janvier 2014.

Au sujet de la Banque Scotia

La Banque Scotia est un leader parmi les fournisseurs de services financiers dans plus de 55 pays et la plus internationale des banques canadiennes. Avec un effectif de plus de 86 000 employés, la Banque et ses sociétés affiliées offrent une vaste gamme de produits et de services, dont des services bancaires aux particuliers, aux entreprises et aux sociétés ainsi que des services de gestion de patrimoine et de banque d'investissement à plus de 21 millions de clients. L'actif de la Banque Scotia s'établit à 792 milliards de dollars (au 30 avril 2014). Les actions de la Banque Scotia sont cotées en bourse à Toronto (TSX: BNS) et à New York (NYSE: BNS). Les communiqués de la Banque Scotia sont diffusés par Marketwired. Pour en savoir davantage, veuillez consulter www.banquescotia.com.

RÉSULTATS : SEGMENTATION PAR RÉGION

BÉBÉ-BOUMEURS AYANT DES PARENTS VIEILLISSANTS

             
  Total Atlantique Québec Ontario Prairies C.-B.
% des bébé-boumeurs dont au moins un des parents est en vie 64 % 63 % 59 % 65 % 67 % 68 %
% des bébé-boumeurs s'inquiétant de l'impact causé par la santé de leurs parents sur leur retraite 25 % 25 % 28 % 23 % 19 % 28 %
% des bébé-boumeurs affirmant que la planification des coûts reliés aux soins de santé de leurs parents est extrêmement ou très importante 15 % 12 % 16 % 16 % 10 % 16 %
       

BÉBÉ-BOUMEURS SOUTENANT FINANCIÈREMENT LEURS ENFANTS ADULTES

             
  Total Atlantique Québec Ontario Prairies C.-B.
% des bébé-boumeurs affirmant que l'un de leurs objectifs financiers à la retraite sera d'aider financièrement leurs enfants 16 % 17 % 14 % 17 % 12 % 17 %
       

SOURCES DE REVENU DE RETRAITE DES BÉBÉ-BOUMEURS

             
  Total Atlantique Québec Ontario Prairies C.-B.
Régimes de retraite de l'État/de l'employeur/de l'employeur du conjoint 84 % 85 % 83 % 82 % 88 % 85 %
Régimes de retraite de l'État 72 % 74 % 67 % 72 % 72 % 80 %
REER/FERR 77 % 73 % 77 % 77 % 81 % 73 %
Comptes d'épargne 52 % 36 % 47 % 55 % 57 % 54 %
       

Renseignements