Conseil de recherches en sciences humaines du Canada

Conseil de recherches en sciences humaines du Canada
Sagacitas

Sagacitas

16 oct. 2008 19h30 HE

Le CRSH rend hommage aux meilleurs chercheurs en sciences humaines du Canada

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 16 oct. 2008) - Ce soir, le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) a rendu hommage aux meilleurs chercheurs canadiens en sciences humaines dans le cadre de la sixième édition de Sagacitas, sa cérémonie annuelle de remise des prix. Les prix remis à l'occasion de cette cérémonie sont parmi les récompenses les plus prestigieuses décernées au sein de la communauté des chercheurs canadiens.

"Ce soir, nous saluons des chercheurs exceptionnels en célébrant leurs contributions à la recherche ainsi qu'à la prospérité, à la diversité et à la qualité de vie du Canada, a remarqué Chad Gaffield, président du CRSH. Au cours des 30 dernières années, le CRSH a investi dans la recherche de calibre mondial menée dans les universités et les collèges du pays. Les lauréats d'aujourd'hui sont de magnifiques exemples de l'impact de cette recherche sur la société ainsi que de son importance pour l'avenir du Canada."

La Médaille d'or du CRSH pour les réalisations en recherche a été attribuée cette année à Ian Hacking, professeur émérite de l'University of Toronto. Cette médaille souligne les accomplissements de M. Hacking à titre de l'un des penseurs les plus influents du monde dans les domaines de l'histoire et de la philosophie de la science. Ses collègues disent de lui qu'il est un "trésor national" et "peut-être bien le philosophe le plus intéressant d'aujourd'hui".

La recherche effectuée par M. Hacking forme une impressionnante mosaïque de travaux qui traitent notamment du trouble de personnalité multiple, de la physique expérimentale et de l'émergence du concept de probabilité dans la société occidentale. Le chercheur est souvent invité à donner des conférences sur des sujets comme l'éducation des adultes ou les biotechnologies. La qualité de sa recherche ne connaît pas de frontières et est à l'origine de nouveaux travaux dans des champs aussi variés que disparates comme l'autisme et l'entrepreneuriat.

"Lorsque j'ai publié mon premier livre sur l'inférence statistique, j'étais un inconnu, a expliqué M. Hacking. Au bout de seulement quelques semaines, j'ai reçu des lettres de statisticiens professionnels qui étaient ravis qu'un philosophe s'intéresse à leur travail. J'ai conservé ces merveilleuses lettres, car cette expérience m'a donné le courage au cours des années qui ont suivi de traiter des disciplines dont je ne savais presque rien et d'aborder, avec une grande confiance, des experts en la matière."

M. Hacking a reçu de nombreux prix universitaires, tant à l'échelle nationale qu'internationale, dont le prix Killam en 2002 et le prix Molson en 2000. Il est Compagnon de l'Ordre du Canada et un membre émérite de l'American Academy of Arts and Sciences, de la British Academy et de la Société royale du Canada. De 2001 à 2006, il a détenu l'une des chaires les plus prestigieuses du monde au Collège de France. Il est le premier anglophone à s'être vu décerner cet honneur.

Pour sa part, Anthony Glinoer s'est vu décerner le prix Aurore du CRSH. Ce prix, qui s'accompagne d'une bourse de 25 000 $, rend hommage à un nouveau chercheur exceptionnel qui est en voie de se bâtir une réputation grâce au caractère passionnant et original de ses travaux en sciences humaines. M. Glinoer, qui est professeur adjoint de littérature française à l'University of Toronto, se spécialise dans l'étude de l'époque romantique française. Sa recherche porte sur la nature collective de la production culturelle et le mythe du génie créateur solitaire.

Sarah L. Desmarais, de l'University of British Columbia, a reçu le Prix postdoctoral du CRSH - un prix d'une valeur de 10 000 $ - afin de financer sa recherche axée sur l'amélioration de la santé des femmes enceintes et de leurs nouveau-nés. Inspirée par ses études de doctorat en psychologie judiciaire, Mme Desmarais a conçu et est sur le point de lancer un programme d'intervention destiné aux femmes enceintes qui risquent d'être victimes de violence familiale.

Enfin, Katherine Madjidi a reçu la bourse William-E.-Taylor. Cette bourse d'une valeur de 5 000 $ est attribuée chaque année à l'étudiant dont la demande aux programmes de bourses de doctorat présentée au CRSH a été la mieux classée. Mme Madjidi espère que ses travaux de doctorat en études comparées et internationales et en éducation en matière de développement menés à l'Ontario Institute for Studies in Education permettront de mieux comprendre le rôle que jouent les groupes de la société civile dans les changements mondiaux et d'aider les groupes autochtones à se faire entendre sur la scène internationale.

Tous les lauréats ont été sélectionnés à l'issue d'un rigoureux processus d'évaluation par les pairs et les fonds qui leur ont été attribués devront servir à financer leurs activités de recherche.

L'an dernier, le CRSH a financé les travaux de recherche de plus de 6 000 professeurs et appuyé directement près de 4 000 étudiants des cycles supérieurs et chercheurs postdoctoraux.

Pour connaître la liste complète des lauréats, veuillez consulter le site Web du CRSH (www.crsh.ca).

Note à l'intention des journalistes : Le CRSH est un organisme fédéral autonome qui finance la recherche universitaire et la formation des diplômés par l'intermédiaire de concours nationaux avec évaluation par les pairs. Le CRSH conclut également des ententes de partenariat avec des organismes des secteurs public et privé afin de cibler la recherche et d'appuyer l'élaboration de meilleures politiques et pratiques dans des domaines clés de la vie sociale, culturelle et économique du Canada.

This document is also available in English.

Renseignements

  • CRSH
    Trevor Lynn
    Gestionnaire, Communications
    613-992-7302
    Cellulaire : 613-302-9879
    trevor.lynn@crsh.ca
    ou
    CRSH
    David Holton
    Conseiller en communications
    613-996-0520
    Cellulaire : 613-859-0225
    david.holton@crsh.ca