Gouvernement du Canada



Gouvernement du Canada

15 oct. 2012 12h41 HE

Le CRSNG rend hommage à de jeunes chercheurs canadiens pour leur esprit d'entreprise et leur excellence en innovation

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 15 oct. 2012) - On a rendu hommage à certains des meilleurs jeunes chercheurs du Canada aujourd'hui pour avoir appliqué leur recherche de pointe à des problèmes concrets. Mentionnons au nombre de ces travaux la conception d'un navire autopropulsé pour l'entretien des éoliennes extracôtières, la création d'une plateforme technologique pour produire des vaccins bactériens et l'amélioration des capacités des microscopes à force atomique. L'honorable Gary Goodyear, ministre d'État (Sciences et Technologie), a souligné ces réalisations en annonçant le nom des lauréats des Prix Défi innovation du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) de 2012.

« À l'occasion de la Semaine de la PME et de la Semaine nationale des sciences et de la technologie, notre gouvernement est heureux de souligner les réalisations de jeunes chercheurs canadiens animés de l'esprit d'entreprise, a déclaré le ministre d'État Goodyear. Je tiens à féliciter ces étudiants exceptionnels qui font preuve de créativité et de courage dans la poursuite de leurs idées. Leurs travaux sont un bel exemple de l'innovation à son meilleur. »

« Ces prix encouragent les étudiants diplômés à explorer l'incidence de leur recherche sur le monde réel. Je suis très impressionnée par le haut calibre des mises en candidature que nous avons reçues des universités de toutes les régions du Canada, a affirmé Suzanne Fortier, présidente du CRSNG. Ces jeunes chercheurs comprennent que la capacité de transformer les nouvelles connaissances en des produits et des services novateurs est un facteur essentiel pour porter le Canada à de nouveaux niveaux d'innovation. »

Les éoliennes installées dans des zones extracôtières représentent l'une des solutions les plus intéressantes pour créer un avenir fondé sur l'énergie propre, mais les eaux agitées des océans et les obstacles logistiques associés au transport des équipes et du matériel jusqu'aux éoliennes représentent des défis importants. Peter Gifford et ses collègues ont trouvé la solution : le navire autopropulsé tranSPAR qui permettra de faire l'entretien de ces éoliennes. Pour ces travaux, M. Gifford, qui a obtenu un diplôme d'études supérieures à la Memorial University of Newfoundland, a reçu le premier prix d'une valeur de 10 000 $.

Grâce aux travaux révolutionnaires dirigés par Barry Neil Duplantis, les Canadiens seront bientôt protégés contre des bactéries courantes telles que la Salmonella enterica, qui cause l'une des maladies d'origine alimentaire les plus répandues dans le monde. Alors que M. Duplantis travaillait à son doctorat à la University of Victoria, il a créé une plateforme technologique qui permet aux chercheurs d'élaborer des souches affaiblies de bactéries qui seront injectées aux animaux atteints de la maladie, en vue de protéger les humains contre cette infection et d'éventuelles autres infections bactériennes courantes. Ces travaux, qui devraient soulager le système de soins de santé en supprimant des millions d'infections chaque année ont valu à M. Duplantis l'un des seconds prix d'une valeur de 5 000 $.

Les microscopes à force atomique (AFM) permettent aux chercheurs du monde entier de voir les plus petits phénomènes imaginables qui se déroulent à l'échelle nanométrique, mais ils ont de la difficulté à mesurer les forces qui sont parallèles à la lame. Aleksander Labuda a conçu une solution à ce problème technique alors qu'il terminait ses études supérieures à l'Université McGill. Il a refait la conception de l'AFM pour qu'il puisse fonctionner perpendiculairement à la lame. Comme il a donné aux chercheurs les outils dont ils ont besoin pour voir les paysages à l'échelle nanométrique avec une clarté et une précision jamais vues, il a reçu le deuxième second prix d'une valeur de 5 000 $.

Six autres chercheurs ont chacun reçu une mention honorable de 1 500 $.

À propos du Prix Défi innovation du CRSNG

Le Prix Défi innovation a été créé en 2004 par le CRSNG et le Fonds de croissance canadien de la science et de la technologie. Il est actuellement financé par le CRSNG avec l'aide d'autres organisations : AB Sciex, Hydro-Québec, HiretheWorld.com, 3M, Cameco et RIM.

Au sujet du CRSNG

Le CRSNG est un organisme fédéral qui aide à faire du Canada un pays de découvreurs et d'innovateurs, au profit de tous les Canadiens. Il appuie quelque 30 000 étudiants de niveau postsecondaire et stagiaires postdoctoraux dans leurs études supérieures. Le CRSNG fait la promotion de la découverte en offrant un appui financier à plus de 12 000 professeurs chaque année et favorise l'innovation en incitant environ 2 000 entreprises canadiennes à investir dans les projets de recherche des établissements postsecondaires et à y participer.

Pour obtenir plus de renseignements sur les lauréats, veuillez consulter la section des Prix Défi innovation du site Web du CRSNG.

Prix Défi innovation de 2012

Document d'information

Les Prix Défi innovation rendent hommage aux étudiants diplômés en sciences naturelles ou en génie qui ont fait preuve d'un esprit d'entreprise et trouvé des moyens de transformer les résultats de leur thèse de recherche en produits ou en procédés qui apporteront des avantages aux Canadiens.

Trois prix sont offerts : un grand prix de 10 000 $ et deux seconds prix de 5 000 $. Des prix de mention honorable pourraient aussi être remis aux étudiants dont la candidature est jugée méritoire.

Le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) fournit la plus grande part du financement des Prix Défi innovation. Les autres contributions financières proviennent notamment des organisations suivantes : AB Sciex, Hydro-Québec, HiretheWorld.com, 3M, Cameco et RIM.

Lauréats des Prix Défi innovation
PREMIER PRIX
Peter Gifford
Établissement qui a présenté la candidature : Memorial University of Newfoundland
Organisations d'attache : Memorial University of Newfoundland et ExtremeOcean Innovation Inc.
Un espar propulsé - Un nouveau navire pour l'entretien des éoliennes extracôtières
Peter Gifford et ses collègues ont créé le bateau tranSPAR - un navire autopropulsé qui permettra de vérifier le bon fonctionnement des éoliennes extracôtières. Ce véhicule représente une solution aux défis importants que constituent les eaux turbulentes des océans et les obstacles logistiques associés au transport des équipes et du matériel jusqu'aux éoliennes.
SECONDS PRIX
Barry Neil Duplantis
Établissement qui a présenté la candidature : University of Victoria
Organisation d'attache : University of Victoria
Une plateforme technologique pour produire des vaccins bactériens
Barry Neil Duplantis a créé une plateforme technologique qui permet aux chercheurs d'intégrer des souches affaiblies de bactéries à un vaccin qui pourra bloquer à la source les bactéries courantes telles que la Salmonella enterica, c'est-à-dire qui sera injecté aux animaux qui les transportent. Cette plateforme technologique pourrait un jour être utilisée chez les humains qui recevraient ainsi des vaccins sûrs et efficaces contre des infections courantes. Comme la salmonellose est l'une des maladies d'origine alimentaire les plus répandues dans le monde, ces travaux devraient supprimer des millions d'infections chaque année, soulageant grandement le système de soins de santé.
Aleksander Labuda
Établissement qui a présenté la candidature : Université McGill
Organisation d'attache : Asylum Research, Santa Barbara, Californie
Accroître les capacités des microscopes à force atomique
Les microscopes à force atomique (AFM) permettent aux chercheurs du monde entier de voir les plus petits phénomènes imaginables pendant qu'ils se déroulent à l'échelle nanométrique. Cependant, ils ont de la difficulté à mesurer les forces qui sont parallèles à la lame. Aleksander Labuda a trouvé une solution à ce problème technique : refaire la conception de l'AFM pour qu'il puisse fonctionner perpendiculairement à la lame. Les chercheurs auront ainsi les outils dont ils ont besoin pour voir les paysages à l'échelle nanométrique avec une clarté et une précision jamais vues.
MENTIONS HONORABLES
Scott Fitzpatrick
Établissement qui a présenté la candidature : McMaster University
Organisation d'attache : McMaster University
Un traitement peu invasif du segment postérieur
Scott Fitzpatrick a élaboré une méthode d'administration de médicament peu invasive pour de nombreuses maladies qui s'attaquent à l'arrière de l'œil et menacent la vision. Ce traitement plus convivial pourrait accroître l'efficacité des médicaments, diminuer les effets secondaires indésirables et améliorer le respect des ordonnances par les patients.
Liang Han
Établissement qui a présenté la candidature : École Polytechnique de Montréal
Organisation d'attache : Apple Inc.
Une plateforme communication-radar intégrée pour les futurs systèmes de transport intelligents
Liang Han a conçu une plateforme sans fil originale pour les futurs systèmes de transport intelligents (STI), qui combine la détection par radar et la communication sans fil et réduit au minimum l'interférence entre ces deux fonctions. Cette technologie contribuera à la sécurité routière et à la gestion de la circulation routière.
Dylan Logan
Établissement qui a présenté la candidature : McMaster University
Organisation d'attache : University of Toronto
Une amélioration importante de la photonique du silicium
Les travaux révolutionnaires de Dylan Logan visant à accroître la fonctionnalité photonique du silicium ont mené à l'élaboration d'un appareil qui peut encoder et décoder les signaux optiques pour la transmission à courte distance dans des réseaux à trafic intense, par exemple les centres de données. À la suite de ces travaux, le chercheur a créé la société kT3 Photonics Inc. en août 2011.
Maryam Sadeghi
Établissement qui a présenté la candidature : Simon Fraser University
Organisation d'attache : University of British Columbia
Research2Clinic Action : Une technologie qui permet la prévention et le diagnostic précoce du cancer de la peau
Maryam Sadeghi a trouvé des solutions uniques pour la prévention et le diagnostic précoce du cancer de la peau grâce à l'intelligence artificielle : elle utilise des appareils peu coûteux munis de technologies mobiles, par exemple les téléphones intelligents, aux fins de la télédermatologie. Son équipe a créé et lancé « UV Canada », une application gratuite de santé publique qui donne de l'information sur la protection contre le soleil. En outre, Mme Sadeghi a élaboré des programmes qui peuvent analyser des images issues de la dermoscopie à l'aide de technologies informatiques intelligentes pour dépister le cancer de la peau.
Kanwarpal Singh
Établissement qui a présenté la candidature : Institut national de la recherche scientifique
Organisation d'attache : Institut national de la recherche scientifique
Mesurer la dynamique oculaire pulsative de l'œil humain pour diagnostiquer le glaucome
Kanwarpal Singh a créé le laminomètre dynamique, un instrument de diagnostic non invasif qui permet le dépistage rapide et le diagnostic précoce du glaucome. Il s'agit actuellement du seul instrument qui peut établir un diagnostic si pointu : il pourrait contribuer au dépistage plus précoce du glaucome et accroître les chances de limiter les affections oculaires irréversibles et de préserver la vision.
Andrew Tait
Établissement qui a présenté la candidature : University of British Columbia
Organisation d'attache : Tait Laboratories Inc.
Explorer les mécanismes viraux de la sclérose en plaques et l'utilisation d'un extrait de plante de la médecine chinoise traditionnelle pour contrer la démyélinisation
Les travaux d'Andrew Tait ont permis de mieux comprendre le rôle de la protéine U24 dans la démyélinisation - un facteur clé des maladies neurodégénératives telles que la sclérose en plaques. À la suite de ces travaux, M. Tait a créé une entreprise, Tait Laboratories Inc., pour développer et commercialiser un extrait à base de plante utilisé dans la médecine chinoise traditionnelle qui pourrait aider de nombreuses personnes atteintes d'une maladie neurodégénérative associée au vieillissement et de la sclérose en plaques.

Renseignements

  • Martin Leroux, Agent des relations avec les médias et des
    affaires publiques
    Conseil de recherches en sciences
    naturelles et en génie du Canada
    613-943-7618
    media@nserc-crsng.gc.ca

    Relations avec les médias
    Industrie Canada
    613-943-2502

    Michèle-Jamali Paquette
    Directrice des communications
    Cabinet de l'honorable Gary Goodyear
    Ministre d'Etat (Sciences et Technologie)
    613-947-2956