Congrès du travail du Canada

Congrès du travail du Canada

31 mai 2012 09h48 HE

Le CTC ne veut pas de Rio Tinto sur le podium

Le président du CTC écrit au Comité olympique canadien

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 31 mai 2012) - Le Congrès du travail du Canada ne veut pas voir de Rio Tinto sur le podium des Jeux olympiques de 2012 qui auront lieu à Londres.

Ken Georgetti, président du CTC, a écrit à Marcel Aubut, président du Comité olympique canadien. Dans sa lettre, il déclare que « puisque Rio Tinto fournit le métal dont sont faites les médailles olympiques, nous croyons que les Jeux seront entachés par les pratiques de travail répréhensibles de l'entreprise au Canada ».

M. Georgetti fait allusion au lock-out par Rio Tinto de 780 membres des Métallurgistes unis d'Amérique (Métallos) qui dure depuis cinq mois à Alma, au Québec. « Les travailleurs d'Alma ont littéralement été jetés au froid pour avoir refusé que Rio Tinto remplace les travailleurs syndiqués prenant leur retraite par des entrepreneurs à l'emploi précaire gagnant la moitié de ce que gagnaient ceux-là et n'ayant pas de pensions ni d'avantages sociaux », a-t-il écrit.

M. Georgetti précise que Rio Tinto Alcan, qui est le principal employeur à Alma, cherche à réduire ses frais en éliminant de bons emplois et fait ainsi baisser le niveau de vie de la communauté. « La conduite de Rio Tinto nuira aux travailleurs et travailleuses, à leurs familles et à la communauté entière. »

M. Georgetti ajoute ce qui suit dans la lettre qu'il a adressée à M. Aubut : « nous trouvons qu'il est aberrant qu'il soit permis à Rio Tinto de s'associer au principe olympique du franc-jeu et à l'engagement des Jeux de Londres à l'égard de la durabilité ».

Il demande à M. Aubut d'agir pour qu'une attention négative ne soit pas attirée sur le Canada et ses athlètes à Londres. « Nous vous incitons à respecter les normes d'éthique dont les Jeux olympiques font la promotion et à voir à ce que les gagnants de cet été puissent porter fièrement leurs médailles durement gagnées en enlevant Rio Tinto du podium. » (Veuillez vous rendre à l'adresse www.offthepodium.org.)

Le Congrès du travail du Canada, voix nationale du mouvement syndical, représente 3,3 millions de travailleuses et travailleurs canadiens. Le CTC réunit les syndicats nationaux et internationaux du Canada, les fédérations provinciales et territoriales du travail et 130 conseils du travail régionaux. Site Web : www.congresdutravail.ca. Suivez-nous sur Twitter @CanadianLabour.

Renseignements