Plan d'action économique du Canada

Plan d'action économique du Canada

19 avr. 2012 10h00 HE

Le Développement responsable des ressources stimulera la création d'emploi et la croissance dans le Sud de l'Ontario

CAMBRIDGE, ONTARIO--(Marketwire - 19 avril 2012) - Aujourd'hui, l'honorable Gary Goodyear, ministre d'État de l'Agence fédérale de développement économique du Sud de l'Ontario, a souligné l'importance économique du plan dévoilé par le gouvernement Harper en matière de Développement responsable des ressources, un plan qui simplifiera le processus réglementaire pour de grands projets économiques dans le Sud de l'Ontario.

« Le plan de notre gouvernement visant le Développement responsable des ressources aura l'effet de créer des emplois désirables et lucratifs au sein des villes et régions à l'échelle du Sud de l'Ontario, tout en conservant les plus hautes normes en matière de protection environnementale, a déclaré le ministre d'État Goodyear. Il contribuera à réduire les longs délais occasionnés par l'évaluation de grands projets économiques, des délais qui nuisent aux emplois potentiels et freinent la croissance économique en mettant en péril des investissements considérables. ».

Les changements proposés en ce qui a trait au Développement responsable des ressources simplifieront le système de réglementation du Canada tout en assurant la protection de l'environnement en :

  • Rendant le processus d'examen de grands projets plus prévisible et plus rapide ;

  • Réduisant le double emploi et le fardeau de réglementation ;

  • Renforçant la protection de l'environnement ;

  • Améliorant la consultation des peuples autochtones.

L'actuel système de réglementation est un véritable labyrinthe de règles et d'examens qui a été progressivement mis en place avec les années. Il engendre des retards et l'étude de milliers de petits projets qui ont un impact négligeable, ou nul, sur l'environnement, comme la construction d'un abri pour laver les bleuets. L'exécution de tous ces examens nécessite des ressources considérables dans le cadre du système de réglementation.

« Nous visons l'emploi, la croissance, et la prospérité à long terme, a déclaré le ministre d'État Goodyear. Les économies émergentes en Asie et ailleurs dans le monde nous offre le potentiel de créer encore plus d'emplois et de croissance pour les Canadiens maintenant, ainsi que la génération suivante ».

Le secteur de l'énergie et de l'extraction minière du Canada pourrait faire l'objet d'investissements de l'ordre de 500 milliards de dollars au cours des dix prochaines années. C'est l'équivalent d'accueillir au Canada une entreprise de la taille d'Apple tous les deux ans. En Ontario des entreprises envisagent d'investir 108 milliards de dollars au cours des dix prochaines années. L'obtention de ces investissements n'est toutefois pas assurée. Puisque les entreprises ont le choix d'investir ailleurs dans le monde, le Canada doit lutter pour se voir accorder ces investissements.

« Dans le but de stimuler l'économie du Canada et de l'Ontario, nous devons attirer des investissements dans notre secteur des ressources. Si nous mettons en place les conditions favorables, nous contribuerons à créer des centaines de milliers d'emplois tout en assurant la protection de l'environnement », a conclu ministre d'État Goodyear.

Renseignements

  • Michele-Jamali Paquette
    Directrice des communications
    Cabinet de l'honorable Gary Goodyear
    613-947-2956

    Patricia Best
    Directrice des communications
    Cabinet du ministre
    Ressources naturelles Canada, Ottawa
    613-996-2007