Plan d'action économique du Canada

Plan d'action économique du Canada

14 nov. 2013 10h39 HE

Le Fonds de la taxe sur l'essence du Canada aide les collectivités du Nouveau-Brunswick

Le second versement du transfert annuel du FTE est disponible pour les infrastructures municipales

FREDERICTON, NOUVEAU-BRUNSWICK--(Marketwired - 14 nov. 2013) - L'honorable Rob Moore, ministre responsable du Nouveau-Brunswick et ministre d'État (Agence de promotion économique du Canada atlantique, a annoncé aujourd'hui que le gouvernement du Canada rend disponible le second versement de son affectation annuelle de 2 milliards de dollars aux termes du Fonds de la taxe sur l'essence pour les infrastructures municipales, ce qui porte l'affectation totale du Nouveau-Brunswick à près de 44,6 millions de dollars cette année.

« Les investissements aux termes du Fonds de la taxe sur l'essence aident les collectivités du Nouveau-Brunswick à répondre à leurs priorités locales en matière d'infrastructure, a déclaré le ministre Moore. Notre gouvernement est fier d'appuyer les projets d'infrastructure qui créent des emplois, qui favorisent la productivité et qui stimulent la croissance économique. »

Le Fonds fédéral de la taxe sur l'essence offre aux municipalités canadiennes un financement prévisible et à long terme pour les aider à construire et à revitaliser leurs infrastructures locales, tout en créant des emplois et en favorisant la prospérité à long terme. Le financement est versé directement, deux fois par année, au gouvernement du Nouveau-Brunswick chargé de distribuer les fonds au Nouveau-Brunswick. Les projets sont choisis localement et l'ordre de priorité est établi en fonction des besoins en infrastructure de chaque collectivité. Les municipalités peuvent mettre ces fonds en commun, les accumuler ou emprunter en fonction de ceux-ci, ce qui leur donne une grande souplesse financière. Jusqu'à maintenant, près de 267,5 millions de dollars ont été mis à la disposition du Nouveau-Brunswick aux termes de l'actuel Fonds de la taxe sur l'essence.

Le Fonds de la taxe sur l'essence a permis de financer de nombreuses initiatives au Nouveau-Brunswick afin d'appuyer les infrastructures liées à l'eau et aux eaux usées, les routes locales, le transport en commun, les déchets solides, les réseaux énergétiques communautaires, les transports actifs et le renforcement des capacités.

« Le fait d'aider les collectivités à améliorer leurs infrastructures constitue une étape importante pour assurer leur durabilité à long terme, a dit le ministre de l'Environnement et des Administrations locales du Nouveau-Brunswick, Danny Soucy. Depuis le début de ce programme, ce financement a aidé plusieurs de nos collectivités. »

Le gouvernement du Canada a prolongé, doublé et indexé le Fonds de la taxe sur l'essence, en plus d'en faire une mesure permanente. Grâce à ces améliorations, le Fonds de la taxe sur l'essence du Canada dépassera son niveau actuel de 2 milliards de dollars par année, tout en offrant aux provinces et aux municipalités un financement prévisible permettant de répondre aux priorités en matière d'infrastructures locales.

Pour obtenir plus d'informations au sujet du Fonds de la taxe sur l'essence au Nouveau-Brunswick, veuillez consulter le document d'information ci-joint et visiter : www.infrastructure.gc.ca/pub/infra/gtf-fte/gtf-fte-2013-fra.html.

Pour en savoir plus sur les investissements fédéraux dans les infrastructures, visitez www.infrastructure.gc.ca ou suivez-nous sur Twitter à @INFC_fra.

Pour obtenir de plus amples renseignements au sujet du Plan d'action économique du Canada, consultez le site www.plandaction.gc.ca.

Fiche d'information

LE FONDS DE LA TAXE SUR L'ESSENCE AU NOUVEAU-BRUNSWICK

Le Fonds fédéral de la taxe sur l'essence (FTE) vise des investissements en capital dans des infrastructures locales importantes. Actuellement, les catégories d'investissements admissibles comprennent les infrastructures liées à l'eau potable, aux eaux usées, à la gestion des déchets solides, au transport en commun, aux systèmes communautaires de production d'énergie, aux routes et ponts locaux ainsi que pour le renforcement des capacités. Le FTE offre un financement prévisible et stable, ce qui permet aux municipalités de choisir et de planifier les priorités en matière d'infrastructure dans leur collectivité.

Grâce au Fonds de la taxe sur l'essence, les municipalités du Nouveau-Brunswick ont profité de près de 267,5 millions de dollars en fonds prévisibles et flexibles pour leurs priorités locales depuis le début du programme. Le gouvernement du Nouveau-Brunswick administre le programme pour ses municipalités.

Résultats au Nouveau-Brunswick

Le Fonds de la taxe sur l'essence offre aux Néo-Brunswickois un financement stable qui aura une incidence tangible sur leur qualité de vie, ainsi que sur la viabilité à long terme de leurs collectivités. Le Fonds fédéral de la taxe sur l'essence a octroyé des fonds destinés à différents projets, notamment :

  • L'obtention d'une certification « argent » de la norme Leadership in Energy Efficient Design pour le nouvel hôtel de ville et centre des services de réponse aux urgences de Sackville; cette installation rassemble l'hôtel de ville, la caserne des pompiers et le poste de la GRC sous un même toit pour la toute première fois.
  • Des travaux d'amélioration de la rue Paul, à Dieppe, qui est une voie de circulation très achalandée, en l'élargissant entre la route 15 et la rue Sunset, et en ajoutant des voies réservées pour les virages, afin de favoriser le transport efficace des gens et des biens.
  • La création d'un nouveau complexe à usages multiples dans le village de Grand Manan, afin d'offrir aux résidants de l'île d'importants services et un espace communautaire.

Comment fonctionne le Fonds de la taxe sur l'essence

À ce jour, le Fonds fédéral de la taxe sur l'essence a octroyé 13 milliards de dollars aux collectivités canadiennes. L'allocation des fonds dépend de la population pour la plupart des juridictions. En reconnaissance de la taille de leur population, l'Île-du-Prince-Édouard, le Yukon, les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut reçoivent un montant de base équivalent à 0,75 pour cent de l'allocation totale nationale, leur permettant d'effectuer des investissements en infrastructure significatifs. Les fonds sont versés directement, deux fois par année, aux gouvernements provinciaux et territoriaux ou aux associations municipales qui distribuent ces fonds dans une province, ainsi qu'à la Ville de Toronto. Les projets sont choisis à l'échelle locale et la priorité est établie selon les besoins en matière d'infrastructure de chaque collectivité. Les municipalités peuvent regrouper ces fonds, les déposer en banque ou encore s'en servir pour garantir un emprunt ce qui leur offre une grande souplesse financière.

Le 1er avril 2009, les paiements découlant du Fonds de la taxe sur l'essence ont doublé, passant à 2 milliards de dollars par année. En 2011, une loi a été adoptée en vue de rendre permanents les 2 milliards de dollars octroyés annuellement dans le cadre du Fonds de la taxe sur l'essence.

Comme il a été annoncé dans le Plan d'action économique de 2013, d'avantage de catégories seront désormais admissibles au Fonds de la taxe sur l'essence, et il sera indexé à 2 pour cent par année par tranche de 100 millions de dollars dès 2014, ce qui permettra aux municipalités d'avoir plus de flexibilité à se concentrer sur leurs priorités en matière d'infrastructure. Les catégories élargies sont les suivantes :

  • Les projets appuyant la culture, le tourisme, les sports et les loisirs;
  • L'atténuation des effets des catastrophes;
  • Les systèmes de communication à large bande;
  • Les routes et autoroutes;
  • Les lignes ferroviaires sur courte distance;
  • Le transport maritime sur courte distance;
  • Le réaménagement de terrains contaminés;
  • Les aéroports locaux et régionaux.

Au cours des 10 années du Nouveau plan chantiers Canada, soit de 2014 à 2024, le Fonds de la taxe sur l'essence représentera près de 22 milliards de dollars en fonds pour les municipalités.

Le gouvernement du Canada travaille avec ses partenaires provinciaux et fédéraux en vue de faciliter la transition vers le nouveau financement.

Renseignements

  • Marie-Josée Paquette, Attachée de presse
    Cabinet du ministre de l'Infrastructure, des Collectivités
    et des Affaires intergouvernementales, et ministre de
    l'Agence de développement économique du Canada pour
    les régions du Québec
    613 943-1848

    Kelsie Corey
    Conseillère en communications
    Cabinet du ministre d'Etat
    Agence de promotion économique du Canada atlantique
    613-941-7241

    Lisa Harrity
    Directrice - Communications
    Environnement et gouvernements locaux
    506 444-2179

    Infrastructure Canada
    613 960-9251
    Numéro sans frais : 1 877-250-7154