Fonds de revenu Noranda
TSX : NIF.UN

Fonds de revenu Noranda

17 févr. 2011 06h00 HE

Le Fonds de revenu Noranda affiche ses résultats du quatrième trimestre et de l'exercice 2010

SALABERRY-DE-VALLEYFIELD, QUEBEC--(Marketwire - 17 fév. 2011) - Le Fonds de revenu Noranda (TSX:NIF.UN) -

Faits saillants du quatrième trimestre de 2010



-- La production de zinc a été 5 % plus élevée qu'en 2009.
-- Les produits d'exploitation tirés des sous-produits ont bondi de 89 %
par rapport à 2009.
-- Le Fonds a obtenu auprès d'un syndicat de prêteurs une facilité de
crédit-relais de 250 millions de dollars. Cette facilité permet au Fonds
de poursuivre un plan de refinancement à long terme.


Conférence téléphonique

Le Fonds de revenu Noranda tiendra une conférence téléphonique à l'intention des investisseurs afin de discuter de ses résultats financiers du quatrième trimestre et de l'exercice 2010 à 9 h, heure normale de l'Est, le jeudi 17 février 2011.



-- Ceux qui y prendront part par téléphone devront composer le 416-695-6617
ou le numéro sans frais 1-800-396-7098.
-- Une webémission en direct de la conférence téléphonique ainsi que la
présentation qui l'accompagne seront disponibles sur notre site Web, à
l'adresse www.fondsderevenunoranda.com.
-- Un enregistrement de la webémission pourra être écouté jusqu'à 24 h, le
3 mars 2011 en composant le 905-694-9451 ou le numéro sans frais 1-800-
408-3053, suivi du code d'accès 1483 731#.


Le Fonds de revenu Noranda (le "Fonds") (TSX:NIF.UN) a déclaré un bénéfice net de 3,4 millions de dollars pour le quatrième trimestre de 2010, comparativement à 1,4 million de dollars pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. L'augmentation de 2,0 millions de dollars tient principalement à la hausse des primes réalisées sur le métal de zinc et des produits d'exploitation tirés des sous-produits, mais a été en partie contrebalancée par l'augmentation des frais de vente et d'administration et par l'appréciation du dollar canadien.

Le bénéfice net consolidé du Fonds pour 2010 a totalisé 21,1 millions de dollars, contre une perte nette de 3,3 millions de dollars pour 2009. L'envolée de 24,4 millions de dollars est principalement attribuable à un accroissement de la production, des ventes, des produits d'exploitation tirés des sous-produits et des primes, mais est en partie annulée par la hausse des intérêts débiteurs, des dépenses de remise en état, des frais de vente et d'administration ainsi que par l'appréciation du dollar canadien.

Le bénéfice net du quatrième trimestre de 2010 et de l'exercice 2010 auraient été plus élevés de respectivement 2,8 millions de dollars et 3,6 millions de dollars, compte tenu de frais de vente et d'administration plus importants qu'à l'ordinaire. Ces frais découlent des travaux du Fonds et des dépenses engagées par celui-ci dans le cadre de l'examen stratégique, des coûts engagés relativement au changement de fiduciaires indépendants au cours de l'exercice, des travaux préparatoires liés à l'assemblée extraordinaire des porteurs de parts convoquée par les porteurs de parts demandeurs ainsi que des coûts engagés à l'égard de la facilité de crédit-relais.

Pour obtenir la version complète du rapport de gestion annuel et des états financiers annuels de l'exercice 2010, visitez le site http://www.fondsderevenunoranda.com/investor/financials.html. Le rapport de gestion ainsi que les états financiers et les notes y afférentes sont aussi disponibles sur SEDAR, à l'adresse www.sedar.com. Les lecteurs sont prévenus que le résumé contenu dans le présent communiqué de presse contient des informations limitées. Il ne s'agit pas d'une source d'information convenable pour les lecteurs qui n'ont pas une bonne connaissance du Fonds. En aucun cas le présent communiqué de presse n'est un substitut des états financiers et des rapports de gestion du Fonds, car des informations essentielles à la prise de décision pourraient échapper à un lecteur qui ne s'appuie que sur le présent résumé.

"Nous avons connu un bon trimestre, la production et les ventes ayant dégagé des résultats solides grâce à l'accroissement des primes et des prix à marge garantie de l'acide sulfurique, a déclaré Mario Chapados, président et chef de la direction du Fonds. En 2011, nous nous attendons à une amélioration des facteurs fondamentaux de nos métaux et acide sulfurique."

PRINCIPAUX INDUCTEURS DE RENDEMENT

Le Fonds fournit des prévisions annuelles à l'égard d'un certain nombre de ses principaux inducteurs de rendement, notamment à l'égard de la production, des ventes, des frais de traitement et des dépenses en capital. La rubrique "Perspectives" ci-dessous contient les prévisions pour 2011 à l'égard des inducteurs de rendement.

Le tableau suivant présente un sommaire du rendement de ces principaux inducteurs respectivement pour les quatrièmes trimestres et les exercices terminés les 31 décembre 2010 et 2009. La description des principaux inducteurs de rendement qui suit est assujettie à divers risques et incertitudes, dont certains sont expliqués aux rubriques "Risques et incertitudes" et "Enoncés prospectifs" ci-après, que les investisseurs sont instamment invités à lire attentivement.



T4 2010 T4 2009 2010 2009
----------------------------------------------------------------------------

Concentré de zinc traité (en tonnes) 121 985 124 908 482 376 447 059
Teneur en zinc (%) 54,2 54,0 54,2 53,8
Récupération de zinc (%) 97,0 97,4 97,4 97,5
Production de métal de zinc (en tonnes) 69 113 65 587 267 328 228 600
Ventes de métal de zinc (en tonnes) 65 716 65 337 269 114 243 969
Frais de traitement (cents/livre) 38,5 38,0 38,5 38,0
Primes réalisées sur le zinc ($ US/livre) 0,047 0,037 0,044 0,035
Produits d'exploitation tirés des sous-
produits (en millions de dollars) 12,5 6,6 34,5 27,6
Cuivre - production de gâteaux
(en tonnes) (ii) 696 969 2 537 3 054
Cuivre - ventes de gâteaux (en tonnes) 780 520 2 257 2 378
Production d'acide sulfurique (en
tonnes) 103 701 105 499 403 779 372 156
Ventes d'acide sulfurique (en tonnes) 97 290 99 692 411 220 359 909
Prix moyen du cuivre à la LME ($ US/livre) 3,92 3,02 3,42 2,34
Prix à marge garantie de l'acide sulfurique
($ US/tonne) 51 23 41 31
Prix moyen du zinc à la LME ($ US/livre) 1,01 1,00 0,98 0,75
Taux de change moyen $ US / $ CA 1,01 1,06 1,03 1,14
----------------------------------------------------------------------------
(i)1 tonne = 2 204,62 livres
(ii)La production de 2010 comprend un rajustement négatif des stocks de 476
tonnes.


PRODUCTION

La production de métal de zinc pour le quatrième trimestre de 2010 a augmenté de 5 %, pour s'établir à 69 113 tonnes (267 328 tonnes pour l'exercice 2010), contre 65 587 tonnes au quatrième trimestre de 2009 (228 600 tonnes pour l'exercice 2009). La production de métal de zinc en 2010 a été 17 % plus élevée qu'en 2009. La production en 2009 avait été touchée négativement par la capacité de fonctionnement de l'affinerie qui n'a atteint que 80 % pour la période de sept mois échelonnée du 1er mars 2009 au 30 septembre 2009.

En 2010, la teneur moyenne du concentré de zinc a été de 54,2 %, contre 53,8 % en 2009. La récupération de zinc en 2010 s'est établie à 97,4 %, comparativement à 97,5 % en 2009. Le Fonds paie 96 % du zinc qui se trouve dans le concentré qu'il achète; par conséquent, toute récupération supérieure à 96 % entraîne des produits supplémentaires pour le Fonds.

VENTES

Le métal de zinc est utilisé par une vaste gamme de secteurs. Sa principale utilisation est la production d'acier galvanisé. Les ventes de zinc au cours du quatrième trimestre se sont élevées à 65 716 tonnes (269 114 tonnes pour l'exercice 2010), comparativement à 65 337 tonnes au quatrième trimestre de 2009 (243 969 tonnes pour l'exercice 2009). L'augmentation des ventes en 2010 découle directement de l'amélioration des ventes des utilisateurs finaux, particulièrement en ce qui concerne le secteur de l'acier.

Les stocks de métal de zinc ont été réduits d'environ 2 000 tonnes au cours de 2010.

PRIMES

Pour le quatrième trimestre de 2010, les primes ont atteint en moyenne 4,7 cents US la livre (4,4 cents US la livre pour l'exercice 2010), contre 3,7 cents US la livre pour le quatrième trimestre de 2009 (3,5 cents US la livre pour l'exercice 2009). L'augmentation des primes réalisées par rapport à l'exercice précédent témoigne de l'effet qu'ont eu la hausse des primes sur les contrats annuels et l'accroissement du niveau des primes au comptant.

FRAIS DE TRAITEMENT

En 2010, les frais de traitement ont été de 0,385 $ la livre, par rapport à 0,38 $ cents la livre en 2009. Les frais de traitement sont rajustés annuellement i) à la hausse de 1 % et ii) à la hausse ou à la baisse de 10 % de la variation en pourcentage sur 12 mois du coût moyen de l'électricité par mégawattheure de l'affinerie.

SOUS-PRODUITS

Le Fonds produit des gâteaux de cuivre et de l'acide sulfurique, sous-produits de l'affinage de concentré de zinc. Au quatrième trimestre de 2010, le Fonds a dégagé des produits d'exploitation de 12,5 millions de dollars de la vente de gâteaux de cuivre et d'acide sulfurique (34,5 millions de dollars pour l'exercice 2010), comparativement à 6,6 millions de dollars pour le quatrième trimestre de 2009 (27,6 millions de dollars pour l'exercice 2009).

TAUX DE CHANGE

La force du dollar canadien a eu une incidence négative sur les résultats financiers du Fonds. En 2010, chaque appréciation de un cent canadien du taux de change moyen du dollar canadien par rapport au dollar américain aurait eu une incidence négative d'environ 0,6 million de dollars sur les liquidités distribuables annuelles du Fonds. En 2010, le dollar canadien s'est établi en moyenne à 1,030 $ pour 1,00 $ US, en comparaison de 1,142 $ pour 1,00 $ US en 2009.

COUTS

Les coûts de production comprennent la main-d'oeuvre, l'énergie, les fournitures et d'autres coûts directement associés au processus de production compte tenu ou non tenu de la variation des stocks. Les coûts de production se sont élevés à 177,3 millions de dollars en 2010 (165,7 millions de dollars en 2009). En 2009, entre le mois de mars et la fin du mois de septembre, la production s'est établie à environ 80 % de la capacité normale. La hausse des coûts en 2010 est principalement attribuable à l'augmentation des coûts de la main-d'oeuvre, de l'énergie et des fournitures d'exploitation, causée par une production accrue de métal de zinc en 2010 comparativement à 2009.

DEPENSES EN CAPITAL

Les dépenses en capital pour le quatrième trimestre de 2010 se sont établies à 7,9 millions de dollars (24,2 millions de dollars pour l'exercice 2010), comparativement à 5,9 millions de dollars pour le quatrième trimestre de 2009 (24,0 millions de dollars pour l'exercice 2009). La majorité des dépenses en capital de 2010 ont été affectées au soutien des activités du Fonds, y compris un montant de 3,6 millions de dollars attribué au projet de remise à neuf des cellules électrolytiques et un montant de 7,6 millions de dollars affecté aux anodes de remplacement pour les cellules électrolytiques.

FLUX DE TRESORERIE D'EXPLOITATION

Les flux de trésorerie d'exploitation, avant les variations nettes des éléments hors caisse du fonds de roulement, ont totalisé 15,5 millions de dollars au quatrième trimestre de 2010 (66,9 millions de dollars pour l'exercice 2010), comparativement à 16,9 millions de dollars au quatrième trimestre de 2009 (36,5 millions de dollars pour l'exercice 2009). Au cours du quatrième trimestre de 2010, les éléments hors caisse du fonds de roulement ont progressé de 12,0 millions de dollars (12,8 millions de dollars pour l'exercice 2009), en raison d'une diminution des créditeurs et charges à payer et d'une augmentation de 2,0 millions de dollars de la trésorerie et des équivalents de trésorerie.

SITUATION DE TRESORERIE ET SOURCES DE FINANCEMENT

Au 31 décembre 2010, la dette du Fonds s'élevait à 191,5 millions de dollars (déduction faite des frais de financement reportés), en baisse par rapport à la dette de 207,9 millions de dollars à la fin de décembre 2009. La trésorerie et les équivalents de trésorerie du Fonds au 31 décembre 2010 totalisaient 2,9 millions de dollars, ce qui est identique au montant enregistré au 31 décembre 2009.

Le Fonds dispose d'une facilité de crédit-relais de 250 millions de dollars, qui se compose d'un prêt à terme de 130 millions de dollars ("composante prêt à terme") et d'une ligne de crédit d'exploitation ("composante facilité de crédit renouvelable") de 120 millions de dollars. La facilité de crédit-relais a été contractée pour refinancer l'ancienne facilité de crédit renouvelable de la Fiducie d'exploitation, qui est venue à échéance le 3 décembre 2010, et pour rembourser intégralement tous les montants impayés relativement aux billets de premier rang de la Fiducie d'exploitation d'un montant de 153,5 millions de dollars, qui sont venus à échéance le 20 décembre 2010. Cette facilité vise à permettre au Fonds de continuer à poursuivre un plan de refinancement à long terme. Le montant pouvant être prélevé sur la composante facilité de crédit renouvelable variera chaque mois et est fonction des pourcentages des stocks du Fonds et de ses débiteurs du mois précédent. Le montant disponible aux termes de la composante facilité de crédit renouvelable de la facilité de crédit-relais au 31 décembre 2010 s'établissait à 112 millions de dollars, sur lesquels 65,0 millions de dollars avaient été prélevés si l'on tient compte des lettres de crédit en cours.

La facilité de crédit-relais viendra à échéance le 2 juin 2011. Elle pourrait faire l'objet d'une prolongation de six mois au gré de la Fiducie d'exploitation selon des modalités similaires et des remboursements de capital pourraient être obligatoires dans certaines circonstances. A l'heure actuelle, le Fonds est en pourparlers avec un certain nombre de prêteurs et explore d'autres solutions de financement dans l'expectative de conclure un refinancement avant que la facilité de crédit-relais arrive à échéance.

PERSPECTIVES

Le sondage Purchasing Manager's Index ("PMI") de l'ISM pour janvier 2011 a affiché un résultat supérieur aux attentes des analystes, soit 60,8. Un résultat supérieur à 50 indique que l'économie est en expansion, tandis qu'un résultat inférieur indique que l'économie est en contraction. Le secteur manufacturier a atteint son niveau le plus élevé depuis mai 2004, alors que l'indice avait enregistré un résultat de 61,4. La croissance plus marquée dans le secteur manufacturier américain a également été stimulée par le New Orders Index de l'ISM, qui s'est élevé à 67,8. Les ventes d'automobiles en janvier se sont inscrites à 12,62 millions d'unités par année, soit 17 % de plus qu'en janvier 2010. Toutefois, la construction résidentielle et non résidentielle demeure affaiblie. Malgré la lenteur des activités de construction, la demande de zinc devrait augmenter de façon soutenue au cours du premier semestre de 2011, à mesure que les consommateurs enregistreront une hausse des commandes et reconstitueront leurs stocks, sous l'effet de l'amélioration des perspectives générales.

La tendance à l'amélioration des facteurs fondamentaux du marché de l'acide sulfurique s'est poursuivie à l'amorce de 2011. Cette tendance est stimulée par la croissance soutenue de la demande industrielle, par la forte demande provenant des marchés non industriels, comme celui de la lixiviation du cuivre et des fertilisants, ainsi que par la hausse continue des prix du soufre de la côte américaine du golfe du Mexique.

Les estimations du Fonds à l'égard de la production, des ventes, des frais de traitement et des dépenses en capital sont les suivantes pour 2011 :



Production : 265 000 tonnes
Ventes : 265 000 tonnes
Frais de traitement : 38,9 cents la livre
Dépenses en capital : 27 millions de dollars


La capacité du Fonds de respecter les objectifs présentés ci-dessus est assujettie à divers risques, incertitudes et hypothèses, dont certains sont présentés à la rubrique "Enoncés prospectifs" ci- après.

ENONCES PROSPECTIFS

Le présent communiqué de presse, y compris les rubriques intitulées "Situation de trésorerie et sources de financement" et "Perspectives", contient des énoncés prospectifs et de l'information prospective au sens des lois en valeurs mobilières applicables. Entre autres, le Fonds a formulé des énoncés prospectifs à l'égard du rendement, de la production, des ventes, des frais de traitement et des dépenses en capital ainsi que des cibles prévues pour 2011, de même qu'à l'égard des plans de refinancement ultérieurs du Fonds et des plans d'affaires et de l'exploitation de l'affinerie. Le Fonds transmet ces renseignements, car ce sont les principaux inducteurs de ses activités. Le lecteur est prévenu que ces énoncés pourraient ne pas être appropriés dans d'autres circonstances.

Ces énoncés et renseignements se fondent sur les hypothèses, les attentes, les estimations, les objectifs, les plans et les intentions actuels du Fonds relatifs aux produits et aux charges prévus, à la situation économique et au secteur industriel dans lesquels le Fonds évolue ou qui pourraient influer sur les activités du Fonds, à sa capacité d'attirer et de conserver des clients ainsi qu'à ses frais d'exploitation, aux matières premières et aux réserves d'énergie, lesquels sont assujettis à bon nombre de risques et d'incertitudes.

Les énoncés prospectifs comportent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les événements, les résultats ou le rendement futurs réels diffèrent considérablement de ceux avancés dans les énoncés prospectifs. Les risques, incertitudes et autres facteurs comprennent notamment : 1) la capacité du Fonds d'exercer ses activités à des niveaux de production normale; 2) la dépendance à l'égard de l'approvisionnement continu en concentré de zinc (les modalités de la convention d'approvisionnement et de traitement); 3) la demande de métal de zinc, d'acide sulfurique et de gâteaux de cuivre; 4) la capacité de gérer les stocks d'acide sulfurique; 5) les variations de l'offre et de la demande pour certains produits de métal de zinc et l'incidence sur les primes réalisées par le Fonds; 6) la capacité du Fonds de continuer à servir des clients dans la même région géographique; 7) les conditions commerciales et économiques générales et les conditions des marchés des capitaux et du crédit; 8) les lois régissant l'exploitation du Fonds, notamment, sans s'y limiter, les émissions atmosphériques, les déversements dans l'eau, les déchets et matières dangereuses, la santé et la sécurité des employés et de nombreux autres aspects des activités du Fonds, ainsi que l'incidence de l'application des lois et des règlements actuels sur les charges, les dépenses en capital, les impôts et les restrictions à l'égard de l'exploitation de l'affinerie;
9) la dépendance à Xstrata Canada et à certaines de ses filiales pour ce qui est de la gestion, de l'exploitation et de l'entretien de l'affinerie, du Fonds et de la Fiducie d'exploitation et le soutien au crédit lié à la facilité de crédit-relais et au refinancement de la facilité de crédit-relais; 10) le risque lié au défaut et au refinancement associé à la facilité de crédit-relais et aux solutions de refinancement connexes; 11) la sensibilité des produits d'exploitation nets du Fonds aux diminutions des prix du métal de zinc réalisés, y compris les primes, les prix du cuivre, les prix de l'acide sulfurique; l'appréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain; et l'accroissement des coûts de transport et de distribution; 12) l'incidence des prix du mois précédent; 13) la sensibilité des coûts de production du Fonds aux augmentations des tarifs d'électricité, d'autres coûts énergétiques, des coûts de main-d'oeuvre et des fournitures utilisées dans le cadre de ses activités, ainsi que la sensibilité des intérêts débiteurs du Fonds aux hausses des taux d'intérêt; 14) les variations des recouvrements et les changements apportées aux exigences en matière de dépenses en capital; 15) la négociation de conventions collectives avec les employés syndiqués; 16) la perturbation du transport; 17) l'incidence négative possible que pourraient avoir sur les finances les enquêtes réglementaires, les réclamations, les poursuites et d'autres procédures légales; et 18) les autres risques et incertitudes généraux énoncés dans les documents d'information continue du Fonds déposés auprès des autorités canadiennes en valeurs mobilières.

On reconnaît souvent l'information prospective à l'emploi de termes et d'expressions comme "avoir l'intention", "croire", "prévoir", "s'attendre à" ou "estimer", ou des variantes de ces termes et expressions, ou des déclarations selon lesquelles certaines mesures ou certains événements ou résultats "peuvent", "devraient", "pourraient" ou "pourront" être prises, survenir ou se matérialiser ou "seront" prises, "surviendront" ou se matérialiseront ou des mots ou des expressions de nature semblable. Les énoncés prospectifs comportent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les événements, les résultats ou le rendement futurs diffèrent considérablement de ceux avancés dans les énoncés prospectifs. Par conséquent, le Fonds ne peut garantir que les énoncés prospectifs se concrétiseront. Les hypothèses, les attentes et les estimations utilisées dans la préparation des énoncés prospectifs, ainsi que les risques qui pourraient faire en sorte que les événements, les résultats ou le rendement diffèrent grandement des attentes actuelles du Fonds sont traités dans le présent document et dans d'autres documents d'information continue disponibles sur SEDAR, à l'adresse www.sedar.com. L'information prospective qui figure dans le présent communiqué de presse est fondée sur les estimations, les attentes et les hypothèses de la direction qui sont, à son avis, raisonnables en date des présentes. Le lecteur ne devrait pas accorder une importance indue à l'information financière prospective ni s'y fier à une autre date. A moins que la loi l'exige, le Fonds ne s'engage aucunement à mettre à jour, par écrit ou oralement, ces énoncés prospectifs qui peuvent être communiqués à l'occasion par le Fonds ou en son nom.

Le Fonds de revenu Noranda est une fiducie de revenu dont les parts sont inscrites à la Bourse de Toronto sous le symbole "NIF.UN". Le Fonds de revenu Noranda est propriétaire de l'affinerie CEZinc et de ses actifs connexes (l'"affinerie CEZinc") situés à Salaberry-de- Valleyfield, au Québec. L'affinerie CEZinc est la deuxième affinerie de zinc en importance en Amérique du Nord et la première dans l'est de l'Amérique du Nord, où se trouve la majorité de ses clients. L'affinerie produit du zinc affiné et divers sous-produits à partir du concentré de zinc qu'elle achète à des exploitations minières. L'affinerie CEZ est exploitée et gérée par Zinc électrolytique du Canada Limitée.

Pour plus de renseignements sur le Fonds de revenu Noranda, consulter son site Web, à l'adresse www.fondsderevenunoranda.com.



FONDS DE REVENU NORANDA
BILANS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES

(non vérifié)

(en milliers de dollars)


31 déc. 31 déc.
2010 2009
--------------- ---------------
ACTIF

Actif à court terme :
Trésorerie et équivalents de trésorerie 2,899 2,895
Débiteurs
Comptes clients 76,692 77,126
Xstrata Canada 34,203 8,270
Instruments de couverture des produits de
base 3,478 4,409
Instruments financiers liés aux produits de
base 2,159 -
Stocks 78,555 110,875
Charges payées d'avance et autres actifs 2,891 949
Actif d'impôts futurs 242 -
--------------- ---------------
201,119 204,524

Instruments de couverture des produits
de base à long terme 377 1,110
Immobilisations corporelles 285,739 295,756
--------------- ---------------
487,235 501,390
--------------- ---------------

PASSIF ET CAPITAUX PROPRES

Passif à court terme :
Créditeurs et charges à payer
Comptes clients 18,495 16,254
Xstrata Canada 47,556 72,477
Instruments financiers liés aux produits de
base - 3,587
Engagements fermes 3,499 4,112
Prêts bancaires et autres prêts 191,455 207,886
--------------- ---------------
261,005 304,316

Engagements fermes à long terme 379 1,111
Passif d'impôts futurs 14,137 13,147
Frais futurs de remise en état et
de restauration des lieux 9,460 9,006
Participation des porteurs de parts
ordinaires 55,917 48,619

Participation des porteurs de parts
prioritaires :
Capitaux propres des porteurs de parts
prioritaires 209,272 191,273
Déficit (62,935) (66,082)
--------------- ---------------
146,337 125,191
--------------- ---------------
487,235 501,390
--------------- ---------------




FONDS DE REVENU NORANDA
ETATS DES RESULTATS, DU DEFICIT ET
DU RESULTAT ETENDU CONSOLIDES INTERMEDIAIRES

(non vérifié)

(en milliers de dollars)

Trimestres terminés Douze mois terminés
les 31 déc. les 31 déc.
---------------------- -------------------------
2010 2009 2010 2009
---- ---- ---- ----
Produits
Ventes 173,207 158,816 659,146 483,175
Frais de transport et de
distribution (4,556) (3,729) (16,141) (14,321)
------- ------- -------- --------
168,651 155,087 643,005 468,854
------- ------- -------- --------
Coût d'achat de matières
premières 105,681 94,073 371,559 253,276
------- ------- -------- --------
Produits moins le coût
d'achat de matières
premières 62,970 61,014 271,446 215,578
------- ------- -------- --------
Autres charges
Production 43,860 41,231 177,278 165,716
Frais de vente et
d'administration 8,383 4,455 23,751 17,609
Gain de change (2,832) (1,860) (1,240) (9,605)
(Gain) perte sur
instruments financiers
liés aux produits de base (2,077) 2,342 (5,746) 2,957
(Gain) perte sur couverture
des produits de base (25) (293) 319 (224)
Amortissement des
immobilisations
corporelles 8,282 9,165 33,709 36,021
Remise en état 156 305 692 (3,595)
------- ------- -------- --------
55,747 55,345 228,763 208,879
------- ------- -------- --------
Bénéfice avant intérêts,
participation ne donnant
pas le contrôle et
impôt sur les bénéfices 7,223 5,669 42,683 6,699
------- ------- -------- --------
Intérêts débiteurs, montant
net 3,739 3,786 13,491 11,104
------- ------- -------- --------
Bénéfice (perte) avant
participation ne donnant
pas le contrôle et impôt
sur les bénéfices 3,484 1,883 29,192 (4,405)
------- ------- -------- --------
Participation ne donnant
pas le contrôle dans le
bénéfice (la perte)
revenant aux porteurs de
parts ordinaires 871 471 7,298 (1,101)
------- ------- -------- --------
Bénéfice (perte) avant
impôt sur les bénéfices 2,613 1,412 21,894 (3,304)
------- ------- -------- --------
Charge (recouvrement)
d'impôts futurs (746) - 748 -
------- ------- -------- --------
Bénéfice net (perte nette)
et résultat étendu 3,359 1,412 21,146 (3,304)
------- ------- -------- --------
Déficit au début de la
période (48,295) (67,494) (66,082) (52,091)
------- ------- -------- --------
Distributions aux porteurs
de parts prioritaires (17,999) - (17,999) (10,687)
------- ------- -------- --------
Déficit à la fin de la
période (62,935) (66,082) (62,935) (66,082)
------- ------- -------- --------
Bénéfice net (perte nette)
par part prioritaire
(de base et dilué) 0.09 $ 0.04 $ 0.56 $ (0.09) $

Nombre moyen pondéré de
parts prioritaires en
circulation
(de base et dilué) 37,497,975 37,497,975 37,497,975 37,497,975





FONDS DE REVENU NORANDA
ETATS DES FLUX DE TRESORERIE CONSOLIDES INTERMEDIAIRES

(non vérifié)

(en milliers de dollars)

Trimestres terminés Douze mois terminés
les 31 déc. les 31 déc.
-------------------- ----------------------
2010 2009 2010 2009
---- ---- ---- ----
Flux de trésorerie
d'exploitation :
Bénéfice net (perte nette) pour
la période 3,359 1,412 21,146 (3,304)
Eléments sans incidence sur la
trésorerie :
Amortissement des
immobilisations corporelles 8,282 9,165 33,709 36,021
Remise en état 156 305 692 (3,595)
Participation ne donnant pas le
contrôle dans le bénéfice
(la perte) revenant aux porteurs
de parts ordinaires 871 471 7,298 (1,101)
Charge (recouvrement) d'impôts
futurs (746) - 748 -
(Gain) perte sur évaluation à
la valeur du marché des
instruments financiers liés
aux produits de base (2,563) 2,342 (2,484) 2,957
(Gain) perte sur évaluation à la
valeur du marché des
instruments de couverture (25) (293) 319 (224)
Variation de la juste valeur des
dérivés incorporés 4,923 2,966 2,501 4,290
Désactualisation des emprunts
bancaires et autres 529 62 720 255
Dépréciation des stocks - - 1,144 -
Perte sur vente
d'immobilisations corporelles 856 485 1,385 1,356
Dépenses de restauration des
lieux (114) (40) (238) (205)
------- ------- ------ ------
15,528 16,875 66,940 36,450
------- ------- ------ ------
Variation nette des éléments
hors caisse du fonds de
roulement (12,014) (12,849) (25,997) (8,070)
------- ------- ------ ------
3,514 4,026 40,943 28,380
------- ------- ------ ------

Flux de trésorerie
d'investissement :
Acquisition d'immobilisations
corporelles (7,854) (5,931) (24,194) (23,964)
Produit tiré de l'aide
gouvernentale 234 - 234 -
Produit tiré de la vente
d'immobilisations corporelles - 2 172 7
------- ------- ------ ------
(7,620) (5,929) (23,788) (23,957)
------- ------- ------ ------

Flux de trésorerie de
financement :

Distributions - Porteurs de
parts
prioritaires - - - (13,874)
- Porteurs de
parts
ordinaires - - - (2,125)
Dette bancaire émise 277,093 85,904 527,283 297,263
Dette bancaire remboursée (113,772) (82,400) (387,184) (286,247)
Frais de financement reportés
payés (3,750) - (3,750) -
Billets garantis de premier rang
remboursés (153,500) - (153,500) -
------- ------- ------ ------
6,071 3,504 (17,151) (4,983)
------- ------- ------ ------


Variation de la trésorerie et
des équivalents de trésorerie
au cours de la période 1,965 1,601 4 (560)

Trésorerie et équivalents de
trésorerie au début de la
période 934 1,294 2,895 3,455
------- ------- ------ ------
Trésorerie et équivalents de
trésorerie à la fin de la
période 2,899 2,895 2,899 2,895
------- ------- ------ ------








Renseignements

  • Information financière :
    Michael Boone, vice-président et chef des finances de
    Zinc électrolytique du Canada Limitée,
    gérant du Fonds de revenu Noranda
    416-775-1561
    mboone@xstrata.ca