Fonds de revenu Noranda
TSX : NIF.UN

Fonds de revenu Noranda

11 nov. 2008 12h50 HE

Le Fonds de revenu Noranda déclare un bénéfice net de 10,2 millions de dollars au troisième trimestre et une baisse de la dette dette à long terme

VALLEYFIELD, QUEBEC--(Marketwire - 11 nov. 2008) - Le Fonds de revenu Noranda (le "Fonds") (TSX:NIF.UN) a déclaré un bénéfice net de 10,2 millions de dollars pour le troisième trimestre de 2008, comparativement à un bénéfice net de 6,4 millions de dollars pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. La dette à long terme s'est établie à 200,3 millions de dollars à la fin de septembre, contre 244,6 millions de dollars à la fin de juin. Les flux de trésorerie d'exploitation ont été de 60,5 millions de dollars pour le troisième trimestre de 2008, comparativement à 21,1 millions de dollars pour le trimestre correspondant il y a un an.

"L'augmentation des volumes de vente de zinc, des produits d'exploitation tirés de la vente d'acide sulfurique et des gains sur instruments financiers, l'amélioration des récupérations de zinc et la diminution des intérêts débiteurs, en partie contrebalancées par le ralentissement de la production et les primes inférieures, l'impact du prix du mois précédent, de même que par la hausse des coûts de production et de l'amortissement, ont contribué au bénéfice net du Fonds, a déclaré Mario Chapados, président et chef de la direction de la Société de gestion du Fonds de revenu Noranda. En outre, la dette à long terme a été réduite au cours du trimestre puisque des prix du zinc moins élevés ont fait reculer les niveaux de fonds de roulement du Fonds. Il n'y aura aucun refinancement de la dette avant 2010. La production en 2008 devrait se situer à 268 000 tonnes et les ventes à 263 000 tonnes. Etant donné l'incertitude économique actuelle et la réduction des commandes des clients achetant de l'acier, le Fonds a réduit ses prévisions de vente."

Le Fonds a déclaré un bénéfice net de 20,1 millions de dollars pour les neuf mois terminés le 30 septembre 2008, comparativement à 13,7 millions de dollars pour les neuf premiers mois de 2007. Les flux de trésorerie d'exploitation ont atteint 94,1 millions de dollars pour les neuf premiers mois de 2008, contre 38,8 millions de dollars pour la période correspondante il y a un an.

A titre de rappel aux investisseurs, le risque lié aux prix du zinc n'a que peu d'incidence sur le Fonds. Ses principaux inducteurs comprennent la transformation du concentré de zinc en métal, les primes réalisées à la vente du métal, la vente de sous-produits de cuivre et d'acide sulfurique ainsi que de la récupération du métal qui excède les récupérations exigibles aux termes de contrats. L'exposition du Fonds au prix du zinc offre un gain de récupération.

Le rapport de gestion du troisième trimestre sera accessible sur le site Web du Fonds, à l'adresse www.fondsderevenunoranda.com/investor/financials.html, cet après-midi.

Résultats financiers

La présente analyse passe en revue le rendement du Fonds pour les périodes de trois mois et de neuf mois terminées les 30 septembre 2008 et 2007. Elle doit être lue avec les états financiers consolidés intermédiaires du Fonds et avec les états financiers consolidés vérifiés du Fonds et les notes y afférentes pour la période terminée le 31 décembre 2007.

Toute l'information financière a été préparée selon les principes comptables généralement reconnus ("PCGR") du Canada, et tous les montants sont exprimés en dollars canadiens, la monnaie d'exploitation et de présentation du Fonds, sauf indication contraire.

Le rapport de gestion a été préparé en date du 10 novembre 2008. D'autres renseignements sur le Fonds, dont la notice annuelle de celui-ci, sont disponibles dans SEDAR, à l'adresse www.sedar.com.

Faits saillants du troisième trimestre de 2008

- Toutes les distributions mensuelles ont été versées à raison de 8,5 cents la part.

- Le ratio de distribution cumulatif (exclusion faite des variations du fonds de roulement) du Fonds depuis sa création jusqu'au 30 septembre 2008 a atteint 93 %.

- La dette à long terme s'est établie à 200,3 millions de dollars à la fin de septembre, comparativement à 244,6 millions de dollars à la fin de juin 2008 en raison de prix du zinc moins élevés qui ont allégé les exigences en matière de fonds de roulement.

- En date du 30 septembre 2008, 43 % de la dette à long terme du Fonds était assortie d'un taux variable, lui permettant de tirer profit des baisses récentes des taux d'intérêt.

- Le ratio de levier financier est descendu à 2,2 à la fin de septembre 2008, par rapport à 2,6 à la fin de juin 2008.

- Le Fonds n'a aucune obligation en matière de refinancement avant 2010. La facilité renouvelable arrive à échéance le 3 mai 2010, alors que les billets garantis de premier rang totalisant 153 millions de dollars arrivent à échéance le 20 décembre 2010.

- Le volume des ventes de zinc pour le troisième trimestre et pour les neuf premiers mois de 2008 a augmenté respectivement de 7 % et de 11 %, par rapport aux mêmes périodes de 2007.

- Les produits d'exploitation tirés des sous-produits ont atteint 10,7 millions de dollars, comparativement à 9,5 millions de dollars pour le troisième trimestre de 2007.

- Les prix à marge garantie de l'acide sulfurique pour le troisième trimestre et pour les neuf premiers mois de 2008 se sont chiffrés respectivement à 59 $ US la tonne et à 54 $ US la tonne, contre 22 $ US et 19 $ US la tonne pour les mêmes périodes de 2007.

- La récupération de zinc a totalisé 97,7 % au troisième trimestre de 2008, comparativement à 95,7 % au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

- Les dépenses en capital pour le troisième trimestre et pour les neuf premiers mois de 2008 ont été respectivement de 6,3 millions de dollars et de 16,4 millions de dollars, contre 5,9 millions de dollars et 17,9 millions de dollars pour les mêmes périodes de 2007.

RESULTATS D'EXPLOITATION

Bénéfice net consolidé (troisième trimestre de 2008 par rapport au troisième trimestre de 2007)

Le Fonds a déclaré un bénéfice net et un résultat étendu de 10,2 millions de dollars pour le troisième trimestre de 2008, comparativement à 6,4 millions de dollars pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent. L'augmentation des volumes de vente de zinc, des produits d'exploitation tirés de la vente d'acide sulfurique et des gains sur instruments financiers, l'amélioration des récupérations de zinc et la diminution des intérêts débiteurs ont été contrebalancées par le ralentissement de la production et par des primes inférieures, de même que par la hausse des coûts de production et de l'amortissement.

Les produits d'exploitation moins le coût d'achat des matières premières (les "produits d'exploitation nets") se sont élevés à 75,8 millions de dollars au troisième trimestre de 2008, en regard de 62,7 millions de dollars au trimestre correspondant de 2007. La hausse de 13,1 millions de dollars est attribuable à l'augmentation des ventes de zinc, des produits d'exploitation tirés de la vente d'acide sulfurique, des frais de traitement et des récupérations de zinc, mais est en partie contrebalancée par la diminution des primes et par l'incidence du prix du mois précédent.

Une partie des ventes du Fonds est axée sur le prix moyen du mois précédent (prix du mois précédent). Dans un marché où les prix du zinc sont à la hausse, une partie des produits d'exploitation du Fonds affichera un certain retard par rapport aux prix plus élevés du zinc, alors que dans un marché où les prix du zinc sont à la baisse, une partie des produits d'exploitation du Fonds bénéficiera des prix plus élevés du zinc du mois précédent. Au cours du troisième trimestre de 2008, le prix du mois précédent a eu une incidence positive d'environ 0,2 million de dollars sur les produits d'exploitation nets du Fonds, alors que le prix moyen mensuel du zinc a reculé et est passé de 0,86 $ US la livre en juin 2008 à 0,79 $ US la livre en septembre 2008. Au cours du troisième trimestre de 2007, le prix du mois précédent a eu une incidence positive d'environ 3,2 millions de dollars sur les produits d'exploitation nets du Fonds, alors que le prix moyen mensuel du zinc a reculé et est passé de 1,63 $ US la livre en juin 2007 à 1,31 $ US la livre en septembre 2007.



Répartition des coûts de production
(en millions de dollars) Troisième trimestre
2008 2007 Augmentation
------- ------- --------------
Coûts de production 42,6 40,3 2,3 $
Variation des stocks 1,4 (1,7) 3,1 $
------- ------- --------------
44,0 38,6 5,4 $


Au troisième trimestre de 2008, les coûts de production ont augmenté de 5,4 millions de dollars, pour atteindre 44,0 millions de dollars, comparativement à 38,6 millions de dollars au troisième trimestre de 2007. L'augmentation des coûts des entrepreneurs et d'approvisionnement a entraîné une hausse de 2,3 millions de dollars. Le reste de la hausse, soit 3,1 millions de dollars, est attribuable à la diminution des stocks au cours du troisième trimestre de 2008 par opposition à une augmentation des stocks au troisième trimestre de 2007.

Au troisième trimestre de 2008, les frais de vente et d'administration ont atteint 4,6 millions de dollars, contre 5,1 millions de dollars pour le troisième trimestre de 2007.

Pour le troisième trimestre de 2008, la perte de change a été de 2,9 millions de dollars, comparativement à un gain de change de 8,5 millions de dollars pour le troisième trimestre de 2007. La perte de change s'explique par l'incidence de la dépréciation du dollar canadien sur le passif monétaire net du Fonds. La perte de change a été largement contrebalancée par une hausse de valeur des stocks de produits en cours et de produits finis. Cette hausse de valeur des stocks est constatée dans les produits d'exploitation nets au moment de la vente de métal aux clients (ce qui accroît les produits d'exploitation nets constatés par le Fonds). La trésorerie et les équivalents de trésorerie, les débiteurs et les créditeurs et la dette à long terme du Fonds sont libellés en dollars américains.

Au cours du troisième trimestre de 2008, la perte de couverture des produits de base s'est fixée à 0,1 million de dollars, alors que le gain sur instruments financiers s'est élevé à 1,4 million de dollars. Au cours du troisième trimestre de 2007, le gain de couverture des produits de base s'est fixé à 0,04 million de dollars, alors que la perte sur instruments financiers s'est élevée à 5,2 millions de dollars. Au cours de la période, la variation de la valeur marchande des instruments financiers dérivés du Fonds a entraîné la constatation de ces gains et pertes.

Au cours du troisième trimestre de 2008, l'amortissement des immobilisations corporelles a atteint 8,3 millions de dollars, comparativement à 7,6 millions de dollars au troisième trimestre de 2007. La hausse est attribuable à l'augmentation des volumes de vente au troisième trimestre de 2008 comparativement à ceux du troisième trimestre de 2007.

Au cours de la période de trois mois terminée le 30 septembre 2008, les frais de remise en état ont atteint 0,3 million de dollars, montant identique à celui du troisième trimestre de 2007.

Au cours du troisième trimestre de 2008, les intérêts débiteurs nets se sont établis à 3,4 millions de dollars, comparativement à 5,9 millions de dollars pour le troisième trimestre de 2007. La baisse des intérêts débiteurs est attribuable à la diminution des montants moyens de l'encours de la dette à long terme au cours du trimestre terminé le 30 septembre 2008 par rapport au trimestre terminé le 30 septembre 2007, ainsi qu'à la baisse des taux d'intérêt variables.

La participation minoritaire dans le bénéfice des filiales s'est élevée à 3,4 millions de dollars au cours du troisième trimestre de 2008, en baisse par rapport à 2,1 millions de dollars au troisième trimestre de 2007, en raison de l'augmentation des bénéfices avant impôts sur les bénéfices du Fonds.

Bénéfice net consolidé (neuf premiers mois de 2008 comparativement aux neuf premiers mois de 2007)

Le bénéfice net et le résultat étendu pour les neuf premiers mois terminés le 30 septembre 2008 ont totalisé 20,1 millions de dollars, comparativement à 13,7 millions de dollars pour les neuf premiers mois de 2007. L'augmentation de 6,4 millions de dollars est principalement attribuable aux ventes de zinc et aux produits d'exploitation tirés de la vente d'acide sulfurique, à l'absence de charge d'impôts en 2008, à l'incidence du prix du mois précédent et à la diminution des intérêts débiteurs, le tout en partie contrebalancé par la diminution des primes, la hausse des coûts de production, l'augmentation de l'amortissement et le raffermissement du dollar canadien.

Les produits d'exploitation moins le coût d'achat des matières premières se sont élevés à 220,0 millions de dollars pour les neuf premiers mois de 2008, en regard de 190,1 millions de dollars au trimestre correspondant de 2007. La hausse de 29,9 millions de dollars est attribuable à la hausse des volumes de vente de zinc, des produits d'exploitation tirés de la vente d'acide sulfurique, des frais de traitement et des récupérations de zinc, mais est en partie contrebalancée par la diminution des primes et le raffermissement du dollar canadien.



Répartition des coûts de production
(en millions de dollars) Cumul annuel jusqu'à ce jour
2008 2007 Augmentation
------- ------- --------------
Coûts de production 132,0 123,5 8,5 $
Variation des stocks 5,1 (8,0) 13,1 $
------- ------- --------------
137,1 115,5 21,6 $


Au cours des neuf premiers mois de 2008, les coûts de production ont augmenté de 21,6 millions de dollars, pour atteindre 137,1 millions de dollars, comparativement à 115,5 millions de dollars au cours des neuf premiers mois de 2007. L'augmentation des coûts d'énergie, d'approvisionnement et de main-d'oeuvre a donné lieu à une hausse de 8,5 millions de dollars. Le reste de la hausse, soit 13,1 millions de dollars, est attribuable à la diminution des stocks au cours des neuf premiers mois de 2008 par opposition à une augmentation des stocks au cours des neuf premiers mois de 2007.

Les frais de vente et d'administration ont atteint 14,3 millions de dollars au cours des neuf premiers mois de 2008, comparativement à 15,1 millions de dollars pour la période correspondante de 2007.

Pour les neuf premiers mois de 2008, la perte de change a été de 5,2 millions de dollars, comparativement à un gain de change de 17,7 millions de dollars pour les neuf premiers mois de 2007. La perte de change s'explique par l'incidence de la dépréciation du dollar canadien sur le passif monétaire net du Fonds. La perte de change a été largement contrebalancée par une hausse de valeur des stocks de produits en cours et de produits finis. Cette hausse de valeur des stocks est constatée dans les produits d'exploitation nets au moment de la vente de métal aux clients (ce qui accroît les produits d'exploitation nets constatés par le Fonds).

Au cours des neuf premiers mois de 2008, le gain de couverture des produits de base s'est fixé à 0,1 million de dollars, alors que le gain sur instruments financiers s'est élevé à 0,4 million de dollars. Au cours de la période correspondante de 2007, la perte de couverture des produits de base s'est fixée à 0,1 million de dollars, alors que la perte sur instruments financiers liés s'est élevée à 2,7 millions de dollars. Au cours de la période, la variation de la valeur marchande des instruments financiers dérivés du Fonds a entraîné la constatation de ces gains et pertes.

Au cours des neuf premiers mois de 2008, l'amortissement des immobilisations corporelles a atteint 25,6 millions de dollars, comparativement à 22,1 millions de dollars au cours des neuf premiers mois de 2007. La hausse est attribuable à l'augmentation du volume des ventes au cours du présent exercice.

Au cours de la période de neuf mois terminée le 30 septembre 2008, les frais de remise en état ont atteint 0,7 million de dollars, comparativement à une récupération de 3,2 millions de dollars pour la période correspondante de 2007. Cette récupération en 2007 s'explique par une réduction des frais futurs de remise en état prévus, laquelle a entraîné une réduction de la valeur actualisée des passifs au titre des frais futurs de remise en état et de restauration des lieux.

Au cours des neuf premiers mois de 2008, les intérêts débiteurs nets se sont établis à 10,7 millions de dollars, comparativement à 17,8 millions de dollars pour les neuf premiers mois de 2007. La diminution des intérêts débiteurs découle de la diminution des montants moyens de l'encours de la dette à long terme, ainsi que de la baisse des taux d'intérêt variables.

La participation minoritaire dans le bénéfice des filiales s'est élevée à 6,7 millions de dollars au cours des neuf premiers mois de 2008, en baisse par rapport à 9,5 millions de dollars à la période correspondante de 2007, en raison de la diminution des bénéfices avant les impôts sur les bénéfices du Fonds.

PRINCIPAUX INDUCTEURS DE RENDEMENT

Le tableau suivant présente un sommaire des principaux inducteurs de rendement pour 2008 et 2007 :



----------------------------------------------------------------------------
Cumul annuel
Troisième trimestre jusqu'à ce jour
2008 2007 2008 2007
----------------------------------------------------------------------------

Production de zinc (en tonnes) 63 676 69 242 195 091 195 436
Ventes de zinc (en tonnes) 65 459 61 335 201 463 181 261
Concentré de zinc traité (en tonnes) 123 913 123 651 379 337 379 310
Récupération de zinc (%) 97,7 95,7 97,8 96,4
Frais de traitement (cents la livre) 37,5 37,0 37,5 37,0
Primes réalisées sur le zinc
($ US la livre) 0,060 0,121 0,063 0,113
Produits d'exploitation tirés des
sous-produits (en millions de
dollars) 10,7 9,5 36,1 25,0
Cuivre dans la production de
gâteaux de cuivre (en tonnes) 827 862 2 375 2 316
Cuivre dans les ventes de gâteaux
de cuivre (en tonnes) 922 895 2 596 2 365
Production d'acide sulfurique
(en tonnes) 104 131 104 699 315 881 314 880
Ventes d'acide sulfurique
(en tonnes) 99 595 108 738 318 809 319 160
Prix moyen du zinc à la LME
($ US la livre) 0,80 1,46 0,96 1,56
Prix moyen du cuivre à la LME
($ US la livre) 3,48 3,50 3,62 3,22
Prix à marge garantie de l'acide
sulfurique ($ US la tonne) 59 22 54 19
Taux de change moyen $ US / $ CA 1,04 1,05 1,02 1,11
----------------------------------------------------------------------------


PRODUCTION

Au troisième trimestre de 2008, la production de zinc s'est établie à 63 676 tonnes, contre 69 242 tonnes au même trimestre de 2007. Au cours du trimestre, la production a été touchée par des microcoupures de tension soudaines provenant de notre fournisseur d'électricité et par les limites du système de refroidissement du hall d'électrolyse. La direction a pris des mesures afin de réduire l'effet de ces microcoupures de courant sur l'exploitation, ce qui la rend moins vulnérable à celles-ci. La production est revenue à la
normale en octobre. Les stocks de produits en cours ont augmenté de 2 000 tonnes pendant le trimestre et ce surplus sera converti en zinc au cours du quatrième trimestre. Les récupérations de zinc ont affiché un meilleur taux au troisième trimestre de 2008, soit 97,7 %, contre 95,7 % pour le trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Pour les neuf premiers mois de 2008, la production s'est établie à 195 091 tonnes, comparativement à 195 436 tonnes pour la période correspondante de 2007. La production ciblée pour 2008 a été ramenée à 268 000 tonnes.

Le revêtement protégeant les murs de béton dans le hall d'électrolyse a presque atteint la fin de sa vie utile et devra être remplacé. La direction est d'avis qu'un remplacement graduel sur une période de quatre à six ans peut se faire au coût de 22 millions de dollars et sans interrompre la production. Si cette solution se révélait infructueuse, l'autre solution consistera à arrêter la production pendant environ six semaines au milieu de 2011. Le coût d'un arrêt complet fait présentement l'objet d'une évaluation.

Une décision définitive doit être rendue au cours du premier semestre de 2009. Le Fonds continue de pencher pour la première solution visant le remplacement graduel du revêtement.

La cible de production est assujettie à divers risques et à diverses incertitudes. Les hypothèses à cet égard sont présentées à la rubrique "Enoncés prospectifs" figurant plus loin.

VENTES

Les ventes de zinc au troisième trimestre sont demeurées solides à 65 459 tonnes et les stocks ont été réduits davantage. Les ventes de septembre ont commencé à montrer des signes de faiblesse, en raison de la modération de la demande de la part des aciéries par suite de l'augmentation des stocks du secteur de l'automobile assortie d'un ralentissement de la production de véhicules.

Les ventes ont atteint 65 459 tonnes au troisième trimestre de 2008, comparativement à 61 335 tonnes au troisième trimestre de 2007, et les stocks ont diminué d'environ 1 800 tonnes entre le 30 juin 2008 et la fin du mois de septembre 2008.

Les ventes se sont fixées à 201 463 tonnes pour les neuf premiers mois de 2008, comparativement à 181 261 tonnes pour la période correspondante de l'exercice précédent.

La crise du crédit aux Etats-Unis devrait avoir une incidence négative sur les perspectives de vente du quatrième trimestre. La livraison de l'acier galvanisé vers les secteurs du transport et des appareils électroménagers a subi les contrecoups de la baisse de la demande en biens de consommation durables. La réaction de bon nombre de nos clients achetant de l'acier a été de ralentir la production et de devancer les arrêts prévus de la production pour des travaux d'entretien en vue de réduire les stocks de produits et de matières premières. Au cours du quatrième trimestre, le Fonds cherchera des possibilités de ventes au comptant afin de neutraliser en partie le déclin dans les ventes à contrat, bien que cela puisse se révéler difficile dans la conjoncture actuelle du marché.

Puisque les perspectives à court terme du marché sont incertaines, le Fonds a revu à la baisse son objectif de volume des ventes pour 2008, le faisant passer de 275 000 tonnes à 263 000 tonnes.

La cible du Fonds pour les ventes est assujettie à divers risques et à diverses incertitudes. Les hypothèses à cet égard sont présentées à la rubrique "Enoncés prospectifs" figurant plus loin.

FRAIS DE TRAITEMENT

En 2008, les frais de traitement ont été de 37,5 cents la livre, contre 37,0 cents la livre en 2007. Les frais de traitement sont rajustés annuellement i) à la hausse de 1 % et ii) à la hausse ou à la baisse de 10 % de la variation en pourcentage sur 12 mois du coût moyen de l'électricité par mégawattheure de l'affinerie.

PRIMES

Pour le troisième trimestre de 2008, les primes se sont établies en moyenne à 6,0 cents US la livre, comparativement à 12,1 cents US la livre pour le troisième trimestre de 2007. La baisse des primes réalisées reflète une diminution des primes sous contrat en 2008 par rapport aux sommets atteints en 2007.

En 2008, les primes devraient se situer à 6,0 cents US la livre.

La cible du Fonds pour les primes est assujettie à divers risques et à diverses incertitudes. Les hypothèses à ce sujet sont présentées à la rubrique "Enoncés prospectifs" figurant plus loin.

SOUS-PRODUITS

Au troisième trimestre de 2008, le Fonds a dégagé 10,7 millions de dollars en produits d'exploitation tirés de la vente de gâteaux de cuivre et d'acide sulfurique, comparativement à 9,5 millions de dollars pour le trimestre correspondant de 2007. L'augmentation de 1,2 million de dollars est en grande partie attribuable à la hausse marquée des prix à marge garantie de l'acide sulfurique, en partie contrebalancée par l'incidence des règlements négatifs du prix du cuivre.

Acide sulfurique

Le Fonds commercialise son acide sulfurique par l'intermédiaire d'un revendeur, une filiale en propriété exclusive de Xstrata Canada Corporation ("Xstrata Canada"), qui regroupe la production du Fonds et celle de quatre autres fonderies, toutes détenues par Xstrata Canada et situées dans l'Est du Canada, afin d'obtenir un meilleur rendement de distribution. L'acide sulfurique du Fonds est vendu par l'intermédiaire de ce revendeur depuis avant la création du Fonds en 2002. La majeure partie de cette production regroupée est vendue sur les marchés industriels des Etats-Unis et du Canada, et la plupart des ventes sont conclues en vertu de contrats établis au nom du revendeur. Le prix à marge garantie de l'acide sulfurique de chacune des cinq fonderies est calculé en soustrayant du prix de vente moyen du groupe les frais de transport de l'acide de chaque fonderie jusqu'au marché et le profit du revendeur. Les frais de transport de chaque fonderie sont déterminés en tenant compte de l'emplacement géographique de chacune des fonderies par rapport à celui du client final. Ces frais peuvent se révéler importants dans le cas de ventes faites dans le centre-ouest et sur la côte ouest de l'Amérique du Nord. De plus, les prix de l'acide sulfurique ont tendance à varier en fonction de l'offre et de la demande régionale.

Le tableau suivant présente un sommaire de la production, des ventes, du prix de vente et du prix à marge garantie de l'acide sulfurique pour le troisième trimestre et les neuf premiers mois de 2008 et 2007 :



----------------------------------------------------------------------------
Cumul annuel
Troisième trimestre jusqu'à ce jour
2008 2007 2008 2007
----------------------------------------------------------------------------

Production d'acide sulfurique
(en tonnes) 104 131 104 699 315 881 314 880
Ventes d'acide sulfurique (en tonnes) 99 595 108 738 318 809 319 160
Prix de vente moyen du groupe
($ US la tonne) 135 70 114 69
Prix à marge garantie de l'acide
sulfurique ($ US la tonne)(1) 59 22 54 19
----------------------------------------------------------------------------
(1) déduction faite des frais de transport, des coûts de vente et du profit
du revendeur (4 %, et 1 % de plus dans le cas des ventes aux Etats-Unis)


Au cours du troisième trimestre de 2008, le prix de vente moyen du groupe a atteint 135 $ US la tonne, en regard de 70 $ US la tonne en 2007. Cette amélioration en 2008 résulte de la hausse des prix de vente au comptant et de l'incidence des contrats négociés à prix plus élevés. Au cours du troisième trimestre de 2008, le Fonds a réalisé 59 $ US la tonne, comparativement à 22 $ US la tonne au troisième trimestre de 2007. Le mécanisme d'établissement des prix du Fonds en matière du prix à marge garantie de l'acide sulfurique peut entraîner un écart entre le prix de vente moyen du groupe pour le revendeur et le prix à marge garantie pour le Fonds.

Environ 10 % à 15 % de l'acide sulfurique du groupe est vendu hors contrat et le plus récent prix de vente mensuel du groupe (octobre 2008) dans le cas des ventes d'acide sulfurique sur le marché industriel nord-américain, déduction faite des frais de transport et du profit du revendeur, s'est établi en moyenne à 359 $ US la tonne.

L'acide sulfurique est une substance dangereuse dont le stockage et le transport exigent un équipement spécial. De plus, la plupart des fonderies disposent sur place d'une capacité de stockage limitée, soit environ quelques semaines. Par conséquent, afin d'assurer la vente continue d'acide sulfurique de façon sécuritaire et efficiente à long terme, le revendeur du Fonds maintient un pourcentage élevé de contrats. Par conséquent, le prix à marge garantie des contrats est moins volatil que celui dans le cas des ventes au comptant.

Le moment de la renégociation des contrats se présente comme suit :



% de contrats Date à laquelle le nouveau contrat
------------- ----------------------------------
du groupe entre en vigueur
--------- ----------------
Ventes au comptant 15 % immédiatement
Contrat annuel 15 % 2008
Contrats annuels et
pluriannuels 40 % 1er janvier 2009
Contrat pluriannuel 20 % 1er janvier 2010
Contrat pluriannuel 10 % 2011


Les contrats ont une durée de un à trois ans. Environ 40 % des contrats du groupe seront renégociés au cours de l'exercice pour les ventes à compter du 1er janvier 2009. De plus, des contrats pluriannuels représentant environ 20 % des contrats du groupe seront renégociés en 2009 pour les ventes à compter du 1er janvier 2010 et environ 10 % des contrats pluriannuels du groupe seront renégociés en 2011.

Selon la convention d'approvisionnement et de traitement intervenue entre le Fonds et Xstrata Canada, toute opération entre parties liées doit être conclue selon des modalités qui, dans l'ensemble, ne sont pas moins avantageuses pour le Fonds que celles pouvant être obtenues d'une partie non liée de bonne réputation. Dans le cadre de l'examen par le comité de vérification des opérations entre parties liés survenues entre Xstrata Canada et le Fonds, le comité de vérification a retenu les services d'un tiers au cours du troisième trimestre pour examiner les prix à marge garantie de l'acide sulfurique du Fonds. Le comité achève son examen, et à ce jour, les prix à marge garantie du Fonds semblent conformes aux modalités des contrats de vente et à la conjoncture au moment des ventes.

Les conditions du marché de l'acide sulfurique se sont améliorées au cours des derniers mois et les prix à marge garantie de l'acide sulfurique ont monté en flèche. Il se pourrait que les prix à marge garantie de l'acide sulfurique augmentent en 2009 si le Fonds continue d'obtenir ces prix au cours des prochaines négociations de contrats. Des négociations de contrats sont actuellement en cours et devraient se terminer au cours des deux prochains mois.

La cible du Fonds pour les prix à marge garantie de l'acide sulfurique est assujettie à divers risques et à diverses incertitudes. Les hypothèses à cet égard sont présentées à la rubrique "Enoncés prospectifs" figurant plus loin.

TAUX DE CHANGE

La dépréciation du dollar canadien a eu une incidence positive sur les résultats financiers du Fonds. Au cours du troisième trimestre de 2008, une dépréciation d'un cent canadien du taux de change du dollar canadien par rapport au dollar américain aurait eu une incidence positive d'environ 0,225 million de dollars (0,9 million de dollars pour un an) sur les liquidités distribuables du Fonds. Le taux de change moyen du dollar canadien par rapport au dollar américain est demeuré inchangé à 1,042 $ US au troisième trimestre de 2008, comparativement à 1,045 $ US au troisième trimestre de 2007.

COUTS

Les coûts de production comprennent la main-d'oeuvre, l'énergie, les fournitures et d'autres coûts directement associés au processus de production. Les coûts de production ont augmenté au cours du troisième trimestre de 2008, s'établissant à 44,0 millions de dollars, comparativement à 38,6 millions de dollars au troisième trimestre de 2007. Se reporter aux pages 4 et 6 pour de plus amples informations.

RECUPERATION

Au cours des dernières années, la direction a entrepris une série de projets générateurs de produits d'exploitation qui auront pour résultat d'augmenter la capacité de production dans différentes parties de l'usine.

Un des projets aborde la façon d'améliorer la récupération du zinc. Pendant les neuf premiers mois de 2008, la récupération atteignait 97,8 % comparativement à 96,4 % pour la même période en 2007.

DEPENSES EN CAPITAL

Les dépenses en capital pour le troisième trimestre de 2008 se sont établies à 6,3 millions de dollars, comparativement à 5,9 millions de dollars pour le troisième trimestre de 2007.

En 2008, les dépenses en capital ont été révisées pour s'établir à 28 millions de dollars. Environ 23 millions de dollars seront affectés à l'entretien, dont 22 millions de dollars pour l'entretien régulier. Le coût en capital destiné à extraire le magnésium et le sélénium de la nouvelle source d'approvisionnement est passé de 10 millions de dollars (réparti sur deux exercices) à 1 million dollars en 2008 et il passera à 3 millions de dollars en 2009. Egalement, le remplacement du revêtement à l'intérieur du hall d'électrolyse ne progresse pas aussi vite que prévu au départ. Environ 5 millions de dollars devraient être affectés à des projets générateurs de produits d'exploitation.

La cible du Fonds pour les dépenses en capital est assujettie à divers risques et à diverses incertitudes. Les hypothèses à cet égard sont présentées à la rubrique "Enoncés prospectifs" figurant plus loin.

Flux de trésorerie d'exploitation

Les flux de trésorerie d'exploitation, avant la variation nette des éléments hors caisse du fonds de roulement, ont totalisé 19,3 millions de dollars au troisième trimestre de 2008, comparativement à 20,8 millions de dollars au troisième trimestre de 2007. Au cours du troisième trimestre de 2008, le fonds de roulement hors caisse a reculé de 41,2 millions de dollars en raison d'une régression des stocks et des débiteurs, contrebalancée en partie par une diminution des créditeurs et des charges à payer. Ces variations du fonds de roulement s'expliquent par la baisse des prix du zinc que l'on constate depuis quelques trimestres.

Les flux de trésorerie d'exploitation, avant la variation nette des éléments hors caisse du fonds de roulement, ont totalisé 55,0 millions de dollars pour les neuf premiers mois de 2008, comparativement à 60,9 millions de dollars à la période correspondante de 2007. Au cours des neuf premiers mois de 2008, le fonds de roulement hors caisse a reculé de 39,1 millions de dollars en raison d'une régression des débiteurs et des stocks, contrebalancée en partie par une diminution des créditeurs et des charges à payer.

Liquidités distribuables normalisées

Le calcul et la présentation des liquidités distribuables normalisées ci-dessous sont, à tous les égards importants, effectués conformément à l'Avis 52-306, dans sa version modifiée, et à l'Instruction générale 41-201 relative aux fiducies de revenu et autres placements indirects publiés par les Autorités canadiennes en valeurs mobilières.

Au cours du troisième trimestre de 2007, le Conseil canadien de l'information sur la performance de l'ICCA a publié l'Interprétation intitulée "Liquidités distribuables normalisées des fiducies de revenu et autres entités intermédiaires : Lignes directrices concernant la rédaction et les informations à fournir". Le Fonds a adopté ces recommandations pour le rapport de gestion du 31 décembre 2007, et le tableau ci-dessous présente un rapprochement des flux de trésorerie d'exploitation et des liquidités distribuables normalisées.

Les liquidités distribuables normalisées sont définies comme la mesure conforme aux PCGR des flux de trésorerie d'exploitation, après rajustement au titre des dépenses en capital, des restrictions quant aux distributions découlant de la conformité avec les clauses restrictives lors de la communication de l'information financière, ainsi que de la participation minoritaire.

Les liquidités distribuables normalisées ne doivent pas être considérées comme une mesure des liquidités ni servir de substitut à d'autres mesures conformes aux PCGR. La direction est d'avis que, outre le bénéfice net, les liquidités distribuables normalisées constituent une mesure supplémentaire utile du rendement du Fonds, car, déduction faite des variations des éléments hors caisse du fonds de roulement, elles renseignent les investisseurs sur les liquidités disponibles aux fins de distribution et les besoins en fonds de roulement. Toutefois, les investisseurs ne doivent pas considérer les liquidités distribuables normalisées comme une mesure de rechange à l'état des flux de trésorerie, qui est utilisé à titre de mesure des liquidités et des flux de trésorerie. La méthode de calcul des liquidités distribuables normalisées utilisée aux fins du présent rapport de gestion peut différer de celle à laquelle d'autres émetteurs ont recours et, par conséquent, les liquidités distribuables normalisées présentées dans le rapport de gestion pourraient ne pas être comparables à celles utilisées par d'autres émetteurs.

Le rapprochement des flux de trésorerie d'exploitation et des liquidités distribuables normalisées pour les périodes terminées les 30 septembre 2008 et 2007 figure ci-dessous :



Cumul annuel jusqu'à
(en milliers de dollars) Troisième trimestre ce jour
2008 2007 2008 2007
------------------------------------------------

Flux de trésorerie
d'exploitation 60 507 21 051 94 121 38 803
Moins : tranche attribuable
à la participation
minoritaire (15 126) (5 263) (23 530) (9 701)
----------------------------------------------------------------------------
Flux de trésorerie
d'exploitation attribuables
aux porteurs de parts
prioritaires(a) 45 381 15 788 70 591 29 102

Rajustements des dépenses
en capital :
Acquisition
d'immobilisations
corporelles (6 348) (5 909) (16 374) (17 925)
Produit tiré de l'aide
gouvernementale - 87 478 1 832
Produit tiré de la
vente d'immobilisations
corporelles 21 3 193 63
Désactualisation de
la dette à long terme (65) (64) (193) (190)
----------------------------------------------------------------------------
(6 392) (5 883) (15 896) (16 220)
Plus : tranche des
rajustements des
dépenses en capital
attribuable à la
participation minoritaire 1 598 1 471 3 974 4 055
----------------------------------------------------------------------------
Rajustements des dépenses
en capital attribuables
aux porteurs de parts
prioritaires(b) (4 794) (4 412) (11 922) (12 165)

----------------------------------------------------------------------------
Liquidités distribuables
normalisées (a) + (b) 40 587 11 376 58 669 16 937
----------------------------------------------------------------------------

Autres rajustements y
compris les éléments
discrétionnaires :
Augmentation (diminution)
des éléments hors
caisse du fonds de
roulement (41 226) (221) (39 135) 22 096
Diminution (augmentation)
de la réserve
d'exploitation (141) (2 198) (843) (6 431)
Moins (plus) : tranche
des autres rajustements
attribuable à la
participation minoritaire 10 342 605 9 995 (3 916)
----------------------------------------------------------------------------
Distributions déclarées
aux porteurs de parts
prioritaires 9 562 9 562 28 686 28 686
----------------------------------------------------------------------------

Nombre moyen pondéré de
parts prioritaires en
circulation
(de base et dilué) 37 497 975 37 497 975 37 497 975 37 497 975
Liquidités distribuables
normalisées par part
prioritaire 1,08 $ 0,30 $ 1,56 $ 0,45 $
Distributions déclarées
par part prioritaire 0,255 $ 0,255 $ 0,765 $ 0,765 $


Le Fonds a inclus l'amortissement des frais de financement reportés comme un rajustement des dépenses en capital. Les honoraires associés à l'exécution d'un placement de billets en 2003 sont répartis sur la durée du placement pour calculer les liquidités distribuables normalisées.

Dans le rapprochement présenté ci-dessus, pour être en conformité avec la ligne directrice énoncée dans la publication de l'ICCA sur les liquidités distribuables normalisées, l'élément "Augmentation (diminution) des éléments hors caisse du fonds de roulement" est exclu du calcul des liquidités distribuables normalisées et est dorénavant inclus dans le rapprochement des distributions déclarées aux porteurs de parts prioritaires provenant des liquidités distribuables normalisées.

Au cours du troisième trimestre de 2008, les liquidités distribuables normalisées ont totalisé 40,6 millions de dollars et les distributions déclarées aux porteurs de parts prioritaires, 9,6 millions de dollars.

Politique de distribution

Le Fonds vise à assurer des distributions mensuelles stables aux porteurs de parts. A la lumière de ce que nous savons aujourd'hui et par suite des changements fiscaux dont l'entrée en vigueur est prévue pour le 1er janvier 2011, notre objectif est de continuer de verser des distributions (dividendes) mensuelles aux porteurs de parts, sans égard si le Fonds prend la forme d'une fiducie ou d'une société. Il est probable que le Fonds continuera d'exercer ses activités à titre de fiducie jusqu'en 2011, compte tenu qu'il s'agit du moyen le plus efficace sur le plan fiscal d'offrir des distributions aux porteurs de parts.

La direction et le conseil d'administration révisent périodiquement les distributions au comptant en tenant compte de notre rendement actuel et prospectif. Certains des facteurs pris en compte dans les décisions à l'égard des distributions comprennent les montants nécessaires au service de la dette, les conditions commerciales actuelles, les dépenses en capital, les impôts et taxes, les besoins en fonds de roulement et tout autre élément jugé prudent. La politique du Fonds consiste à verser des distributions aux porteurs de parts équivalant aux flux de trésorerie provenant des activités d'exploitation, avant les variations du fonds de roulement et les réserves pour les dépenses d'exploitation et les dépenses en capital considérées comme appropriées par le conseil d'administration. Le Fonds détermine tous les mois les liquidités distribuables à verser aux porteurs de parts du Fonds inscrits le dernier jour ouvrable de chaque mois civil, et les distributions doivent être versées dans les 25 jours suivants.

Le montant de la distribution mensuelle aux porteurs de parts est fonction de la stratégie de gestion de la dette du Fonds et du programme de maintien de la capacité de production. Le calcul du Fonds, si on le compare au calcul des liquidités distribuables normalisées de l'ICCA, exclut les variations des éléments hors caisse du fonds de roulement, puisque les variations des éléments du fonds de roulement sont souvent temporaires et que, le cas échéant, elles peuvent être financées à même la facilité de crédit renouvelable du Fonds.

Un des principaux facteurs ayant une influence sur les soldes hors caisse du fonds de roulement est le prix du zinc de la LME. Lorsque les prix du zinc augmentent, les stocks et les débiteurs progressent, entraînant une hausse des soldes hors caisse du fonds de roulement. Lorsque les prix du zinc reculent, les stocks et les débiteurs baissent, entraînant un décroissement des soldes hors caisse du fonds de roulement.

Réserve d'exploitation notionnelle et réserve pour dépenses en capital et restauration des lieux

Afin d'atteindre son objectif, qui consiste à assurer le versement d'une distribution mensuelle stable, le Fonds utilise une réserve d'exploitation notionnelle. Au cours d'une période où les liquidités distribuables normalisées, déduction faite des variations des éléments hors caisse du fonds de roulement, attribuables aux porteurs de parts prioritaires sont supérieures aux distributions déclarées aux porteurs de parts prioritaires, la réserve d'exploitation notionnelle augmente. Au cours d'une période où les liquidités distribuables normalisées, déduction faite des variations des éléments hors caisse du fonds de roulement, attribuables aux porteurs de parts prioritaires, sont inférieures aux distributions déclarées aux porteurs de parts prioritaires, la réserve d'exploitation notionnelle diminue. Celle-ci procure au Fonds la souplesse nécessaire pour assurer une distribution mensuelle stable tout en satisfaisant aux modalités de l'acte de fiducie et aux clauses restrictives du Fonds. Au cours du troisième trimestre de 2008, la réserve d'exploitation notionnelle a augmenté de 0,1 million de dollars, pour atteindre 19,1 millions de dollars.

A l'heure actuelle, la réserve d'exploitation correspond à environ quatre mois et demi de distributions, soit un montant supérieur au niveau que vise le Fonds pour trois mois de versements. L'incertitude au sein des marchés du crédit mondiaux et l'état de l'économie nord-américaine font en sorte que le Fonds juge prudent, pour le moment, de ne pas accroître la distribution mensuelle ni de verser de distribution exceptionnelle.

Le Fonds utilise également une réserve pour dépenses en capital et pour restauration des lieux notionnelle. Il peut réduire celle-ci au cours d'une période si des dépenses en capital inattendues ou inhabituellement élevées doivent être engagées, tout en satisfaisant aux modalités de l'acte de fiducie et des clauses restrictives du Fonds. Au 30 septembre 2008, la réserve pour dépenses en capital et pour restauration des lieux notionnelle atteignait 5,0 millions de dollars.

SITUATION DE TRESORERIE ET SOURCES DE FINANCEMENT

Au 30 septembre 2008, la dette totale du Fonds s'élevait à 200,3 millions de dollars, en baisse par rapport aux montants respectifs de la dette de 240,3 millions de dollars et de 244,6 millions de dollars à la fin de décembre 2007 et de juin 2008. La trésorerie et les équivalents de trésorerie du Fonds au 30 septembre 2008 totalisaient 3,7 millions de dollars, ce qui est identique au montant enregistré au 31 décembre 2007. Lorsque le prix du zinc a diminué au cours de 2008, les exigences en matière de fonds de roulement en ont fait autant. Si le prix du zinc reste à son prix actuel de 0,50 $ US et que le Fonds est en mesure de tenir un niveau de ventes acceptable, les exigences en matière de fonds de roulement devraient continuer de baisser et le Fonds devrait pouvoir réduire davantage sa dette à long terme.

Un syndicat de banques à charte canadiennes a consenti au Fonds une facilité de crédit renouvelable, qui sert à des fins générales, notamment au financement du fonds de roulement. En avril 2008, la facilité de crédit renouvelable a été prorogée jusqu'au 3 mai 2010. Le montant disponible aux fins de prélèvement sur la facilité de crédit renouvelable variera chaque trimestre et sera établi selon les pourcentages des stocks et des débiteurs admissibles du trimestre précédent. En tout temps, le montant maximal disponible pour prélèvement est de 200 millions de dollars, et le montant minimal, de 55 millions de dollars. Le Fonds peut faire des prélèvements sur la facilité de crédit renouvelable en dollars canadiens et en dollars américains. Le montant disponible pour prélèvement d'après le bilan du Fonds au 30 septembre 2008 est de 96 millions de dollars.

Les variations des soldes du fonds de roulement liés à l'exploitation sont généralement financées par la facilité de crédit renouvelable ou utilisées pour rembourser celle-ci. Au cours du troisième trimestre de 2008, 43,2 millions de dollars ont été prélevés et 87,5 millions de dollars ont été remboursés en fonction des variations du fonds de roulement.

Le Fonds compte des billets garantis de premier rang (les "billets") en circulation totalisant 153,5 millions de dollars. Au moment de leur émission, les billets avaient une durée de sept ans; ils arriveront à échéance le 20 décembre 2010. Ils ont été émis dans le cadre d'un placement privé et le produit a servi à rembourser une facilité de crédit à terme en cours depuis la création du Fonds.

Les emprunts effectués en vertu de la facilité renouvelable portent intérêt à des taux qui varient selon le taux préférentiel, le taux des acceptations bancaires et le taux LIBOR, plus les marges applicables, et selon certains ratios financiers du Fonds. Ils regroupent des billets à taux fixe totalisant 114 500 $ (les "billets A-1") assortis d'un coupon de 6,529 %, et des billets totalisant 39 000 $ (les "billets A-2"), portant intérêt à un taux variable correspondant au taux offert en dollars canadiens pour trois mois ("TODC") majoré de 1,94 %. Au 30 septembre 2008, le taux d'intérêt effectif sur les billets A-2 était de 5,34 %, contre 6,75 % au 31 décembre 2007. Comme environ 43 % de la dette à long terme est assortie de taux variables, le Fonds pourra bénéficier de la baisse récente des taux d'intérêt. Le Fonds croit qu'il détient suffisamment de sources de financement pour continuer à exercer ses activités.



PREVISIONS

----------------------------------------------------------------------------

Voici les objectifs de 2008 pour les
principaux inducteurs du Fonds :
Production de zinc : 268 000 tonnes
Ventes de zinc : 263 000 tonnes
Frais de traitement : 37,5 cents la livre
Primes sur le zinc : 6,0 cents US la livre
Prix à marge garantie de l'acide sulfurique : 58 $ US la tonne
Dépenses en capital : 28 millions de dollars
----------------------------------------------------------------------------


Incidence de la conjoncture actuelle

Les conditions économiques se sont rapidement effritées depuis le resserrement du crédit, ce qui pourrait avoir une incidence négative sur les ventes, les primes et le prix du cuivre du Fonds. Cela dit, il est important de se rappeler que les frais de traitement, lesquels ont compté pour 70 % des produits d'exploitation nets en 2007 et qui compteront pour l'ensemble des produits d'exploitation nets de 2008, sont de 37,5 cents canadiens. La production et les ventes de 2008 devraient excéder les niveaux atteints en 2007. D'ailleurs, les produits d'exploitation tirés de la vente d'acide sulfurique ont augmenté.

Au cours des neuf premiers mois de 2008, la dette à long terme a été réduite en raison du prix du zinc moins élevé, réduisant par la même occasion les exigences en matière de fonds de roulement du Fonds. Le prix du zinc a poursuivi sa chute au quatrième trimestre. Si les prix restent bas et que les ventes se maintiennent à des niveaux acceptables, le Fonds continuera de voir un allégement de ses exigences en matière de fonds de roulement et une baisse de la dette à long terme. La dette à long terme n'arrive à échéance qu'en 2010.

En ce qui concerne 2009, comme des négociations de contrats sont actuellement en cours, il est difficile de donner des indications au sujet des primes et de l'établissement des prix de l'acide sulfurique. En 2009, les dépenses en capital s'harmoniseront aux produits d'exploitation prévus. Au début de 2009, nous avons l'intention de rendre compte de nos attentes en ce qui concerne tous ces inducteurs.

La capacité du gérant de verser des distributions mensuelles stables et de respecter les cibles présentées ci-dessus est assujettie aux divers risques, et les hypothèses sont présentées à la rubrique "Enoncés prospectifs" ci-dessous.

ENONCES PROSPECTIFS

Le Fonds présente des énoncés prospectifs pour l'exercice en cours concernant la production de zinc, les ventes de zinc, les frais de traitement, les primes sur le zinc, les produits d'exploitation tirés des sous-produits et les dépenses en capital. Le Fonds transmet ces énoncés aux actionnaires et aux analystes, car il s'agit des principaux inducteurs du Fonds. Le lecteur est prié de noter que ces énoncés pourraient ne pas être appropriés dans d'autres circonstances.

Le Fonds met à jour ses énoncés prospectifs dans chacun de ses rapports de gestion trimestriels.

Le présent rapport renferme des énoncés prospectifs concernant les objectifs du Fonds et les perspectives générales des affaires en 2008, les cibles de production et de vente de zinc, les frais estimatifs de traitement, les cibles de primes sur le zinc, les taux de récupération estimatifs, les produits d'exploitation tirés des sous-produits prévus et les prévisions de dépenses en capital. Ces énoncés prospectifs se reconnaissent habituellement à l'emploi de termes comme "s'attendre à", "prévoir" et d'autres expressions similaires et de verbes au futur ou au conditionnel comme "pourrait" ou "devrait", qui laissent entendre que certaines actions ou certains événements et résultats pourraient se produire. Les énoncés prospectifs comportent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d'autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats ou le rendement futurs diffèrent considérablement de ceux avancés dans les énoncés prospectifs.

Les risques, incertitudes et autres facteurs comprennent notamment : 1) la capacité du Fonds d'exercer ses activités à des niveaux de production normale; 2) la dépendance à l'égard de l'approvisionnement continu en concentré de zinc (les modalités de la convention d'approvisionnement et de traitement); 3) la demande de zinc, d'acide sulfurique et de gâteaux de cuivre; 4) les variations de l'offre et de la demande pour certains produits de zinc et l'incidence sur les primes réalisées par le Fonds; 5) l'incidence du prix du mois précédent; 6) la capacité du Fonds de continuer à servir des clients dans la même région géographique; 7) la sensibilité des produits d'exploitation nets du Fonds aux réductions des prix réalisés du zinc, y compris les primes, le prix du cuivre et le prix de l'acide sulfurique; le raffermissement du dollar canadien en regard du dollar américain; et l'augmentation des frais de transport et de distribution; 8) la sensibilité des coûts de production du Fonds aux augmentations des tarifs d'électricité et aux autres coûts d'énergie, aux coûts de la main-d'oeuvre et aux fournitures utilisées pour son exploitation; la sensibilité des intérêts débiteurs du Fonds aux hausses de taux d'intérêt; 9) les changements des exigences en matière de récupération et de dépenses en capital; 10) la négociation des conventions collectives avec les employés syndiqués; 11) les conditions commerciales et économiques générales; 12) les interruptions de transport; 13) les lois régissant les émissions atmosphériques, les déversements dans l'eau, les déchets et matières dangereuses, et la santé et sécurité des employés ainsi que l'incidence de l'application des lois et des règlements futurs sur les charges, les dépenses en capital, les impôts et les restrictions à l'égard de l'exploitation de l'affinerie; 14) la possibilité de répercussions financières négatives découlant d'enquêtes réglementaires, de réclamations, de poursuites ou d'autres recours; 15) le risque de défaut de paiement d'un prêt et de refinancement; et 16) la dépendance envers Xstrata Canada à l'égard de l'exploitation et de l'entretien de l'affinerie.

Ces énoncés prospectifs représentent nos opinions en date du présent rapport de gestion. Le Fonds prévoit que des événements ultérieurs pourraient entraîner un changement d'opinion de sa part.

Le Fonds de revenu Noranda est une fiducie de revenu dont les parts sont inscrites à la Bourse de Toronto sous le symbole "NIF.UN". Le Fonds de revenu Noranda est propriétaire de l'affinerie CEZinc et de ses actifs connexes (l'"affinerie CEZinc") situés à Salaberry-de-Valleyfield, au Québec. L'affinerie CEZinc est la deuxième affinerie de zinc en importance en Amérique du Nord et la première dans l'Est de l'Amérique du Nord, où se trouve la majorité de ses clients. L'affinerie produit du zinc affiné et divers sous-produits à partir de concentrés de zinc qu'elle achète à des exploitations minières. L'affinerie est exploitée et gérée par Zinc électrolytique du Canada Limitée.

Pour plus de renseignements sur le Fonds de revenu Noranda, consulter le site Web www.fondsderevenunoranda.com.



FONDS DE REVENU NORANDA

BILANS INTERMEDIAIRES CONSOLIDES

(non vérifié)

(en milliers de dollars)

Au 30 sept. Au 31 déc.
2008 2007
------------ -----------

ACTIF

Actif à court terme :
Trésorerie et équivalents de trésorerie 3,741 3,702
Débiteurs
Comptes clients 53,994 64,210
Xstrata Canada 20,605 22,617
Instruments financiers 1,377 964
Engagements fermes 5,696 719
Stocks 81,515 129,066
Charges payées d'avance et autres actifs 2,441 2,195
------------ -----------
169,369 223,473

Immobilisations corporelles 305,488 314,489
------------ -----------
474,857 537,962
------------ -----------

PASSIF ET CAPITAUX PROPRES

Passif à court terme :
Créditeurs et charges à payer
Comptes clients 16,146 18,547
Xstrata Canada 30,138 44,801
Instruments financiers 5,615 735
Distributions à verser 4,250 4,250
------------ -----------
56,149 68,333

Passif d'impôts futurs 13,147 13,147
Frais futurs de remise en état et de
restauration des lieux 12,534 12,130
Dette à long terme 200,332 240,269
Participation des porteurs de parts ordinaires 51,465 54,312

Participation des porteurs de parts :
Capitaux propres attribuables aux porteurs
de parts 191,273 191,273
Déficit (50,043) (41,502)
------------ -----------
141,230 149,771
------------ -----------
474,857 537,962
------------ -----------



FONDS DE REVENU NORANDA

ETATS DES RESULTATS, DU DEFICIT
ET DU RESULTAT ETENDU INTERMEDIAIRES CONSOLIDES

(non vérifié)

(en milliers de dollars)

Trois mois terminés Neuf mois terminés
les 30 septembre les 30 septembre
--------------------- ---------------------
2008 2007 2008 2007
---------- ---------- ---------- ----------

Produits
Ventes 143,052 255,290 505,715 798,323
Frais de transport et de
distribution (4,835) (4,053) (15,194) (11,234)
---------- ---------- ----------
138,217 251,237 490,521 787,089
---------- ---------- ---------- ----------

Coût d'achat de matières
premières 62,427 188,579 270,568 596,949
---------- ---------- ---------- ----------
Produits moins le coût
d'achat de matières
premières 75,790 62,658 219,953 190,140
---------- ---------- ---------- ----------
Autres charges
Production 44,014 38,554 137,067 115,519
Frais de vente et
d'administration 4,618 5,108 14,278 15,048
Perte (gain) de change 2,884 (8,452) 5,211 (17,724)
Perte (gain) sur couverture
des produits de base 103 (41) (98) 112
Perte (gain) sur instruments
financiers (1,421) 5,187 (414) 2,713
Amortissement des
immobilisations corporelles 8,312 7,583 25,584 22,102
Remise en état 267 314 747 (3,216)
---------- ---------- ---------- ----------
58,777 48,253 182,375 134,554
---------- ---------- ---------- ----------
Bénéfice avant intérêts,
participation minoritaire
et impôts sur les bénéfices 17,013 14,405 37,578 55,586
---------- ----------

Intérêts débiteurs, montant
net 3,398 5,857 10,716 17,783
---------- ---------- ---------- ----------

Bénéfice avant participation
minoritaire et impôts sur
les bénéfices 13,615 8,548 26,862 37,803
---------- ----------

Participation minoritaire
dans les bénéfices revenant
aux porteurs de parts
ordinaires 3,404 2,137 6,716 9,451
---------- ---------- ---------- ----------

Bénéfice avant impôts sur
les bénéfices 10,211 6,411 20,146 28,352
---------- ----------

Charge d'impôts - - - 14,636
---------- ---------- ---------- ----------

Bénéfice net et résultat
étendu 10,211 6,411 20,146 13,716
---------- ---------- ---------- ----------

Déficit au début de la
période (50,691) (42,443) (41,502) (30,624)
---------- ---------- ---------- ----------

Distributions aux porteurs
de parts prioritaires (9,562) (9,562) (28,686) (28,686)
---------- ---------- ---------- ----------

Déficit à la fin de la
période (50,042) (45,594) (50,042) (45,594)
---------- ---------- ---------- ----------

Résultat net par part
prioritaire (de base et
dilué) $ 0.27 $ 0.17 $ 0.54 $ 0.37

Nombre moyen pondéré de
parts prioritaires en
circulation 37,497,975 37,497,975 37,497,975 37,497,975



FONDS DE REVENU NORANDA

ETATS DES FLUX DE TRESORERIE INTERMEDIAIRES CONSOLIDES

(non vérifié)

(en milliers de dollars)

Trois mois terminés Neuf mois terminés
les 30 septembre les 30 septembre
--------------------- ---------------------
2008 2007 2008 2007
---------- ---------- ---------- ----------

Flux de trésorerie
d'exploitation :
Bénéfice net pour la période 10,211 6,411 20,146 13,716
Eléments sans incidence sur
la trésorerie :
Amortissement des
immobilisations corporelles 8,312 7,583 25,584 22,102
Désactualisation des frais
de remise en état 267 314 747 (3,216)
Participation minoritaire
dans les bénéfices revenant
aux porteurs de parts
ordinaires 3,404 2,137 6,716 9,451
Perte (gain) sur évaluation
à la valeur du marché sur
des instruments financiers
liés aux produits de base (1,318) 5,146 (512) 2,825
Variation de la juste
valeur des dérivés incorporés (1,874) (852) 1,579 775
Charge d'impôts sur les
bénéfices futurs - - - 14,636
Désactualisation de la
dette à long terme 65 64 193 190
Perte sur vente
d'immobilisations corporelles 336 81 876 528
Dépenses de restauration des
lieux (122) (54) (343) (108)
---------- ---------- ---------- ----------
19,281 20,830 54,986 60,899
---------- ---------- ---------- ----------
Variation nette des éléments
hors caisse du fonds de
roulement 41,226 221 39,135 (22,096)
---------- ---------- ---------- ----------
60,507 21,051 94,121 38,803
---------- ---------- ---------- ----------

Flux de trésorerie
d'investissement :
Acquisitions
d'immobilisations
corporelles (6,348) (5,909) (16,374) (17,925)
Produit tiré de l'aide
gouvernementale - 87 478 1,832
Produit tiré de la vente
d'immobilisations
corporelles 21 3 193 63
---------- ---------- ---------- ----------
(6,327) (5,819) (15,703) (16,030)
---------- ---------- ---------- ----------

Flux de trésorerie de
financement :

Distributions
- Porteurs de parts
prioritaires (9,562) (9,562) (28,686) (28,686)
- Porteurs de parts
ordinaires (3,188) (3,188) (9,563) (9,563)
Dette à long terme contractée
en vertu de la facilité de
crédit renouvelable 43,150 164,400 239,370 467,500
Dette à long terme remboursée
en vertu de la facilité de
crédit renouvelable (87,500) (166,600) (279,500) (464,700)
---------- ---------- ---------- ----------
(57,100) (14,950) (78,379) (35,449)
---------- ---------- ---------- ----------

Variation de la trésorerie
et des équivalents de
trésorerie au cours de la
période (2,920) 282 39 (12,676)

Trésorerie et équivalents de
trésorerie au début de la
période 6,661 754 3,702 13,712
---------- ---------- ---------- ----------

Trésorerie et équivalents
de trésorerie à la fin de
la période 3,741 1,036 3,741 1,036
---------- ---------- ---------- ----------


Renseignements

  • Information financière : Michael Boone
    Vice-président et chef des finances
    de Zinc électrolytique du Canada Limitée,
    gérant du Fonds de revenu Noranda
    (416) 775-1561
    Courriel : mboone@xstrata.ca