Fondation Miriam

Fondation Miriam
Voyez les choses à ma façon

Voyez les choses à ma façon

12 févr. 2016 17h42 HE

Le Forum québécois sur l'autisme : un pas dans la bonne direction

La Fondation Miriam salue l'esprit de collaboration des centaines de participants

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwired - 12 fév. 2016) - Durant les deux derniers jours, les représentants de la Fondation Miriam ont participé au premier forum québécois sur le trouble du spectre de l'autisme (TSA). Le forum a été une occasion d'identifier des objectifs afin d'améliorer les services aux personnes autistes, de mettre en place des priorités afin de mieux répondre aux besoins des individus et leur famille et pour travailler sur l'établissement d'une vision commune visant à mobiliser nos partenaires dans le développement des réseaux de service intégré. Huit thèmes ont été abordés : évaluation des besoins et diagnostic, petite enfance, enfance et adolescence, adulte et projet de vie, famille, résidentiel et milieu de vie, diversité des profils ainsi que complexité des problématiques, recherche, formation et transfert des connaissances. Pour chacune de ces thématiques, les priorités ont été établies.

Amélioration positive : réduire la liste d'attente pour l'obtention d'une évaluation diagnostique

La Fondation Miriam salue le gouvernement qui reconnait l'importance de l'identification et du besoin de diagnostics précoces. Bien que les enfants de l'Île de Montréal ont maintenant plus facilement accès aux évaluations diagnostiques, la Fondation souhaite que les jeunes de partout dans la province puissent également bénéficier des ressources afin d'éviter de se retrouver sur une liste d'attente qui retardera de deux ans l'établissement de leur diagnostics qui mènera à l'intervention précoce.

Plus de ressources sont nécessaires : les services aux enfants

Augmenter l'accès des enfants atteints de TSA aux services d'intervention précoces spécialisés a été l'une des problématiques dont il a été question au forum. La Fondation Miriam partage le sentiment de la plupart des gens présents soit, c'est-à-dire la conviction que trop d'enfants attendent trop longtemps avant d'avoir accès à des services reconnus tels que l'intervention précoce intensive et selon le besoin de l'enfant et de sa famille. Plus l'enfant reçoit un diagnostic tôt et bénéficie de services adéquats, meilleures sont ses chances de réaliser son propre et unique potentiel.

Optimiste pour la suite : une approche unifiée

La Ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, Lucie Charlebois, a confirmé, au cours du forum, l'importance des besoins et des préoccupations liés au TSA pour le gouvernement du Québec. Diane Proulx Guerrera, présidente du conseil de la Fondation Miriam, a déclaré : « Pour les milliers de familles touchées par le TSA, ce forum nous donne espoir de voir enfin leurs voix entendues. Nous saluons le Ministère, et nous poursuivrons notre collaboration avec des actions concrètes dans le but de soutenir la mission de la Fondation qui vise à aider les gens ayant un TSA ou une déficience intellectuelle pour leur permettre de vivre une vie bien remplie. »

À propos de la Fondation Miriam

La Fondation Miriam œuvre depuis plus de 40 ans pour qu'une plus grande compréhension du trouble du spectre de l'autisme (TSA) et des déficiences intellectuelles (DI), ainsi que de nouvelles recherches à ce sujet, permettent d'améliorer la qualité de vie de tous ceux qui en sont affectés. À cette fin, la Fondation sollicite des fonds et les investit, en plus de voir au bon fonctionnement des points suivants :

  • créer et soutenir des programmes cliniques, développementaux, résidentiels et de répit pour les enfants et les adultes ayant un TSA ou une DI;
  • assurer l'éducation et la formation des professionnels, aidants et membres de la famille;
  • favoriser la recherche spécialisée axée sur l'amélioration du diagnostic et l'élaboration de nouveaux traitements et de nouvelles interventions pour les personnes ayant des TSA et des DI;
  • offrir des activités sociales et récréatives pour promouvoir l'inclusion dans la société.

Restés connectés et suivez la Fondation sur Facebook et Twitter.

À propos du Le Centre Gold

La Fondation Miriam soutient Le Centre Gold : un organisme privé, sans but lucratif, dont la mission est axée sur l'élaboration de services, la recherche, le transfert de connaissances et la prestation de programmes à l'appui de personnes atteintes d'un trouble du spectre de l'autisme ou d'autres troubles du développement.

À propos de Voyez les choses à ma façon

Nouvelle initiative de la Fondation Miriam, le Centre d'innovation Voir les choses à ma façon entend aider les personnes ayant un trouble du spectre de l'autisme ou une déficience intellectuelle et leurs familles. Financé par la Fondation Miriam, le Centre d'innovation Voir les choses à ma façon entend améliorer la qualité des services fournis à ses clients pendant toute leur vie, et leur accès à ces derniers. Le Centre met en œuvre des services pilotes novateurs et des modèles de recherche appliquée qui servent d'exemples pour la communauté. Le Centre a l'intention d'instaurer des modèles pilotes, ou d'en faciliter l'application relativement aux services de diagnostic de l'autisme et de la déficience intellectuelle, à l'intervention précoce offerte aux enfants d'âge préscolaire, à un programme de certification en analyse comportementale appliquée donné par les universités locales, à des salles de classe spécialisées pour les enfants d'âge scolaire, à un programme d'intégration postsecondaire pour l'emploi et la communauté, ainsi qu'à des résidences communautaires et des services médicaux et dentaires à long terme.

Renseignements