Conseil national de recherches Canada-CNRC

Conseil national de recherches Canada-CNRC

09 nov. 2010 15h15 HE

Le gouvernement canadien finance un projet de recherche-développement novateur dans le domaine de l'énergie verte à Oakville (Ontario)

Le député Terence Young hisse Tyne Engineering inc. au rang de chef de file canadien de l'innovation.

OAKVILLE, ONTARIO--(Marketwire - 9 nov. 2010) - L'industrie du nucléaire du Canada pourrait bien disposer d'une solution typiquement canadienne à l'élimination du tritium – un isotope radioactif susceptible de représenter un danger – dans les réacteurs CANDU « CANada Deutérium Uranium », grâce à un investissement du gouvernement fédéral dans une entreprise d'Oakville, Tyne Engineering inc. C'est ce qu'a annoncé aujourd'hui le député d'Oakville Terence Young, au nom de l'honorable Gary Goodyear, ministre d'État aux Sciences et à la Technologie.

« Notre gouvernement investit dans les sciences et la technologie parce que de tels investissements créent des emplois, dynamisent l'économie et rehaussent la qualité de vie des Canadiens, a déclaré le député. Avec cet argent, nous trouverons des moyens qui rendront les réacteurs nucléaires plus sûrs et feront en sorte que les réacteurs CANDU gardent leur compétitivité sur le marché mondial. »

Tyne Engineering recevra jusqu'à 1,2 million de dollars du Programme d'aide à la recherche industrielle du Conseil national de recherches du Canada (PARI-CNRC) en vue de mettre au point un électrolyseur d'un nouveau genre pour les réacteurs nucléaires, capable de résister à de fortes doses de rayonnements. Les réacteurs CANDU utilisent de l'eau pour transférer la chaleur du cœur du réacteur à des turbines à vapeur et ainsi produire de l'électricité. Un isotope radioactif potentiellement dangereux appelé tritium contamine l'eau peu à peu au fil des ans. L'électrolyseur est une pièce essentielle du système qui extrait le tritium de l'eau, empêchant l'isotope d'échouer dans les lacs et les rivières.

La réussite du projet ferait en sorte que le Canada disposerait d'une solution bien à lui pour un produit canadien qui a déjà remporté un vif succès : le réacteur CANDU. La vente d'un système d'extraction du tritium pour l'eau lourde des réacteurs CANDU en exploitation dans le monde signifierait des exportations de plus de 84 millions de dollars.

Tyne Engineering inc. s'est également vu décerner un certificat de chef de file canadien de l'innovation pour avoir réussi à faire le pont entre la recherche scientifique, la commercialisation, la création d'emplois et la croissance de l'économie.

« Grâce au PARI-CNRC, Tyne Engineering canalisera son expertise pour soutenir l'icône canadienne qu'est le réacteur CANDU », a déclaré Vince Robinson, vice-président au développement commercial chez Tyne Engineering. « Nous sommes persuadés qu'une solution économique à la réduction du tritium dans l'eau des réacteurs nucléaires se soldera par une sécurité accrue tout en rehaussant la compétitivité du Canada dans le secteur en pleine expansion qu'est le nucléaire. »

Fondée en 1999, Tyne Engineering est une entreprise d'Oakville comptant 25 employés. Elle conçoit et fabrique des instruments et du matériel spécialisés servant à doser et à manipuler le tritium dans l'industrie nucléaire. La gamme de produits de Tyne Engineering couvre des composants tant électroniques que mécaniques, mais aussi des cuves et des canalisations qui répondent aux normes de qualité les plus élevées dans l'industrie nucléaire.

À propos du Conseil national de recherches du Canada et de son Programme d'aide à la recherche industrielle

Le Programme d'aide à la recherche industrielle offre un large éventail de services consultatifs sur les plans techniques et commerciaux et une aide financière aux petites et moyennes entreprises novatrices admissibles au Canada.

Le Programme est offert sur le terrain par une équipe de 240 professionnels répartis dans plus de 100 collectivités un peu partout au Canada. Le Conseil national de recherches du Canada est déterminé à accompagner les petites et moyennes entreprises et à leur permettre d'exploiter leur plein potentiel en transformant le savoir et l'innovation en débouchés stratégiques, en emplois et en prospérité pour tous les Canadiens.

Pour plus de renseignements (médias seulement), prière de visiter le site Web du Programme d'aide à la recherche industrielle du CNRC (http://www.nrc-cnrc.gc.ca/fra/idp/pari.html)

Renseignements

  • Conseil national de recherches du Canada
    Relations avec les médias
    613-991-1431
    media@nrc-cnrc.gc.ca
    ou
    Cabinet de l'honorable Gary Goodyear
    Ministre d'Etat (Sciences et Technologie)
    Gary Toft - Directeur des communications
    613-943-7599