Canarie Inc.

Canarie Inc.

29 mars 2012 20h52 HE

Le gouvernement canadien investit 40 millions de dollars dans Canarie

Investir dans le réseau de recherche à ultra haute vitesse, c'est alimenter la recherche et l'innovation de calibre mondial

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 29 mars 2012) - Consécutivement au dépôt du budget de 2012 du gouvernement canadien à la Chambre des communes, CANARIE, le réseau évolué de recherche et d'innovation du Canada, a annoncé aujourd'hui l'injection de 40 millions de dollars dans son réseau au cours des deux prochaines années.

« En investissant dans CANARIE, le gouvernement canadien confirme clairement l'importance de cette infrastructure cruciale pour la recherche et l'innovation de calibre mondial au Canada », a déclaré Jim Roche, président et chef de direction de l'organisme. « CANARIE utilisera ces fonds pour soutenir l'évolution du réseau et pour stimuler des recherches de calibre mondial partout au pays. Ces fonds aideront le Canada à garder sa place au sein des réseaux évolués qui émaillent la planète. Je tiens à remercier le gouvernement canadien pour avoir investi dans cette infrastructure numérique essentielle. »

La plupart des pays disposent d'un réseau évolué de recherche et d'innovation comme CANARIE. Ces réseaux existent en raison de la nature même des recherches contemporaines, qui font un usage massif des données, et de la cadence rapide à laquelle on innove dans le numérique. Les séquences d'ADN, les capteurs environnementaux, les images transmises par satellite et les données issues des instruments scientifiques les plus perfectionnés au monde, tel le grand collisionneur de hadrons, ont besoin de réseaux dont la vitesse et le débit dépassent considérablement ceux d'une connexion domestique usuelle à Internet. Des investissements constants s'imposent si l'on veut suivre la hausse de près de 50 % du trafic annuel, qui est la norme sur le réseau CANARIE depuis quelques années. Grâce au budget dévoilé aujourd'hui, CANARIE pourra non seulement poursuivre l'exploitation d'un réseau de recherche de calibre mondial, mais aussi instaurer des programmes et entreprendre des activités qui tireront parti de cette infrastructure capitale pour l'innovation et en bonifieront les retombées.

Les sommes que le Canada a injectées antérieurement dans le réseau CANARIE et dans ses programmes de financement ont engendré de formidables retombées économiques. Une étude indépendante sur la question, effectuée en 2011, a en effet révélé que chaque dollar investi dans CANARIE depuis sa fondation en 1993 a fait grossir le PIB de 2,84 $, et que 820 équivalents à temps plein d'emplois ont été créés chaque année. Ces retombées s'ajoutent aux résultats très tangibles des découvertes qui découlent des recherches de calibre mondial réalisées grâce à CANARIE. Cliquez ici pour lire la version intégrale du rapport (disponible en anglais seulement).

CANARIE est raccordé aux réseaux évolués de chaque province et territoire, avec lesquels il travaille en étroite collaboration. Cette alliance de réseaux évolués, qui s'étend d'un océan à l'autre, réunit plus de 1 100 institutions et au-delà d'un million d'utilisateurs. Depuis le début de son histoire, cette alliance de réseaux de pointe est financée à 40 % par le gouvernement canadien, via CANARIE, et à 60 % par les cotisations des utilisateurs et les provinces.

Les innovations numériques réalisées sur le réseau CANARIE servent souvent de piste de décollage à de véritables percées scientifiques et à de futures applications commerciales. Au départ, le réseau CANARIE, dont la création remonte à 1993, a permis l'implantation de l'Internet commercial au Canada. Plus récemment cependant, le réseau a stimulé des recherches de calibre mondial dans une multitude de domaines. En voici quelques illustrations.

- Les recherches à la fine pointe de la génomique et de la protéomique subventionnées par Génome Canada. Le réseau ultra rapide de CANARIE et ses connexions nationales et internationales aident Génome Canada dans ses recherches complexes en santé humaine, en agriculture et sur l'environnement, notamment des projets récents qui ont pour but de personnaliser les traitements médicaux en fonction du génome du malade.

- Les découvertes issues du premier réseau d'observatoires sous-marins de la planète, VENUS et NEPTUNE Canada, où se poursuivent des recherches transformatrices sur l'océan. CANARIE relie les instruments posés au fond de la mer constituant ces observatoires et finance les portails Web sophistiqués avec lesquels des milliers de chercheurs peuvent consulter cette mine d'or de données sur l'océan, notamment observer en temps réel le plancher océanique grâce à des caméscopes. Cliquez ici pour en apprendre davantage sur ce projet.

- L'ATIR (Accélérateur technologique pour l'innovation et la recherche) de CANARIE. Ce programme pilote met à la disposition des chefs des entreprises de haute technologie un banc d'essai en nuage qui a permis à une cinquantaine de petites entreprises d'accélérer le développement de leurs produits et de les mettre en marché plus rapidement. Pour en savoir plus sur l'ATIR, cliquez ici.

- Les recherches poursuivies dans des dizaines d'installations scientifiques du gouvernement canadien. Elles portent sur une foule de sujets comme la sécurité des approvisionnements d'aliments ou la précision des prévisions météorologiques.

- CANARIE a aussi financé le développement de CBRAIN, une plateforme de recherche donnant aux scientifiques un accès immédiat, sans précédent, à une immense banque de données à trois et à quatre dimensions en imagerie cérébrale. CBRAIN est un outil indispensable qui accélérera la recherche sur les troubles neurologiques dont l'autisme, la maladie de Parkinson et la maladie d'Alzheimer. Cliquez ici pour en apprendre davantage.

"Nous sommes fiers de concourir à la recherche et aux découvertes de calibre mondial du Canada. CANARIE a toujours et clairement prouvé son utilité en tant qu'infrastructure numérique essentielle. Grâce à ce nouvel investissement, nous prendrons des initiatives qui garantiront la compétitivité et le leadership mondiaux du Canada au niveau de l'infrastructure et des outils des réseaux de recherche », a affirmé Howard Brunt, président du conseil d'administration de CANARIE et vice-président de la recherche à l'Université de Victoria.

CANARIE a donné trois grandes orientations à son mandat :

- Développer le réseau pour satisfaire à la demande grandissante. Le trafic le long du réseau à fibres optiques de 19 000 kilomètres grossit à raison d'environ 50 % par année. Pour répondre aux besoins des utilisateurs, CANARIE haussera le débit du réseau et continuera d'élargir celui-ci en y raccordant les institutions qui ont besoin d'une connexion ultra rapide et à fort débit.

- Bâtir des outils réseau pour accélérer la découverte. CANARIE déploiera des technologies d'avant-garde pour aider les chercheurs de tous les domaines à exploiter pleinement les capacités du réseau dans leur quête d'une solution aux problèmes les plus urgents qui affligent la planète.

- Recourir au réseau pour commercialiser l'innovation. Face au succès remporté par sa version pilote, CANARIE élargira le marché visé par l'Accélérateur technologique pour l'innovation et la recherche (ATIR), qui se ne s'adresse présentement qu'aux petites et moyennes entreprises. La plateforme d'essai et de développement numérique de l'ATIR, qui a permis à de petites entreprises de lancer de nouveaux produits et services numériques, sera proposée à un plus grand nombre d'entrepreneurs canadiens, aux chercheurs spécialisés dans les technologies de l'information et des communications (TIC) et aux multinationales qui souhaitent effectuer des recherches poussées sur les TIC au Canada.

"Les succès de CANARIE témoignent d'une solide collaboration entre d'innombrables personnes et organisations des milieux de la recherche, de l'éducation et de l'innovation", a ajouté Jim Roche. "Leurs efforts, combinés au travail acharné des employés actuels et anciens de CANARIE nous permettent de bâtir sur les réussites d'hier et de continuer à soutenir la recherche et l'innovation afin qu'elles aient un impact positif sur la vie des Canadiens."

La somme finale dont disposera CANARIE dépend de l'adoption du budget à la Chambre des communes ainsi que de la signature d'un accord de financement entre l'organisme et le gouvernement canadien.

À propos de CANARIE

CANARIE inc. est le réseau évolué de la recherche et de l'innovation du Canada. Créé en 1993, CANARIE exploite un réseau ultra rapide qui facilite la recherche de pointe et les grands projets scientifiques entrepris partout au Canada et ailleurs dans le monde. Un million de chercheurs et d'étudiants dans plus de 1 100 institutions canadiennes incluant des universités, des collèges, des instituts de recherche, des hôpitaux et des laboratoires gouvernementaux y ont accès. Avec le concours des 12 réseaux évolués provinciaux et territoriaux qui sont ses partenaires, CANARIE permet aux chercheurs de partager et d'analyser une quantité colossale de données, comme des modèles climatiques, des images transmises par satellite et des séquences d'ADN, ce qui pourrait déboucher sur des découvertes révolutionnaires. CANARIE est une société sans but lucratif financée par les cotisations de ses membres. Ses programmes et activités bénéficient d'une importante aide financière du gouvernement du Canada.

CANARIE maintient le Canada à la fine pointe de la recherche et de l'innovation dans le numérique, pavant la voie à une économie numérique vigoureuse. Pour en savoir plus, on visitera le site www.canarie.ca.

Suivez-nous sur Facebook et LinkedIn en cherchant CANARIE inc. Sur Twitter, chercher CANARIE_Inc.

Renseignements