Agence canadienne d'inspection des aliments

Agence canadienne d'inspection des aliments

26 nov. 2013 10h27 HE

Le gouvernement continue de renforcer le système d'assurance de la salubrité des aliments

Des mesures visant à donner suite aux recommandations du vérificateur général sont déjà en cours

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 26 nov. 2013) - La ministre de la Santé, l'honorable Rona Ambrose, a mis en lumière aujourd'hui les mesures prises récemment par le gouvernement du Canada pour améliorer la salubrité des aliments et l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) accepté toutes les recommandations formulées dans le dernier rapport du vérificateur général.

« Notre gouvernement est déterminé à veiller à ce que les familles canadiennes aient confiance dans les aliments qu'elles achètent et consomment », a déclaré la ministre Ambrose. « Comme le confirme le vérificateur général, notre système de rappel des aliments permet de retirer efficacement les aliments insalubres du marché et d'en aviser rapidement les consommateurs. L'ACIA accepte toutes les recommandations du rapport, et les travaux à cet égard vont bon train. »

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a déjà concrétisé l'une des onze recommandations formulées par le vérificateur général, soit assurer une surveillance accrue des demandes de mesures correctives.

Le transfert de la responsabilité de l'ACIA au ministre de la Santé envoie un signal fort en faveur de la sécurité des consommateurs, permettant ainsi de préciser et de clarifier les responsabilités et d'ouvrir de nouvelles possibilités pour une collaboration plus étroite entre les partenaires fédéraux de la salubrité des aliments.

« Le gouvernement est toujours à la recherche de moyens pour s'améliorer en ce qui concerne la salubrité des aliments », a ajouté la ministre Ambrose. « Nous avons renforcé considérablement le système d'assurance de la salubrité des aliments et nous continuons de prendre des mesures pour protéger les consommateurs. »

Depuis que la responsabilité de l'ACIA a été transférée au portefeuille de la santé, en octobre dernier, le gouvernement a déjà pris plusieurs mesures, entre autres :

  • L'annonce de son intention d'imposer des sanctions plus sévères aux entreprises qui ne respectent pas les exigences fédérales en matière de salubrité des aliments;
  • La mise au point de nouveaux outils de communication plus efficaces pour fournir aux consommateurs des renseignements en temps réel et faciles à comprendre au sujet de la salubrité des aliments et des rappels d'aliments;
  • L'expansion de FoodNet Canada à un troisième site de surveillance dans le but d'améliorer la surveillance des problèmes liés à la salubrité des aliments;
  • La mise en place du cadre d'application Aliments sains et salubres pour les Canadiens, qui décrit comment le gouvernement s'y prend pour informer les consommateurs afin qu'ils puissent faire des choix d'aliments sains et salubres, pour atténuer les risques liés à la salubrité des aliments et pour protéger les Canadiens lorsque des produits insalubres se trouvent sur le marché.

Notre dossier en matière de salubrité des aliments

  • Dans le cadre du Plan d'action pour assurer la salubrité des aliments au Canada et d'autres initiatives, le gouvernement du Canada a pris les mesures suivantes :
    • mise en œuvre de sanctions plus sévères;
    • mise en œuvre de mesures de contrôle plus rigoureuses à l'égard de la bactérie E. coli;
    • mise en œuvre de nouvelles exigences en matière d'étiquetage des viandes;
    • embauche de plus de 750 nouveaux inspecteurs;
    • mise en place de mesures pour s'attaquer aux importations d'aliments insalubres.

Nos réalisations au chapitre de la salubrité des aliments

  • Depuis 2008, le gouvernement a investi environ 517 millions de dollars dans la salubrité des aliments, notamment pour embaucher de nouveaux inspecteurs, financer une approche d'inspection améliorée, offrir une meilleure formation et des outils plus modernes pour les inspecteurs de première ligne et accroître la capacité scientifique. De cette somme, 100 millions de dollars ont été investis sur cinq ans pour la modernisation de l'inspection des aliments au Canada, qui a été annoncée en 2011.
  • L'ACIA analyse régulièrement des échantillons et teste des aliments pour déceler les pathogènes à haut risque tels que les bactéries E. coli, Listeria et Salmonella. Elle mène également des tests pour repérer les résidus de médicaments vétérinaires, de produits chimiques agricoles, de métaux et de contaminants dans les aliments.
  • L'adoption de la Loi sur la salubrité des aliments au Canada permet de rationaliser la législation qui touche les aliments et d'offrir une approche réglementaire davantage uniforme pour tous les produits alimentaires.
  • De nouvelles mesures de contrôle de la bactérie E. coli ont été mises en place dans les établissements de transformation de la viande afin de réduire davantage le risque que de la viande insalubre se retrouve sur le marché.
  • La création du Plan d'action pour assurer la salubrité des aliments au Canada a permis de bonifier le système canadien d'assurance de la salubrité des aliments grâce à la mise en place de règles plus rigoureuses en matière de salubrité alimentaire, de pratiques d'inspection plus efficaces, d'un engagement renouvelé à l'égard du service et de la diffusion accrue d'information à l'intention des consommateurs.

« Notre gouvernement s'efforce de voir à ce que les consommateurs bénéficient de la protection à laquelle ils s'attendent et à laquelle ils ont droit », a conclu la ministre Ambrose. « Le récent Discours du Trône a réaffirmé les efforts que nous déployons de façon continue pour renforcer le système d'inspection des aliments du Canada. Il a également exposé l'engagement qu'a pris notre gouvernement d'amorcer des discussions avec les parents canadiens pour écouter ce qu'ils ont à dire et déterminer comment nous pourrions les aider à faire des choix alimentaires sains pour leurs enfants. »

Renseignements

  • Relations avec les médias de l'ACIA
    613-773-6600

    Michael Bolkenius
    Cabinet de l'honorable Rona Ambrose
    Ministre fédérale de la Santé
    613-957-0200