AIMTA

24 mars 2007 12h00 HE

Le gouvernement doit intervenir pour freiner l'exportation d'emplois

en aviation!

Attention: Affectateur, Rédacteur financier , Directeur général et de l'information, Rédacteur au tourisme, Rédacteur au transport VANCOUVER BC--(CCNMatthews - 24 mars 2007) - À publier immédiatement

Vancouver, CB - Des membres de la section locale 764 de l'AIMTA à l'emploi d'Air Canada se sont joints à des centaines d'autres travailleurs aéroportuaires syndiqués dans le cadre d'une grande manifestation de solidarité ce matin à l'aéroport international de Vancouver. La manifestation avait été organisée pour dénoncer la mise à pied de 861 employés de grand entretien d'Air Canada.

À la mi-mars, Air Canada a annoncé la mise à pied permanente de 700 membres de l'AIMTA affectés à ses installations d'entretien de Vancouver et la mise à pied temporaire de 161 autres employés suivant la résiliation d'un contrat de grand entretien avec Delta Airlines. Le transporteur Delta, dont le siège social est sis à Atlanta. avait conclu une entente il y a deux ans visant à impartir le grand entretien de ses gros-porteurs Boeing 767 aux Services techniques d'Air Canada (ACTS). L'entente d'une durée de cinq ans a été résiliée avant terme après qu'ACTS n'a pu satisfaire les demandes en matière de réduction de coûts de Delta. Le transporteur américain a par la suite transféré le travail à des installations moins coûteuses à Hong Kong.

Les membres de l'AIMTA sont en colère contre Air Canada, qui n'a même pas tenté de trouver du nouveau travail pour le personnel de ses installations de Vancouver. « Lorsqu'elle a voulu éviter la faillite en 2004, la direction n'a pas hésité de nous demander notre aide, d'affirmer la présidente de la section locale 764 de l'AIMTA, Tania Canniff. Maintenant, lorsque c'est le moment de nous rendre la pareille, la direction refuse de lever le petit doigt pour nous aider à remplacer le contrat que nous avons perdu. »

Les manifestants ont imploré le gouvernement d'intervenir pour stopper l'exportation de ces emplois très spécialisés et bien rémunérés vers des installations d'entretien bon marché en El Salvador et en Chine. Les lignes aériennes de plusieurs pays sont de plus en plus nombreuses à conclure des ententes de services d'entretien avec des fournisseurs étrangers afin de tirer profit des bas salaires et de l'absence de réglementation gouvernementale dans ces pays. Air Canada s'est récemment portée acquéreuse d'une participation majoritaire dans TACA Aeroman, une entreprise d'entretien en El Salvador qui se spécialise dans l'entretien des aéronefs Airbus et Boeing.

« L'entretien d'aéronefs de transport moderne est une industrie de main-d'œuvre et de haute technologie qui ne doit pas être dictée par la course aux profits de sociétés telles qu'Air Canada », de déclarer Jim Coller, président et directeur général du district 140 de l'AIMTA.

/Renseignements: Tania Canniff, présidente de la section locale 764 de l’AIMTA
604-992-4470
Bill Trbovich, directeur des communications de l’AIMTA
416-386-1789, poste 31 ou 416-735-9765
/ IN: FINANCE, TRAVAIL, MÉDIA, TRANSPORT, TOURISME

Renseignements

  • Bill Trbovich, Director of Communications, AIMTA
    Numéro de téléphone: 416-386-1789 poste 31
    Numéro de téléphone secondaire: 416-735-9765
    Courriel: btrbovich@iamaw.org