Ministère de la Justice Canada

Ministère de la Justice Canada

31 juil. 2015 17h39 HE

Le gouvernement du Canada accorde du financement pour l'évaluation des besoins d'un centre d'appui aux enfants au Nouveau-Brunswick

SAINTE-ANNE DE KENT, NOUVEAU-BRUNSWICK--(Marketwired - 31 juillet 2015) - Ministère de la Justice Canada

Robert Goguen, secrétaire parlementaire du ministre de la Justice et député de Moncton-Riverview-Dieppe, au nom du ministre de la Justice et procureur général du Canada, Peter MacKay, a annoncé aujourd'hui un financement de 298 125 $ au Centre de Prévention de la Violence dans Kent pour une étude d'évaluation des besoins d'un centre d'appui aux enfants au Nouveau-Brunswick.

Les centres d'appui aux enfants (CAE) et les centres d'appui aux enfants et aux adolescents (CAEA) aident les enfants et les adolescents victimes et leur famille à s'y retrouver dans le système de justice pénale. Ils constituent, pour les enfants et les adolescents, un cadre sûr et accueillant où une équipe coordonnée et multidisciplinaire de professionnels travaille à répondre aux besoins particuliers de chacun. Le travail d'une équipe multidisciplinaire dans un CAE ou dans un CAEA peut atténuer considérablement les chocs émotifs et mentaux que subissent les enfants et les adolescents dans le système de justice pénale.

Dans le Plan d'action économique de 2015, le gouvernement s'est engagé à assurer du nouveau financement aux CAE et aux CAEA. Il versera 5,25 millions de dollars sur quatre ans à compter de 2016-2017, et 2,1 millions de dollars par année par la suite, pour rendre le soutien et les services offerts par les CAE et les CAEA plus accessibles dans les collectivités de tout le pays.

Les faits en bref

  • Le financement de 298 125 $ sera réparti comme suit :

    • 139 970 $ en 2015-2016
    • 158 155 $ en 2016-2017
  • À la phase I du projet, l'organisme fera une étude de faisabilité pour valider le besoin d'établir un CAE au Nouveau-Brunswick et consultera ses partenaires clés pour la formulation d'une stratégie, d'une structure organisationnelle et d'un modèle de prestation de services communs qui se voudront une réponse transparente aux besoins particuliers des enfants victimes de mauvais traitements et à ceux de leur famille.
  • La phase II du projet permettra à l'organisme de donner suite aux mesures définies dans l'étude de faisabilité, de rassembler de l'information sur les pratiques et les procédures des CAE existants au Canada, et de formuler des politiques, des lignes directrices et un protocole d'entente avec les partenaires clés.
  • Depuis 2010, le gouvernement du Canada a investi 10,3 millions de dollars, par le truchement du Fonds d'aide aux victimes, dans la création ou l'amélioration de centres d'appui aux enfants et de centres d'appui aux enfants et aux adolescents à l'échelle du Canada.
  • Par ailleurs, le gouvernement a mis en place plusieurs mesures législatives visant à protéger les enfants. Ces mesures comprennent la Loi sur la sécurité des rues et des communautés, qui a reçu la sanction royale en mars 2012; la Loi sur la protection des Canadiens contre la cybercriminalité, qui est entrée en vigueur en mars 2015; et la Charte canadienne des droits des victimes, qui est entrée en vigueur ce mois-ci. De plus, les modifications au Code criminel comprennent la nouvelle Loi sur le renforcement des peines pour les prédateurs d'enfants, qui vient aussi d'entrer en vigueur ce mois-ci, qui mettra un terme aux peines réduites pour les agresseurs sexuels qui commettent des crimes contre de multiples enfants.

Citations

« Notre gouvernement est heureux d'aider le Centre de Prévention de la Violence dans Kent dans les efforts qu'il fait pour déterminer le besoin d'un CAE au Nouveau-Brunswick. Ces environnements sûrs et axés sur l'enfant sont un guichet unique auquel les victimes et leur famille peuvent s'adresser pour recevoir les services dont elles ont besoin pour s'y retrouver dans le système de justice pénale et pour se rétablir. »

Peter MacKay

Ministre de la Justice et procureur général du Canada

« Notre gouvernement est résolu à défendre les victimes d'actes criminels et à leur permettre de se faire entendre plus efficacement dans les systèmes correctionnel et de justice pénale. En collaboration avec plusieurs partenaires à différents niveaux de gouvernement et de la communauté, cette étude contribuera pour beaucoup à assurer la meilleure aide possible aux jeunes victimes de violence au Nouveau-Brunswick. »

Robert Goguen

Secrétaire parlementaire du ministre de la Justice et député de Moncton-Riverview-Dieppe

« Le Centre de Prévention de la Violence dans Kent est plus qu'enthousiaste de recevoir ce financement qui lui permettra de venir en aide directement aux enfants victimes d'agression sexuelle et à leur famille. Ce projet répondra à un grand besoin pour le Nouveau-Brunswick. Nos travaux mettront l'accent sur la collaboration et le partenariat dans le but de développer et de mettre en place un modèle qui répondra aux besoins des victimes. Nous remercions le ministère de la Justice du Canada pour cette aide. »

Angèle Losier

Directrice générale, Centre de Prévention de la Violence dans Kent

Produits connexes

  • Fiche d'information : Stratégie fédérale d'aide aux victimes et Fonds d'aide aux victimes
  • Fiche d'information : Centres d'appui aux enfants

Liens pertinents

Centre de la politique concernant les victimes, ministère de la Justice du Canada

Fonds d'aide aux victimes, ministère de la Justice du Canada

Suivez les activités de Ministère de la Justice Canada sur Twitter (@JusticeCanadaFr), joignez-vous à nous sur Facebook ou visitez notre chaîne YouTube.

Renseignements

  • Clarissa Lamb
    Attachée de presse
    Cabinet du ministre de la Justice
    613-992-4621

    Relations avec les médias
    Ministère de la Justice
    613-957-4207