Développement économique Canada

Développement économique Canada

09 déc. 2011 10h00 HE

Le gouvernement du Canada accorde une aide financière à l'entreprise Cuisine J.-F. Poirier

SAINT-JEAN-DE-MATHA, QUÉBEC--(Marketwire - 9 déc. 2011) - Le ministre des Transports, de l'Infrastructure et des Collectivités et ministre de l'Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec, l'honorable Denis Lebel, annonce que l'entreprise Cuisine J.-F. Poirier inc. se voit accorder une aide financière qui lui permettra d'accroître sa productivité et de renforcer sa position concurrentielle.

« Le gouvernement du Canada fait le choix de soutenir financièrement l'entreprise lanaudoise Cuisine J.-F. Poirier, car son projet contribuera à créer de l'emploi dans un secteur autre que celui de la forêt dont l'économie régionale est tributaire », a précisé le ministre Lebel.

Afin de poursuivre son développement, l'entreprise Cuisine J.-F. Poirier doit faire construire une nouvelle usine de transformation et se doter d'équipement qui lui permettra d'augmenter sa capacité de fabrication et d'assurer l'innocuité des aliments préparés. Elle lancera en outre de nouveaux produits élaborés au cours des derniers mois, ce qui se traduira par une hausse de son chiffre d'affaires.

L'entreprise Cuisine J.-F. Poirier est établie à Saint-Jean-de-Matha, dans la région de Lanaudière. Elle fabrique des mayonnaises aromatisées, sans agent de conservation; ses produits sont commercialisés dans bon nombre d'épiceries, de fruiteries, de restaurants et d'hôtels du Québec.

Pour information :

La contribution annoncée aujourd'hui s'élève à 50 000 $ et est remboursable. Elle est consentie en vertu de l'Initiative ponctuelle de renforcement des économies forestières du Québec (IPREFQ).

En vigueur depuis juin 2010, l'IPREFQ vise à aider les collectivités touchées par la crise forestière à diversifier leur économie pour préserver leur croissance, ainsi qu'à créer et à maintenir des emplois. Elle a également pour objectif d'épauler les PME établies dans ces collectivités afin d'assurer leur survie et leur développement durable.

Le gouvernement du Canada a annoncé, le 14 juillet dernier, l'intention d'allouer 20 millions de dollars supplémentaires pour soutenir financièrement sur deux ans, soit en 2011 et 2012, le secteur québécois de la sylviculture.

Cette mesure s'ajoute à plusieurs autres que le gouvernement du Canada a prises pour combattre la crise forestière. Rappelons, entre autres, le Fonds d'adaptation des collectivités qui était doté d'un budget de un milliard de dollars réparti sur deux ans pour atténuer les répercussions de cette crise, le Programme d'écologisation des pâtes et papiers auquel a été alloué un budget de un milliard de dollars pour permettre aux entreprises d'amorcer la réalisation de projets respectueux de l'environnement, et le versement, en collaboration avec le gouvernement du Québec, de 230 millions de dollars pour la réalisation de travaux sylvicoles et la restauration de ponts et de ponceaux situés sur les chemins multiusages en milieu forestier. Les travailleurs ont eux aussi reçu leur juste part si l'on tient compte des nombreuses mesures adoptées par le gouvernement, les plus généreuses de l'histoire, pour leur venir en aide pendant la crise économique.

Pour rester au fait des dernières nouvelles de Développement économique Canada, consultez le site www.dec-ced.gc.ca ou abonnez-vous au compte Twitter @DevEconCan

Renseignements