Ministère de la Défense nationale

Ministère de la Défense nationale

03 juil. 2008 14h11 HE

Le gouvernement du Canada affecte des fonds pour répondre aux priorités de sécurité publique et nationale

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 3 juillet 2008) - Le gouvernement du Canada a annoncé aujourd'hui un appel de propositions pour fortifier la sécurité publique et renforcer la capacité du Canada à réagir (prévention, préparation, et intervention) à certaines menaces d'origine terroriste en assistant à l'élaboration de solutions scientifiques et technologiques.

"Le ministère de la Défense nationale prend des mesures pour définir les capacités en matière de défense et de sécurité publique", affirme l'honorable Peter Gordon MacKay, ministre de la Défense nationale et ministre de l'Agence de promotion économique du Canada atlantique. "Nous tenons notre engagement de renforcer la situation de sécurité du Canada en établissant des partenariats stratégiques et en mettant en oeuvre des initiatives telles que l'IRTC."

"Notre gouvernement est clairement déterminé à prendre des mesures décisives en vue d'assurer la sécurité des Canadiens malgré le terrorisme ", affirme l'honorable Stockwell Day, ministre de la Sécurité publique. "Le gouvernement et la population du Canada tirent de nombreux avantages des solutions scientifiques et technologiques uniques livrées par l'entremise de cette initiative et de nos efforts continus en vue de protéger les Canadiens."

Jusqu'à 25 millions de dollars seront disponibles, dans le cadre de l'Initiative de recherche et de technologie chimique, biologique, radionucléaire et explosive, pour de nouveaux projets visant la réalisation de diverses priorités précises établies par les ministères et les organismes fédéraux qui jouent un rôle en ce qui a trait à la sécurité publique.

Pour en savoir plus, veuillez consulter la documentation ci-jointe.

DOCUMENTATION

Le gouvernement du Canada affecte des fonds pour répondre aux priorités de sécurité publique et nationale

Dans le cadre de l'Initiative de recherche et de technologie chimique, biologique, radionucléaire et explosive (CBRNE) du gouvernement fédéral, jusqu'à 25 millions de dollars seront affectés à de nouveaux projets scientifiques et technologiques visant à renforcer la capacité du Canada à réagir (préparation, prévention, intervention et rétablissement) aux menaces chimiques, biologiques, radiologiques, nucléaires ou explosives, qu'elles soient d'origine terroriste ou criminelle, accidentelle ou naturelle.

On invite l'industrie, le milieu universitaire, les organismes non gouvernementaux et les institutions gouvernementales à soumettre des propositions de projets en accord avec les priorités d'investissement des catégories suivantes :

- Accélération du progrès technique : Projets qui visent à commercialiser le plus rapidement possible les technologies de développement déjà en cours afin de combler des lacunes importantes en matière de capacité et de livrer en temps utile et de manière efficace des technologies requises aux premiers intervenants.

- Développement de la recherche et de la technologie : Projets visant à combler les écarts entre les capacités de la collectivité des sciences et de la technologie (S & T) et de la collectivité opérationnelle afin d'intervenir efficacement aux incidents CBRNE;

- Démonstration technologique : Projets qui démontrent l'utilité des nouvelles technologies en les mettant à l'épreuve dans une situation opérationnelle et en fournissant à l'utilisateur final une capacité d'adaptation immédiate, permettant d'intégrer en permanence les connaissances et la technologie acquises au cours des opérations quotidiennes.

Priorités d'investissements du 8e appel de propositions pour l'IRTC

L'IRTC continue de se diriger vers une démarche axée sur les capacités, et on demande donc des propositions qui se penchent sur les priorités suivantes :

Priorités précises

- Evaluation des risques et établissement des priorités

- Menaces et capacités des explosifs

- Gestion des services médicaux et des blessés

- Confiance du public et facteurs socio-comportementaux

- Capacités d'enquête criminelles relatives à la sécurité nationale'

- Sécurité du réseau alimentaire

- Détection et identification

Priorités non-précises

- S&T CBRNE innovatrices et émergentes

- Exploitation des investissements antérieurs dans le cadre de l'IRTC

Veuillez visiter le site Web du Centre des sciences pour la sécurité de RDDC pour lire une description détaillée de chaque priorité: www.css.drdc-rddc.gc.ca

Processus de sélection

Le processus de sélection des projets financés par l'IRTC comprend deux étapes. Dans la première, les auteurs de projets soumettent un synopsis de leur proposition au plus tard le 12 septembre 2008. Le comité de sélection évalue chaque synopsis pour s'assurer qu'il correspond aux priorités d'investissement de l'IRTC et pour déterminer les possibilités de collaboration entre les divers promoteurs de projet. Les soumissionnaires dont le synopsis franchit la première étape du processus de sélection sont ensuite invités à soumettre une proposition détaillée au plus tard le 8 décembre 2008. Les projets retenus aux fins de financement seront annoncés en mars 2009.

Initiative de recherche et de technologie chimique, biologique, radionucléaire et explosive (IRTC)

L'IRTC témoigne de l'engagement de la collectivité scientifique fédérale à trouver des solutions S & T visant à améliorer la capacité du Canada à prévenir les incidents CBRNE, y compris les actes terroristes et criminels, les accidents et les catastrophes naturelles, de même qu'à s'y préparer, à y réagir et à coordonner la reprise ultérieure des activités. L'IRTC est un programme quinquennal de 170 millions de dollars qui a été lancé en mai 2002, dans le cadre de l'investissement de 7,7 milliards de dollars que le gouvernement du Canada a annoncé dans le Budget 2001 afin de renforcer la sécurité du Canada et de lutter contre le terrorisme. Au cours de ces cinq ans, 134,2 millions de dollars ont été accordés au total à 136 projets qui ont fait l'objet d'un processus annuel de sélection par voie de concours. L'IRTC a réussi à obtenir l'équivalent de 150 millions de dollars de plus, en nature et en autres contributions, d'associés des universités, de l'industrie et d'autres ministères. En décembre 2006, l'initiative a vu son mandat prolongé de cinq ans et a reçu une injection de plus de 175 millions de dollars.

L'IRTC est une initiative interministérielle horizontale à laquelle collaborent 19 ministères et organismes fédéraux chargés de sécurité publique. Ces ministères et organismes se réunissent en tant que membres de grappes scientifiques, c'est-à-dire des groupes de laboratoires fédéraux et d'autres experts gouvernementaux en S & T. Ils fournissent des conseils et des ressources en S & T afin de protéger la population canadienne contre les menaces CBRNE. L'IRTC administre quatre grappes scientifiques chargées chacune d'un domaine pertinent : la grappe des laboratoires de chimie, la grappe des laboratoires de biologie, la grappe des laboratoires radionucléaires et la grappe des laboratoires d'explosifs. Une autre grappe commune à tous les domaines vient d'être constituée; elle se spécialise dans les questions judiciaires. Grâce aux nombreux travaux de ces grappes à vocation scientifique, l'IRTC est devenue un centre d'excellence en sécurité publique pour la coordination et la collaboration CBRNE entre trois secteurs S & T du Canada : le gouvernement, l'industrie et les universités. L'IRTC est administrée par le Centre des sciences pour la sécurité, une réalisation conjointe de Recherche et développement pour la défense Canada (RDDC) et de Sécurité publique Canada. RDDC est une agence du ministère de la Défense nationale qui répond aux besoins scientifiques et technologiques des Forces canadiennes et des responsables de la sécurité nationale. Par le biais de son vaste programme de recherche scientifique, RDDC collabore étroitement avec l'industrie, nos alliés internationaux, les universitaires, d'autres ministères fédéraux et les responsables de la sécurité nationale.

Les membres de l'IRTC

Les ministères et les organismes qui prennent part à l'IRTC le font parce que leurs mandats et leur expertise sont indispensables à la sécurité des Canadiens. Il s'agit des ministères et des organismes suivants : Recherche et développement pour la défense Canada (RDDC), Agriculture et Agroalimentaire Canada, Energie atomique du Canada limitée, l'Agence des services frontaliers du Canada, l'Agence canadienne d'inspection des aliments, la Commission canadienne de sûreté nucléaire, le Service canadien du renseignement de sécurité, Pêches et Océans Canada, Environnement Canada, Santé Canada, le Conseil national de recherches du Canada, Ressources naturelles Canada, Agence de santé publique du Canada, Sécurité publique Canada, Travaux publics et Services gouvernementaux Canada, la Gendarmerie royale du Canada, Transports Canada, le Secrétariat du Conseil du Trésor et le Bureau du Conseil privé.

Renseignements

  • Pour toutes demandes des médias:
    RDDC - Centre des sciences pour la sécurité
    613-944-8167
    www.css.drdc-rddc.gc.ca