Patrimoine canadien

Patrimoine canadien

01 févr. 2011 10h53 HE

Le gouvernement du Canada aide le Musée du Nouveau Brunswick à acquérir des artefacts rares

SAINT JOHN, NOUVEAU-BRUNSWICK--(Marketwire - 1 fév. 2011) - Le Musée du Nouveau-Brunswick rapatriera une paire d'éventails rares grâce au soutien du gouvernement du Canada. L'octroi du financement a été annoncé aujourd'hui par M. Rodney Weston, député de Saint John, au nom de l'honorable James Moore, ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles.

Cette acquisition s'ajoute aux quelque 220 éventails datant de la période du milieu du XVIIIe siècle jusqu'au début du XXe siècle que possède le Musée. Les éventails rehausseront la collection d'art documentaire ayant trait aux Malécites et au Nouveau-Brunswick des années 1830, et ils seront un complément aux œuvres appartenant au Musée et couvrant la même période.

« Notre gouvernement est heureux de soutenir l'achat de ces deux éventails rares par le Musée du Nouveau-Brunswick, a déclaré le ministre Moore. Ce sont des artefacts historiques d'une grande importance et leur acquisition constitue un moment mémorable dans la préservation et la promotion de notre patrimoine national. »

« Grâce à la subvention du gouvernement du Canada, les éventails ont trouvé une résidence permanente au Canada, leur pays d'origine, a ajouté M. Weston. Ils rehausseront les collections du Musée et seront une grande source de connaissance de l'histoire sociale de notre province. »

« Le Musée du Nouveau-Brunswick est heureux de l'appui généreux du gouvernement du Canada pour ce qui est de l'achat des éventails. Ces derniers démontrent une facette importante du patrimoine du Nouveau-Brunswick et de la Première Nation Wolastoqiyik (Malécites) », a affirmé Mme Jane Fullerton, présidente-directrice générale du Musée du Nouveau-Brunswick.

Le Musée du Nouveau-Brunswick a acheté une paire d'éventails rigides ou à écran fixe (vers 1835), lesquels sont formés d'un pan central peint, entouré de panneaux d'écorce de bouleau brodés de poils de porc-épic. Les peintures sur les éventails dépeignent les styles de maison, les costumes et les moyens de transport des Malécites dans les années 1830 et suggèrent des images de la Première Nation Kingsclear et de la Première Nation de Tobique d'aujourd'hui.

En tant qu'exemples du savoir-faire ancestral combinant l'art européen et l'art autochtone à avoir surmonté le temps, les éventails offrent la possibilité d'étudier les techniques de fabrication avec de l'écorce de bouleau et de broderie à l'aide de poils de porc-épic.

Le gouvernement du Canada a versé 5 216 dollars par l'entremise du Programme des biens culturels mobiliers du ministère du Patrimoine canadien. Ce programme aide les établissements de conservation à rapatrier des biens culturels au Canada ou à garder au Canada des objets culturels revêtant une importance culturelle et nationale qui, sinon, seraient exportés.

(Ce communiqué se trouve également dans Internet à www.patrimoinecanadien.gc.ca sous Salle des nouvelles.)

Renseignements

  • Cabinet du ministre du Patrimoine canadien
    et des Langues officielles
    Codie Taylor - Attachée de presse
    819-997-7788
    ou
    Patrimoine canadien
    Relations avec les médias
    819-994-9101
    1-866-569-6155
    media@pch.gc.ca