Agriculture et Agroalimentaire Canada

Agriculture et Agroalimentaire Canada

22 mai 2009 11h03 HE

Le gouvernement du Canada aide les agriculteurs à transformer les déchets en énergie rentable

LEAMINGTON, ONTARIO--(Marketwire - 22 mai 2009) - Le gouvernement du fait des investissements judicieux afin de stimuler l'économie locale, de créer des emplois et de nouveaux débouchés pour les agriculteurs et les transformateurs de légumes. M. Dave Van Kesteren, député de Chatham-Kent-Essex, a annoncé aujourd'hui une contribution fédérale remboursable allant jusqu'à 1,6 million de dollars pour aider Seacliff Energy Inc. à construire une nouvelle installation en vue de transformer les déchets en énergie et en engrais.

" Le gouvernement du Canada fournit des résultats concrets aux agriculteurs et aux transformateurs des aliments en les aidant à diminuer les coûts d'exploitation et à mettre en place de nouvelles possibilités de revenus, a déclaré M. Van Kesteren, au nom de M. Gerry Ritz, ministre fédéral de l'Agriculture. Les agriculteurs locaux, les producteurs qui ont des serres et les transformateurs de légumes locaux auront désormais une meilleure façon de se débarrasser des déchets et disposeront d'une source de fertilisation plus riche et moins chère provenant de l'installation. "

Cet investissement aidera Seacliff Energy Inc. à bâtir une installation de digestion anaérobie pour transformer les déchets végétaux des exploitations agricoles et des serres locales en électricité qui pourra être vendue au réseau électrique de l'Ontario, en chaleur pouvant être vendue aux serres et en matière organique pouvant être vendue comme fertilisant naturel.

On s'attend à ce que le projet permette de créer dix emplois durant la phase de construction, ainsi que trois emplois à temps plein et un emploi à temps partiel permanents, en plus de générer deux millions de dollars par année pour l'entreprise d'ici 2010. L'installation est censée ouvrir ses portes à l'automne 2009.

" Au cours des dernières années, le coût du carburant nous a affaiblis et nous anticipons la venue d'une source de chaleur et d'énergie moins coûteuse, plus uniforme et plus respectueuse de l'environnement, a affirmé M. Dennis Dick, partenaire de Seacliff et propriétaire de la serre adjacente. Et les avantages sont omniprésents. Nous obtenons du digesteur de l'engrais biologique, riche en nutriments et les déchets de notre serre retournent dans le digesteur. "

Pour en savoir davantage sur le programme Agri-débouchés, veuillez consulter le site www.agr.gc.ca/agri-debouches.

DOCUMENT D'INFORMATION

AU SUJET DU PROJET

La technologie à deux étapes de biodigestion est une première canadienne. Semblable à l'estomac de la vache, qui digère par étape, la biodigestion décompose plus de 40 000 tonnes métriques de déchets, comprenant jusqu'à 50 types de matériaux, à l'aide de différentes bactéries et températures. Les digesteurs à une seule étape qui sont actuellement utilisés dans les sites d'enfouissement municipaux du Canada fonctionnent plus lentement et ils peuvent habituellement décomposer seulement un type de déchets à la fois.

La société Seacliff collectera des déchets tels que des concombres et leurs résidus de taille, du maïs d'ensilage, du fumier de bovin laitier et du lisier de porc. Le processus de digestion produira suffisamment de biogaz et de chaleur thermique pour alimenter la serre de concombres et de tomates adjacente appartenant aux serres Pellee Hydroponics. Seacliff vendra l'excès d'électricité au réseau électrique de l'Ontario, et les producteurs de maïs locaux prévoient acheter l'engrais naturel ou " digestat " (ce qui reste du processus).

Les usines de transformation des aliments versent habituellement des redevances de déversement aux sites d'enfouissement pour les décharger de leurs déchets. Seacliff demandera des redevances de déversement moins élevées, ce qui permettra aux transformateurs d'aliments d'économiser tout en réduisant l'expansion des sites d'enfouissement. Ces derniers constituent un problème dans la région, qui compte un grand nombre d'usines de transformation des aliments. Grâce à ce projet, l'équivalent de 5 217 tonnes de CO2 sera éliminé. Ce calcul est basé sur le CO2 produit par toutes les parties participant au projet.

Les serres et les usines de transformation participantes permettront de réduire les coûts opérationnels et d'accroître l'efficacité, et elles ouvriront la voie à l'introduction d'installations semblables dans les exploitations agricoles individuelles et au sein des collectivités locales. Dans un rayon de 50 kilomètres, on compte 10 000 acres de serres et cinq grandes usines de transformation des aliments. Les agriculteurs pourraient mettre en commun leurs ressources afin d'acheter la technologie, ce qui permettrait de réduire leurs coûts d'exploitation et de créer de nouvelles sources de revenus.

AU SUJET DU PROGRAMME AGRI-DEBOUCHES

Agri-débouchés, un programme de 134 millions de dollars sur cinq ans, a été lancé en janvier 2007 et est offert concrètement à l'échelle nationale par Agriculture et Agroalimentaire Canada. Les projets financés par ce programme visent à accroître les débouchés commerciaux pour le secteur canadien de l'agriculture et doivent profiter aux agriculteurs en créant plus de demande de produits agricoles.

Pour plus d'information sur Agri-débouchés et d'autres programmes d'Agriculture et Agroalimentaire Canada, veuillez consulter notre site Web (www.agr.gc.ca, section des Programmes et services).

Renseignements

  • Agriculture et Agroalimentaire Canada
    Ottawa (Ontario)
    Relations avec les médias
    613-759-7972
    1-866-345-7972
    ou
    Cabinet de l'honorable Gerry Ritz
    Meagan Murdoch
    Attachée de presse
    613-759-1059