Ressources humaines et Développement des compétences Canada

Ressources humaines et Développement des compétences Canada

09 avr. 2009 20h00 HE

Le gouvernement du Canada aide les Britanno-Colombiens touchés par le ralentissement économique

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 9 avril 2009) - Aujourd'hui, les gouvernements du Canada et de la Colombie-Britannique ont conclu une entente modifiée qui permettra de distribuer 156 millions de dollars supplémentaires par l'entremise des ententes relatives au marché du travail et sur le développement du marché du travail. La ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, l'honorable Diane Finley, le ministre du Logement et du Développement social, l'honorable Rich Coleman, et le ministre de l'Education supérieure et du Développement du marché du travail, l'honorable Murray Coell, ont signé l'entente au nom de leur gouvernement.

"Le gouvernement du Canada a la ferme volonté de s'assurer que notre pays dispose de la main-d'oeuvre la mieux instruite, la plus compétente et la plus souple du monde, a affirmé la ministre Finley. Pour ce faire, nous devons veiller à ce que tous les Canadiennes et Canadiens puissent acquérir la formation et les compétences nécessaires pour obtenir des emplois valorisants et envisager une meilleure qualité de vie pour eux-mêmes, leurs familles et leur futur."

Le gouvernement du Canada investira 105 millions de dollars additionnels dans le cadre de l'Entente sur le développement du marché du travail entre le Canada et la Colombie-Britannique. La province utilisera ces fonds pour offrir des programmes d'emploi et de formation qui répondent aux besoins de sa population et de son industrie.

La balance, soit 51 millions de dollars, provient du Fonds de transition et de formation stratégique qui a été présenté dans le Plan d'action économique du Canada en janvier dernier. Administrés dans la cadre de l'Entente sur le marché du travail entre le Canada et la Colombie-Britannique, les fonds permettront d'appuyer les initiatives provinciales aidant les travailleurs des collectivités et des secteurs touchés par le ralentissement économique. Axés sur les travailleurs peu spécialisés, les programmes régis par le fonds de transition aident les travailleurs à conserver leur emploi ou à faire la transition vers de nouveaux emplois. Ces programmes sont offerts à tous les Canadiennes et Canadiens, qu'ils soient admissibles à l'assurance-emploi ou non.

"Nous élargissons le champ de nos services d'emploi et de formation afin d'aider les Autochtones, les femmes occupant un emploi non traditionnel, les immigrants et les personnes handicapées à perfectionner leurs compétences, a déclaré le ministre Coleman. Cette nouvelle aide fédérale nous permettra de mieux répondre aux défis que pose le marché du travail dans la province."

"Ces fonds supplémentaires permettront à la Colombie-Britannique d'offrir ces services et les possibilités de suivre de la formation axée sur des compétences dans plus de collectivités, aidant ainsi un plus grand nombre de Britanno-Colombiens, a soutenu le ministre Coell. Cette nouvelle aide constitue une importante occasion pour miser sur les aptitudes de nos travailleurs, d'accroître notre productivité et notre capacité à prospérer dans l'économie mondiale."

Le Plan d'action économique du Canada vise à mieux protéger les Canadiennes et Canadiens durant la récession mondiale et à investir dans la croissance à long terme du pays. Le gouvernement investit un montant sans précédent de 8,3 milliards de dollars dans la Stratégie en matière de compétences et de transition afin de soutenir les travailleurs et leur famille, notamment au moyen de soutiens au revenu et de mesures relatives aux compétences et à la formation.

Ce communiqué est également offert en médias substituts sur demande.



DOCUMENT D'INFORMATION

Afin de venir en aide aux Canadiennes et Canadiens durant la récession mondiale et d'investir dans la croissance à long terme du pays, le gouvernement du Canada a investi temporairement 8,3 milliards de dollars dans la Stratégie en matière de compétences et de transition. Parmi les mesures qui y sont prévues se trouvent:

- Un investissement supplémentaire de 1 milliard de dollars sur deux ans dans le cadre des ententes sur le développement du marché du travail conclues avec les provinces et les territoires afin de mieux répondre à la demande de formation et de programmes relatifs au marché du travail, hausse attribuable à l'accroissement du taux de chômage. Cet investissement supplémentaire permettra de répondre à la demande de formation professionnelle et aux besoins des clients de l'assurance-emploi qui doivent s'adapter au marché du travail.

- Un investissement de 500 millions de dollars sur deux ans dans un Fonds de transition et de formation stratégique afin de répondre aux besoins des personnes qu'ils aient droit ou non à l'assurance-emploi. Ce fonds permettra de financer des initiatives provinciales et territoriales visant à répondre aux différents besoins en matière de formation des travailleurs qui ouvrent dans des collectivités ou des secteurs touchés par les difficultés économiques pour qu'ils puissent garder leur emploi ou effectuer une transition vers un nouvel emploi. Le Fonds sera administré dans le cadre des Ententes sur le marché du travail déjà en place, mais il offrira aux gouvernements provinciaux et territoriaux davantage de souplesse pour mettre en place des mesures adaptées à leurs besoins bien précis.

Ce nouveau financement de 156 millions de dollars s'ajoute aux fonds fédéraux déjà octroyés. Les gouvernements du Canada et de la Colombie-Britannique ont déjà conclu deux ententes relatives au marché du travail dont la valeur s'élève à 340 millions de dollars par année visant à aider les Britanno-Colombiens à perfectionner leurs compétences et à obtenir de meilleurs emplois. Dans le cadre de ces ententes, la Colombie-Britannique élabore une gamme de services pour l'emploi et le marché du travail permettant de répondre aux besoins locaux.

Ententes sur le développement du marché du travail

Le gouvernement du Canada verse 1,95 milliard de dollars par année aux provinces et aux territoires pour venir en aide aux prestataires de l'assurance-emploi. En Colombie-Britannique, les fonds provenant de l'Entente sur le développement du marché du travail servent principalement à financer les programmes et les services destinés aux résidents qui touchent des prestations d'assurance-emploi, à ceux qui en ont touchées au cours des trois dernières années ou aux parents qui réintègrent le marché du travail et qui ont reçu des prestations parentales au cours des cinq dernières années. Ils servent également à aider les employeurs à faire face aux défis en matière de ressources humaines.

Grâce à l'Entente sur le développement du marché du travail, le Ministère du Logement et du Développement social sera en mesure de mieux intégrer un réseau diversifié de services d'emploi en Colombie-Britannique et de trouver des façons plus souples et mieux adaptées d'aider les citoyens à prospérer dans le marché du travail et de convertir les défis en possibilités de travail.

Le budget de 280,735 millions de dollars versé à la Colombie-Britannique pour l'année 2009-2010 dans le cadre de l'Entente sur le développement du marché du travail financera des programmes de Services d'aide à l'emploi (SAE), de Partenariats pour la création d'emplois (PCE), de Partenariats du marché du travail (PMT), d'Aide au travail indépendant (ATI), de Développement des compétences (DC) et de Subventions salariales ciblées (SSC).

Ententes sur le marché du travail

Par l'entremise des ententes sur le marché du travail, le gouvernement fédéral investit 500 millions de dollars par année afin de financer des initiatives provinciales et territoriales visant à aider les Canadiennes et Canadiens sans emploi qui ne sont pas admissibles à l'assurance-emploi et les travailleurs qui ne possèdent ni un diplôme d'études secondaires ni une attestation reconnue ou encore qui possèdent de faibles compétences essentielles et de faibles capacités de lecture et d'écriture.

Grâce à l'Ententes sur le marché du travail, la Colombie-Britannique a élaboré de nouveaux programmes visant à répondre aux besoins des Britanno-Colombiens en perfectionnant les compétences et en améliorant les capacités des travailleurs de la province. Parmi ces programmes se trouvent :

- Un projet d'une valeur de 6 millions de dollars visant à permettre aux apprentis de terminer leur formation théorique en ligne.

- Un partenariat d'une valeur de 2 millions de dollars avec le Syndicat des métallurgistes dans le but d'aider les travailleurs forestiers à perfectionner leurs compétences et à obtenir de nouveaux emplois.

- Un programme d'employabilité et de retour au travail représentant 1 million de dollars destinés aux collectivités rurales.

- Un programme de 500 000 dollars visant à offrir de la formation permettant d'acquérir des compétences en gestion d'entreprise aux membres des Premières nations.

Renseignements

  • Cabinet de la ministre Finley
    Michelle Bakos
    Attachée de presse
    819-994-2482
    ou
    Ministère de l'Education supérieure et du Développement
    du marché du travail de la Colombie-Britannique
    Corinna Filion, Directrice des Communications
    250-952-6508
    ou
    Ressources humaines et Développement des compétences Canada
    Bureau des relations avec les médias
    819-994-5559
    ou
    Ministère du Logement et du Développement
    social de la Colombie-Britannique
    Paul Woolley, Directeur des Communications
    250-387-6489