Plan d'action économique du Canada

Plan d'action économique du Canada

19 janv. 2011 14h00 HE

Le gouvernement du Canada aide les ergothérapeutes formés à l'étranger à obtenir un emploi

Le Plan d'action économique du Canada aide les nouveaux Canadiens à obtenir un emploi dans leur domaine d'expertise

VICTORIA, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 19 jan. 2011) - Le gouvernement du Canada aide les ergothérapeutes formés à l'étranger à obtenir un emploi dans leur domaine d'expertise. L'honorable Diane Finley, ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, en a fait l'annonce aujourd'hui.

« Nous reconnaissons l'importance d'aider les professionnels de la santé diplômés à l'étranger à obtenir un emploi dans leur domaine de formation, a déclaré Mme Finley. Dans le cadre du Plan d'action économique du Canada, nous travaillons avec des partenaires afin d'établir une approche commune pour la reconnaissance des titres de compétences étrangers. Des projets comme celui-ci permettront aux nouveaux arrivants d'utiliser plus tôt leurs connaissances et leurs compétences au sein de collectivités partout au Canada. »

Le College of Occupational Therapists of British Columbia reçoit une aide du Programme de reconnaissance des titres de compétences étrangers dans le but de créer un processus d'évaluation national des ergothérapeutes formés à l'extérieur du Canada. Les ergothérapeutes aident les personnes à maintenir, à rétablir ou à accroître leur capacité de prendre soin d'elles-mêmes ou de travailler, d'étudier ou de valoriser leur temps libre. Dans le cadre du projet, le College créera un outil d'évaluation des compétences, concevra un examen de certification national et établira des normes linguistiques pour la profession. Le College travaillera aussi avec l'Association canadienne des ergothérapeutes afin d'assurer la collaboration continue des organismes de réglementation de la profession à l'échelle nationale. 

En vertu du Cadre pancanadien d'évaluation et de reconnaissance des qualifications professionnelles acquises à l'étranger, le gouvernement du Canada collabore avec les provinces, les territoires et d'autres partenaires, comme les organismes de réglementation, afin de trouver des solutions aux obstacles à la reconnaissance des titres de compétences étrangers.

En 2010, la priorité a été d'établir des normes de service afin de permettre à des professionnels formés à l'étranger dans huit professions ciblées, notamment les infirmiers et les ergothérapeutes, d'obtenir une évaluation de leurs compétences à l'intérieur d'un délai maximum d'un an, et ce, partout au Canada. Cette année, la priorité sera de rationaliser la reconnaissance des titres de compétences acquis à l'étranger dans six professions supplémentaires, notamment les médecins et les dentistes.

Ce projet de certification des ergothérapeutes, dans lequel le gouvernement du Canada investit 2 millions de dollars, constitue un exemple de la façon dont le Cadre apporte des changements importants à la façon dont les qualifications des nouveaux arrivants sont évaluées et reconnues au Canada.

Pour en apprendre davantage sur le Plan d'action économique du Canada, veuillez consulter le site www.plandaction.gc.ca.

Ce communiqué est offert, sur demande, en médias substituts.

Document d'information

Le gouvernement utilisera l'investissement de 50 millions de dollars prévu dans le Plan d'action économique du Canada aux fins suivantes :

  • élaborer les principes qui orienteront le processus de reconnaissance des titres de compétences étrangers;

  • établir des normes garantissant le traitement preste des demandes;

  • déterminer les professions clés auxquelles on accordera la priorité lors de l'élaboration des normes de reconnaissance;

  • aider les personnes qui désirent s'établir au Canada à se renseigner avant leur arrivée.

En vertu du Cadre pancanadien d'évaluation et de reconnaissance des qualifications professionnelles acquises à l'étranger, la reconnaissance de l'expérience et des titres de compétences acquis à l'étranger sera simplifiée pour certaines professions clés.

Les professions suivantes sont considérées comme les principales priorités du Cadre :

  • les architectes

  • les ingénieurs

  • les vérificateurs financiers et comptables

  • les technologues de laboratoire médical

  • les ergothérapeutes

  • les pharmaciens

  • les physiothérapeutes

  • les infirmiers autorisés

Les professions suivantes sont considérées comme les prochaines priorités du Cadre :

  • les dentistes

  • les techniciens en sciences de l'ingénierie

  • les infirmiers auxiliaires autorisés

  • les techniciens en radiation médicale

  • les médecins

  • les enseignants (de la maternelle à la 12e année)

Grâce à ce Cadre, les professionnels formés à l'étranger qui présentent une demande de reconnaissance afin d'obtenir le permis ou l'autorisation leur permettant de travailler dans certains domaines, qui paient tous les frais de traitement de leur demande et qui fournissent tous les documents pertinents à l'appui de leur demande, seront avisés dans un délai maximum d'un an des résultats de la comparaison de leurs titres de compétences par rapport aux normes canadiennes. Ils pourraient également être informés des exigences supplémentaires ou être orientés vers d'autres professions où leurs compétences et leur expérience pourraient être mises à profit.

Le Programme de reconnaissance des titres de compétences étrangers vise à favoriser l'intégration des travailleurs formés à l'étranger dans la population active. Le Programme fournit du financement aux provinces et aux territoires et il vise une collaboration avec les provinces et les territoires, ainsi qu'avec d'autres intervenants, notamment les organismes de règlementation, les établissements d'enseignement postsecondaires, les conseils sectoriels et les employeurs, afin de mettre en œuvre des projets pour faciliter l'évaluation et la reconnaissance des titres de compétences acquis dans d'autres pays.

Le Bureau d'orientation relatif aux titres de compétences étrangers a été mis sur pied en mai 2007 afin d'offrir aux travailleurs formés à l'étranger des services d'information, d'orientation et d'aiguillage, au Canada et à l'étranger, afin que leurs titres de compétences soient évalués rapidement de manière à ce qu'ils trouvent un emploi plus rapidement dans le domaine dans lequel ils ont été formés. Le Bureau collabore avec des partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux, de même qu'avec des organismes d'évaluation et de reconnaissance des titres de compétences étrangers, en vue de renforcer le processus de reconnaissance des titres de compétences étrangers partout au pays. Des services Internet pour les travailleurs formés à l'étranger sont accessibles sur le site Web du Bureau à l'adresse suivante : www.competences.gc.ca.

Le College of Occupational Therapists of British Columbia établit les normes de pratique et de conduite éthique pour l'ergothérapie en Colombie-Britannique et enregistre les ergothérapeutes qui satisfont aux normes en matière d'études et de pratique. 

L'Association canadienne des ergothérapeutes assure un leadership national afin de développer et de promouvoir activement la profession d'ergothérapeute au Canada et sur la scène internationale.

Renseignements

  • Cabinet de la ministre Finley
    Michelle Bakos
    Attachée de presse
    819-994-2482
    ou
    Ressources humaines et Développement des compétences Canada
    Bureau des relations avec les médias
    819-994-5559