Ressources humaines et Développement des compétences Canada

Ressources humaines et Développement des compétences Canada

25 mai 2010 09h00 HE

Le gouvernement du Canada aide les personnes qui sont sans abri ou à risque de le devenir à Oshawa

OSHAWA, ONTARIO--(Marketwire - 25 mai 2010) - Grâce au soutien du gouvernement du Canada, le refuge d'urgence de l'Église Unie de la rue Simcoe pourra reprendre toutes ses opérations et offrir une aide d'urgence aux personnes sans abri ou à risque de le devenir. Le secrétaire parlementaire de la ministre de la Santé et député d'Oshawa, M. Colin Carrie, en a fait l'annonce aujourd'hui au nom de la ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, l'honorable Diane Finley.

« Notre gouvernement tend la main aux Canadiens qui ont besoin d'un logement et aide ceux et celles qui cherchent à sortir du cycle de l'itinérance et de la pauvreté, a dit M. Carrie. Nous sommes heureux de soutenir l'Église Unie de la rue Simcoe afin qu'elle puisse offrir d'importants services d'urgence à ceux qui en ont besoin dans la collectivité d'Oshawa. »

L'Église Unie de la rue Simcoe recevra plus de 126 000 dollars dans le cadre de la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance du gouvernement du Canada pour rénover une partie de l'église où se trouve la Back Door Mission. Il s'agit d'un refuge d'urgence qui répond à des besoins fondamentaux comme l'alimentation, l'habillement et les produits hygiéniques. Il était crucial de rénover le gymnase et la cuisine, car des problèmes tels que des fuites dans le plafond avaient forcé l'arrêt de toutes les opérations il y a deux ans.

Ces rénovations permettront à l'Église de reprendre ses activités dans un environnement plus spacieux et confortable. Les travaux d'agrandissement feront en sorte que la Mission pourra servir un plus grand nombre de personnes, soit 700 au lieu de 300, en plus de fonctionner cinq jours par semaine plutôt que deux.

« Le refuge Back Door Mission de l'Église Unie de la rue Simcoe répond aux besoins des pauvres, des sans-abri et des personnes marginalisées d'Oshawa, a indiqué le ministre du culte, le révérend David Moore. À ce titre, tous ceux qui viennent à la Mission sont traités avec respect, bienveillance et dignité. Grâce aux fonds de la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance, nous pourrons non seulement aider un nombre accru de gens, mais aussi élargir la portée de notre travail de manière à accentuer les interactions sociales et à multiplier les programmes et activités de renforcement communautaire. Ce financement donne un nouveau souffle à un endroit spécial consacré à améliorer la qualité de vie de ceux qui vivent en marge de la société. »

En septembre 2008, le gouvernement du Canada a annoncé un investissement de 1,9 milliard de dollars sur une période de cinq ans pour les programmes de logement et de lutte contre l'itinérance à l'intention des Canadiens à faible revenu. Cet engagement donne au gouvernement du Canada la souplesse nécessaire pour travailler avec les provinces, les territoires, les municipalités et les organismes de bienfaisance afin de trouver des moyens d'améliorer l'efficacité des dépenses fédérales dans le secteur du logement et de la lutte contre l'itinérance.

Le Plan d'action économique du Canada fait fond sur ces investissements en y ajoutant un investissement ponctuel de plus de deux milliards de dollars sur une période de deux ans pour construire ou rénover des logements sociaux, ainsi qu'une somme pouvant atteindre deux milliards de dollars en prêts aux municipalités canadiennes, investie sur deux ans, pour financer des améliorations aux infrastructures de logement. Les investissements du gouvernement créent des emplois, stimulent les économies locales et assurent une meilleure qualité de vie pour de nombreux Canadiens. Pour en savoir plus au sujet du Plan d'action économique du Canada, consultez le site www.plandaction.gc.ca.

L'offre de logements stables et sécuritaires et des services de soutien connexes est un élément important de la lutte contre l'itinérance et de l'aide accordée aux sans-abri pour qu'ils deviennent plus autonomes et améliorent leur qualité de vie. La Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance met l'accent sur le logement de transition supervisé à long terme par le biais d'une approche fondée sur la priorité au logement afin d'aider les sans-abri à sortir du cycle de l'itinérance.

Pour obtenir plus d'information sur la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance, consultez le site www.rhdcc.gc.ca/fra/sans_abri/index.shtml.

Ce communiqué est offert en médias substituts sur demande.

Document d'information

La Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance (SPLI) est un programme communautaire unique visant à prévenir et à réduire l'itinérance en offrant un soutien direct et du financement à 61 collectivités dans l'ensemble du Canada. La SPLI est entrée en vigueur le 1er avril 2007 avec un budget annuel de 134,8 millions de dollars pour deux ans. En 2008, elle a été prolongée de deux autres années, soit jusqu'au 31 mars 2011. 

La SPLI met en place les structures et les mesures de soutien nécessaires pour aider les sans-abri et les personnes à risque d'itinérance à devenir autonomes et à participer pleinement à la société. Elle se fonde sur un modèle visant à faire face à l'itinérance en travaillant en partenariat avec les provinces et les territoires, d'autres ministères fédéraux, les collectivités, le secteur privé et les organismes sans but lucratif. 

Ce faisant, nous optimisons les résultats et nous contribuons à la mise en place de ressources qui auront un effet durable dans la vie des Canadiens vulnérables. De plus, la SPLI offre à nos partenaires des collectivités le soutien dont ils ont besoin.

La SPLI se fonde sur le principe de la priorité au logement, selon lequel la première étape consiste à offrir aux sans-abri un logement de transition ou un logement supervisé. 

La SPLI compte sept volets de financement :

Volets offerts dans les régions :

  • Collectivités désignées
  • Collectivités éloignées
  • Collectivités autochtones

Volets offerts à l'échelle nationale :

  • Projets pilotes horizontaux du gouvernement fédéral
  • Programme de développement des connaissances sur l'itinérance
  • Système d'information sur les personnes et les familles sans abri
  • Initiative visant à mettre des biens immobiliers excédentaires fédéraux à la disposition des sans-abri

Pour de plus amples renseignements au sujet de la SPLI et des sept volets de financement, consultez le site www.rhdcc.gc.ca/fra/sans_abri/index.shtml.

Renseignements

  • Cabinet de la ministre Finley
    Michelle Bakos
    Attachée de presse
    819-994-2482
    ou
    Ressources humaines et Développement des compétences Canada
    Bureau des relations avec les médias
    819-994-5559