Plan d'action économique du Canada

Plan d'action économique du Canada

29 sept. 2011 10h31 HE

Le gouvernement du Canada aide les professionnels formés à l'étranger à se trouver un emploi

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 29 sept. 2011) - Le gouvernement du Canada appuie un projet qui aidera les professionnels formés à l'étranger à trouver rapidement du travail dans leur domaine. Le ministre des Ressources naturelles, l'honorable Joe Oliver, en a fait l'annonce aujourd'hui au nom de la ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, l'honorable Diane Finley.

« Attirer et maintenir en poste les travailleurs étrangers les plus talentueux pour faire face aux défis actuels et futurs liés au marché du travail revêt une importance capitale pour ce qui est d'assurer la prospérité économique du Canada à long terme, a déclaré le ministre Oliver. Dans le cadre du Plan d'action économique du Canada, nous collaborons avec des partenaires en vue d'améliorer la reconnaissance des titres de compétences obtenus à l'étranger afin que les nouveaux arrivants puissent mettre en application leurs compétences et leur expérience le plus tôt possible. »

La Fondation canadienne d'éducation économique obtient un appui par le truchement du Programme de reconnaissance des titres de compétences étrangers en vue d'organiser un atelier pour plus de 40 associations professionnelles et organismes de réglementation canadiens qui portera principalement sur l'élaboration et la gestion d'accords de reconnaissance mutuelle (ARM) avec d'autres pays.

Les ARM permettent de confirmer que les normes professionnelles étrangères correspondent aux normes professionnelles canadiennes et que les travailleurs formés à l'étranger peuvent obtenir les agréments nécessaires presque immédiatement.

En vertu du Cadre pancanadien d'évaluation et de reconnaissance des qualifications professionnelles acquises à l'étranger, le gouvernement du Canada collabore avec les gouvernements provinciaux et territoriaux, de même que d'autres partenaires, comme les organismes de réglementation, afin d'abolir les entraves à la reconnaissance des titres de compétences acquis à l'étranger.

En 2010, on a mis en place des normes de service pour permettre l'évaluation en un an des titres de compétences des professionnels formés à l'étranger dans huit professions prioritaires, dont celles de comptable et d'ingénieur, partout au pays. Voilà un exemple de progrès vers un système juste, transparent et rapide de reconnaissance des titres de compétences acquis à l'étranger, et ce, partout au pays.

Cette année, nous amorcerons le rehaussement de la reconnaissance des titres de compétences étrangers dans six autres professions ciblées, y compris celles de médecin et de dentiste.

Le projet de la Fondation canadienne d'éducation économique, lequel fait l'objet d'un financement de plus de 145 000 dollars du gouvernement du Canada, révèle en quoi le cadre apporte un changement pertinent à la façon dont sont évaluées et reconnues les compétences des nouveaux arrivants au Canada.

De plus, on a annoncé dans le budget de 2011 que Ressources humaines et Développement des compétences ainsi que Citoyenneté et Immigration Canada mettront à l'essai des moyens pour aider les professionnels formés à l'étranger à absorber les coûts liés au processus de reconnaissance de titres de compétences étrangers. Cette initiative servira de complément aux investissements déjà appréciables que le gouvernement du Canada a faits pour appuyer l'intégration des nouveaux arrivants sur le marché du travail au Canada.

Pour en savoir plus sur le Plan d'action économique du Canada, visitez l'adresse www.plandaction.gc.ca.

Ce communiqué est offert, sur demande, en médias substituts.

Document d'information

Grâce à l'investissement de 50 millions de dollars aux termes du Plan d'action économique du Canada, le gouvernement :

  • élabore les principes qui orienteront le processus de reconnaissance des titres de compétences obtenus à l'étranger;
  • met en place les normes afin de traiter les demandes à temps;
  • détermine les professions essentielles pour lesquelles des normes de reconnaissance doivent être élaborées de façon prioritaire;
  • aide les personnes qui souhaitent s'établir au Canada à comprendre ce qu'elles doivent savoir avant leur arrivée.

Au titre du Cadre pancanadien d'évaluation et de reconnaissance des qualifications professionnelles acquises à l'étranger, la reconnaissance des titres de compétences acquis et de l'expérience obtenus à l'étranger est simplifiée relativement aux professions essentielles.

Voici le premier ensemble de professions cibles au titre du Cadre :

  • architecte
  • ingénieur
  • vérificateur financier et comptable
  • technologue de laboratoire médical
  • ergothérapeute
  • pharmacien
  • physiothérapeute
  • personnel infirmier autorisé

Le prochain ensemble de professions essentielles aux termes du Cadre est le suivant :

  • dentiste
  • technicien des sciences de l'ingénierie
  • personnel infirmier auxiliaire autorisé
  • technologue en radiation médicale
  • médecin
  • enseignant (de la maternelle à la 12e année)

Les professionnels formés à l'étranger qui présentent une demande complète de reconnaissance afin d'obtenir le permis ou l'accréditation leur permettant de travailler dans certains domaines apprendront en moins d'un an dans quelle mesure leurs titres de compétences se comparent aux normes canadiennes. On pourra également les renseigner sur d'autres exigences ou les orienter vers des professions parallèles où ils pourront tirer parti de leurs compétences et de leur expérience.

Le Programme de reconnaissance des titres de compétences étrangers vise à améliorer l'intégration sur le marché du travail des travailleurs formés à l'étranger. Dans le cadre de ce programme, le gouvernement collabore avec les gouvernements provinciaux et territoriaux ainsi que des intervenants, y compris les organismes de réglementation, les établissements d'enseignement postsecondaire, les conseils sectoriels et les employeurs. Il leur fournit un financement pour la mise en œuvre de projets qui facilitent l'évaluation et la reconnaissance des titres de compétences acquis à l'étranger.

Le Bureau d'orientation relatif aux titres de compétences étrangers a été créé en mai 2007 afin d'offrir aux travailleurs formés à l'étranger des services d'information, d'orientation et d'aiguillage, au Canada et à l'étranger, pour accélérer l'évaluation de leurs titres de compétences afin qu'ils trouvent un emploi rapidement dans leur domaine de formation. Le Bureau collabore avec des partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux, ainsi qu'avec les organismes d'évaluation et de reconnaissance des titres de compétences étrangers pour renforcer le processus de reconnaissance des titres de compétences acquis à l'étranger partout au pays. Des services en ligne destinés aux travailleurs formés à l'étranger se trouvent dans le site Web du Bureau, au : www.competences.gc.ca.

Établi en 2005, l'Initiative relative aux professionnels de la santé formés à l'étranger collabore avec les provinces, les territoires et les intervenants afin qu'un plus grand nombre de professionnels de la santé formés à l'étranger puissent mettre leurs compétences à contribution dans le système de soins de la santé du Canada.

La Fondation canadienne d'éducation économique cherche à promouvoir et à aider la capacité économique accrue des Canadiens – c'est-à-dire d'accroître la mesure dans laquelle les Canadiens jouent leurs rôles économiques et prennent des décisions économiques avec compétence et confiance.

Renseignements

  • Alyson Queen
    Attachée de presse
    Cabinet de la ministre Finley
    819-994-2482

    Bureau des relations avec les médias
    Ressources humaines et Développement des compétences Canada
    819-994-5559