Développement économique Canada

Développement économique Canada

18 mai 2010 14h30 HE

Le gouvernement du Canada alloue 4 065 548 $ au renforcement et au développement de l'aquaculture en eau salée au Québec

GASPÉ, QUÉBEC--(Marketwire - 18 mai 2010) - Le ministre d'État de Développement économique Canada, l'honorable Denis Lebel, a annoncé aujourd'hui le versement de deux contributions totalisant 4 065 548 $ à la Société de développement de l'industrie maricole inc. (SODIM). L'organisme utilisera l'aide financière consentie pour créer un fonds d'investissement destiné aux entreprises maricoles québécoises et pour financer la mise au point d'emballages novateurs de mollusques vivants.

Fondée en 1998, la SODIM est un organisme à but non lucratif qui a pour mission de contribuer à la création et au développement d'entreprises de mariculture rentables et compétitives ainsi que de favoriser la croissance de ce secteur d'activités en Gaspésie, aux Îles-de-la-Madeleine, dans le Bas-Saint-Laurent et sur la Côte-Nord. La SODIM offre de l'aide financière et des services-conseils aux entreprises maricoles ayant des projets d'implantation, de diversification et d'expansion. Elle encourage le transfert du savoir technologique et réalise des activités de R-D en collaboration avec les grands centres de recherche en aquaculture.

Fonds d'investissement Aqua-Mer

Une première contribution remboursable de 4 000 000 $, allouée en vertu du programme Diversification des collectivités, vise à mettre en place un fonds d'investissement ayant pour but d'appuyer financièrement les différents projets de développement de l'industrie maricole dans les régions maritimes du Québec. Le fonds Aqua-Mer aura un important effet de levier puisqu'il générera des investissements totaux de 11 millions de dollars auprès des entreprises visées. Selon la SODIM, ce fonds devrait permettre la création d'une vingtaine d'entreprises d'ici 2017. Par ailleurs, il favorisera la consolidation et l'essor des entreprises existantes.

« L'industrie de la pêche connaît de profondes transformations qui exigent de nouvelles façons de faire. L'aquaculture en eau salée constitue pour elle un secteur d'activité à exploiter et une voie à privilégier pour assurer son avenir. En contribuant à la mise en place du fonds d'investissement Aqua-Mer de la Société de développement de l'industrie maricole, Développement économique Canada appuie du même coup la création, le développement et la viabilité à long terme d'entreprises sectorielles », a mentionné le ministre d'État Lebel.

L'innovation en tête

Une deuxième contribution non remboursable de 65 548 $, attribuée en vertu du programme Croissance des entreprises et des régions, permettra la réalisation de travaux de recherche et de développement visant à mettre au point des emballages innovants pour la commercialisation de mollusques vivants. Grâce à cet appui financier, la SODIM pourra développer, en collaboration avec ses partenaires, une expertise qui permettra assurément d'augmenter les ventes des entreprises et de percer de nouveaux marchés.

« L'aquaculture contribuera à diversifier et à soutenir les collectivités côtières du Québec maritime aux prises avec la réduction des activités de pêche. C'est d'ailleurs pourquoi Développement économique Canada juge ce créneau prioritaire pour l'essor de la région. Innover est une voie d'avenir et les dirigeants de la SODIM l'ont bien compris. Le projet de recherche et développement annoncé aujourd'hui permettra d'augmenter la durée de vie des produits et ainsi d'explorer de nouveaux marchés, ce qui est extrêmement prometteur », a conclu monsieur Lebel.

L'aquaculture constitue une activité économique importante sur les plans de l'économie et de l'emploi; elle assure du travail à quelque 6 000 Canadiens. Au Québec, ce secteur compte une vingtaine d'entreprises, qui emploient 130 personnes.

Développement économique Canada est en ligne à www.dec-ced.gc.ca. Abonnez-vous aux communiqués de presse à http://www.dec-ced.gc.ca/fra/salle-medias/liste-envoi/envoi.html et restez au fait des dernières nouvelles.

Renseignements