Ressources humaines et Développement social Canada

Ressources humaines et Développement social Canada

17 mars 2008 12h00 HE

Le gouvernement du Canada améliore la situation des sans-abri au Nouveau-Brunswick

SAINT JOHN, NOUVEAU-BRUNSWICK--(Marketwire - 17 mars 2008) - Le gouvernement du Canada vient en aide aux familles et aux personnes du Nouveau-Brunswick qui tentent de se sortir des cycles de la pauvreté et de l'itinérance et de se bâtir un avenir meilleur.

Le ministre des Anciens Combattants et ministre régional du Nouveau-Brunswick, l'honorable Greg Thompson, au nom du ministre des Ressources humaines et du Développement social, l'honorable Monte Solberg, a annoncé aujourd'hui que pendant la première année de la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance (SPLI) le gouvernement a financé 33 projets d'une valeur totale de plus de 1,5 million de dollars au Nouveau-Brunswick.

"Notre gouvernement donne suite à son engagement d'aider les sans-abri et les personnes à risque de le devenir, a déclaré le ministre Thompson. Nous sommes fiers de soutenir des initiatives communautaires qui représentent des solutions locales à des problèmes locaux. En conjuguant nos efforts, nous pouvons aider les citoyens les plus vulnérables à se trouver un toit et à disposer des mesures de soutien dont ils ont besoin pour devenir plus autonomes."

L'annonce a été faite au centre de ressources pour les jeunes, un organisme qui reçoit des fonds dans le cadre de la SPLI et qui est situé au 28, rue Richmond, à Saint John, au Nouveau-Brunswick.

"Nous sommes très heureux de recevoir ces fonds qui nous aideront à faire fonctionner notre salle de soutien à l'itinérance, a déclaré Mme Alisha Anderson, coordonnatrice des activités relatives à l'itinérance du centre de ressources pour les jeunes. Le financement va vraiment nous aider à nous assurer que nous avons assez de personnel pour continuer d'offrir des services essentiels aux jeunes sans-abri dans la grande région de Saint John."

Le 22 février 2008, le ministre Solberg avait annoncé que 505 projets représentant près de 150 millions de dollars ont été approuvés depuis le 1er avril 2007 dans le cadre de la SPLI pour aider à prévenir et réduire l'itinérance au Canada. Le financement annoncé aujourd'hui en fait partie.

La Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance est dotée d'un budget de 269,6 millions de dollars échelonné sur deux ans afin d'aider des collectivités dans l'ensemble du pays à combattre plus efficacement l'itinérance. La Stratégie reconnaît que l'accès à un logement stable est essentiel à l'autonomie et favorise une pleine participation à la société canadienne. Elle est surtout axée sur les logements de transition et les logements supervisés, qui constituent d'importantes mesures pour aider les gens à surmonter l'itinérance. Assortie de buts bien définis comme le renforcement des partenariats, l'amélioration de la viabilité des initiatives et l'obtention de résultats tangibles, la Stratégie offrira aux Canadiens et Canadiennes dans le besoin des résultats concrets, appréciables et durables.

"Cette année, notre gouvernement investira plus d'argent dans les logements abordables et les logements supervisés que tout autre gouvernement fédéral ne l'a fait dans l'histoire du Canada. En ce moment, nous dépensons annuellement plus de 2,7 milliards de dollars à ce chapitre, a ajouté le ministre Thompson. Les dépenses fédérales annuelles dans ce domaine n'ont jamais été aussi élevées."

Les liens entre l'itinérance et la maladie mentale sont bien établis. Dans le budget de 2008, le gouvernement s'engage à élaborer des solutions pour sauver des vies en versant 110 millions de dollars à la Commission de la santé mentale du Canada pour soutenir des projets de démonstration novateurs qui déboucheront sur des pratiques exemplaires pour aider les Canadiens et Canadiennes aux prises avec des problèmes de santé mentale et d'itinérance. Un de ces projets sera réalisé à Moncton.

Ce communiqué est également offert, sur demande, en médias substituts.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance, veuillez consulter le site www.sans-abri.gc.ca.


DOCUMENT D'INFORMATION

La Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance (SPLI) est entrée en vigueur le 1er avril 2007. Elle est dotée d'un budget de 269,6 millions de dollars échelonné sur deux ans pour prévenir et réduire l'itinérance au Canada. La SPLI est un programme unique qui cible les priorités communautaires en vue de prévenir et de réduire l'itinérance au Canada. Pour ce faire la SPLI apporte un appui direct et accorde du financement à plus de 60 collectivités au Canada.

Dans le cadre de la SPLI, le gouvernement du Canada offre à toutes les provinces et à tous les territoires la possibilité de travailler en partenariat pour assurer une meilleure harmonisation des investissements fédéraux, provinciaux et territoriaux, en vue d'offrir aux sans-abri une série intégrée de mesures de soutien.

La SPLI regroupe trois principales initiatives : l'Initiative des partenariats de lutte contre l'itinérance, le Réseau sur les responsabilités en matière d'itinérance et l'Initiative visant à mettre des biens immobiliers excédentaires fédéraux à la disposition des sans-abri.

L'Initiative des partenariats de lutte contre l'itinérance (IPLI) est la pierre angulaire de la Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance. Son approche, qui donne la priorité au logement, tient compte du fait que les gens doivent d'abord disposer de logements de transition et de logements supervisés.

L'IPLI comporte quatre volets de financement :

- les collectivités désignées;

- les collectivités éloignées;

- les collectivités autochtones;

- les projets pilotes horizontaux du gouvernement fédéral.

Le Réseau sur les responsabilités en matière d'itinérance permet de gérer les programmes de façon plus responsable. Il permet également aux organismes d'acquérir des connaissances, de renforcer leurs réseaux et d'échanger leurs pratiques exemplaires.

L'Initiative visant à mettre des biens immobiliers excédentaires fédéraux à la disposition des sans-abri octroie des propriétés et des terrains fédéraux excédentaires à des organismes communautaires, au secteur à but non lucratif et à d'autres ordres de gouvernement dans le cadre de projets de prévention et de réduction de l'itinérance.


DOCUMENT D'INFORMATION

EXEMPLES DE PROJETS REALISES AU NOUVEAU-BRUNSWICK DANS LE CADRE DE LA STRATEGIE DES PARTENARIATS DE LUTTE CONTRE L'ITINERANCE

- Le centre de ressources pour les jeunes a reçu 40 000 dollars pour financer un poste de coordonnateur ou coordonnatrice de la salle de soutien aux jeunes et des services de soutien. Cela permettra de coordonner les activités et les services de soutien pour les jeunes sans-abri qui ont besoin de douches et d'une buanderie, de nourriture, de fournitures d'hygiène personnel, d'aiguillage vers des services de santé et d'éducation, de conseils d'urgence et d'extension des services.

- Le Centre des jeunes de Bathurst a reçu 71 634 dollars pour des activités de sensibilisation et de prévention de l'itinérance. L'organisme cherche également à renforcer les partenariats avec la province du Nouveau-Brunswick et les intervenants locaux afin de réduire l'itinérance dans la région de Chaleur. Ces fonds permettront au Centre des jeunes de renforcer l'extension des services pour qu'au moins 70 jeunes deviennent autonomes et soient protégés du risque de devenir sans-abri.

- Mobile One Community Services Inc. a reçu 103 769 dollars pour améliorer la qualité de vie des personnes sans-abri ou de celles qui risquent de le devenir à Moncton grâce à un point d'entrée central où ils peuvent recevoir de l'information sur les services disponibles dans leur collectivité et être aiguillé vers les services qui les aideront à résoudre des situations de crise et à vivre de manière indépendante.

- La John Howard Society of Fredericton Inc. a reçu 56 764 dollars pour deux projets visant à améliorer la qualité de vie de jeunes sans-abri ou de jeunes qui risquent de le devenir. Le premier projet consiste à définir les objectifs préliminaires et à entreprendre des activités relatives à la construction ou à l'achat et à la rénovation d'un bâtiment viable de plusieurs unités.

Dans le cadre du deuxième projet la John Howard Society of Fredericton Inc. fournira des services de transport vers la banque alimentaire, les rendez-vous médicaux et les entrevues liées à des occasions d'emploi. En plus de fournir des services de transport, la John Howard Society of Fredericton Inc. a l'intention dans les 12 prochains mois d'aider 70 jeunes à accéder à un logement abordable dans la région de Fredericton et à le conserver.

Renseignements

  • Ressources humaines et Développement social Canada
    Bureau des relations avec les médias
    819-994-5559