Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

11 mai 2016 09h07 HE

Le gouvernement du Canada annonce de nouvelles possibilités de carrière et de nouveaux investissements dans les sciences liées aux océans et aux eaux douces

Pêches et Océans Canada va recruter 135 scientifiques

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwired - 11 mai 2016) - Hunter Tootoo, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, avec Kirsty Duncan, ministre des Sciences, ont discuté aujourd'hui, au Musée canadien de la nature, des possibilités de carrière fascinantes et innovantes dans les sciences de la mer avec des étudiants du secondaire et de l'université. Dans le cadre d'un événement interactif se déroulant durant la semaine de l'Odyssée des sciences, les ministres ont participé à des discussions avec des scientifiques et des étudiants, qui ont porté sur les nouveaux investissements du gouvernement du Canada dans les sciences liées aux océans et aux eaux douces, et de leur signification pour eux en particulier et pour tous les Canadiens.

Annoncé dans le budget de 2016, l'investissement de 197 millions de dollars entraînera de réels bénéfices pour les Canadiens, en permettant à Pêches et Océans Canada de prendre plus de décisions éclairées en ce qui concerne nos océans, nos voies navigables et nos pêches, tout en créant parallèlement des emplois dans le domaine scientifique.

Dans le cadre de cet investissement, Pêches et Océans Canada va entreprendre sa plus importante campagne de recrutement en vue de rétablir les sciences océaniques. Le Ministère va recruter 135 chercheurs scientifiques, biologistes, océanographes et techniciens grâce à une campagne de recrutement nationale. L'affichage des emplois sera disponible en ligne sur Emplois.gc.ca dans les prochains jours.

Le Ministère va également acquérir des technologies nouvelles et novatrices pour recueillir des données et partager l'information de manière plus efficace. Ces technologies incluent les technologies de pointe de détection à distance et acoustiques, de même que du matériel de laboratoire à rendement élevé, visant à mieux surveiller nos stocks de poissons et les conditions océaniques changeantes.

Une portion du financement sera également dédiée à l'établissement de nouveaux partenariats et d'une nouvelle collaboration avec les universités, les organisations environnementales, les groupes autochtones et les autres intervenants, à la fois au Canada et à l'étranger, afin de nous assurer que nous avons accès aux meilleures données scientifiques disponibles pour éclairer les décisions relatives aux océans, aux lacs et aux rivières du Canada.

Citations

« Investir dans les sciences signifie également investir dans les Canadiens, en recrutant plus de scientifiques, ce qui permettra de stimuler notre économie et une croissance avantageuse pour notre classe moyenne. Il s'agit en effet d'un investissement intelligent et significatif, qui nous permettra de prendre de meilleures décisions éclairées et fondées sur la preuve scientifique, en vue d'assurer le développement durable de nos pêches et de protéger notre milieu aquatique. »

- Hunter Tootoo, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« L'investissement annoncé aujourd'hui souligne l'engagement du gouvernement du Canada à promouvoir les sciences, à privilégier la prise de décision fondée sur la preuve, et à s'appuyer sur les sciences pour répondre aux questions qui touchent les Canadiens et qui sont importantes à leurs yeux. Je me réjouis de l'annonce de cet investissement dans les chercheurs et les scientifiques du milieu aquatique, et j'ai hâte de découvrir les fascinantes recherches scientifiques auxquelles ils vont s'atteler. »

- Kirsty Duncan, ministre des Sciences

« L'annonce d'aujourd'hui renouvèle notre engagement à protéger le développement durable de nos ressources aquatiques, en investissant dans la recherche et la surveillance, qui sont cruciales pour assurer la sécurité de nos eaux. Grâce à une recherche de pointe, les scientifiques du Canada continueront d'accéder à une meilleure compréhension des conditions de salubrité de nos océans et de nos eaux navigables. »

- Catherine McKenna, ministre de l'Environnement et du Changement climatique

Faits en bref

L'investissement de 197 millions de dollars permettra de conduire :

  • plus de recherche sur les écosystèmes et les évaluations améliorées des stocks, en ce qui concerne les espèces commerciales et les espèces en péril, y compris les mammifères marins et le saumon de l'Atlantique et du Pacifique, ce qui permettra de fournir de l'information pour la gestion du développement durable des pêches;
  • plus de recherche sur les effets des facteurs de stress environnemental, tels que la pollution acoustique sous-marine et les micro-plastiques, sur nos écosystèmes aquatiques, ce qui permettra d'orienter nos politiques relatives à la conservation marine et de conseiller l'élaboration de projet;
  • plus de recherche sur le développement durable de l'aquaculture, y compris ses répercussions sur les espèces sauvages;
  • plus de recherche sur les écosystèmes des eaux douces, en particulier les Grands Lacs, le lac Winnipeg, le fleuve Saint-Laurent et la région des lacs expérimentaux dans le nord-ouest de l'Ontario.

Produits connexes

Nouveaux investissements dans les sciences à Pêches et Océans Canada

Internet : www.dfo-mpo.gc.ca

Suivez-nous sur Twitter! www.Twitter.com/MPO_DFO

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Pêches et Océans Canada
    613-990-7537
    Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

    Patricia Bell
    Secrétaire de presse
    Cabinet du ministre
    Pêches et Océans Canada
    613-992-3474