Ressources humaines et Développement des compétences Canada

Ressources humaines et Développement des compétences Canada

01 avr. 2009 10h30 HE

Le gouvernement du Canada annonce la signature de trois accords de contribution relatifs à la mobilité de la main-d'oeuvre et à la reconnaissance des titres de compétences étrangers

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 1 avril 2009) - Aujourd'hui, après avoir rencontré ses homologues de l'Union européenne (UE) à Bruxelles, l'honorable Diane Finley, ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, a annoncé la signature de trois accords de contribution, qui viseront à favoriser la mobilité internationale de la main-d'oeuvre entre le Canada et les pays de l'UE.

"En période d'incertitude économique, le fait de veiller à ce que tous les Canadiennes et les Canadiens participent pleinement au marché du travail est essentiel à la prospérité et à la stabilité économique à long terme du pays, a dit la ministre Finley. Le gouvernement reconnaît également qu'il faudra déployer des efforts supplémentaires pour faire en sorte que les nouveaux arrivants aient la possibilité de mettre à profit leurs compétences, leurs connaissances et leurs talents. Les initiatives qui ont annoncé aujourd'hui nous permettront de renforcer les efforts déployés en vue de favoriser la mobilité de la main-d'oeuvre et la reconnaissance des titres de compétences étrangers entre nos pays", a-t-elle ajouté.

Les trois accords de contribution jetteront les bases d'une compréhension mutuelle, entre le Canada et les pays de l'UE, de la reconnaissance des titres de compétences étrangers et de la mobilité de la main-d'oeuvre internationale.

Les progrès en vue d'améliorer la mobilité entre le Canada et les pays de l'EU seront complémentés par les accords annoncés aujourd'hui :

- l'Organisation pour les carrières en environnement du Canada (ECO Canada) examinera la possibilité d'élaborer un cadre en matière de reconnaissance professionnelle pour les travailleurs de l'environnement au Canada et dans les pays de l'UE;

- Ingénieurs Canada comparera la réglementation et les pratiques d'inscription dans le domaine de l'ingénierie au Canada et dans les pays de l'UE afin de cerner les possibilités d'harmonisation des pratiques et de définir les secteurs éventuels de collaboration;

- le Forum des politiques publiques contribuera à l'organisation et à la tenue de deux tables rondes bilatérales, l'une en Europe (2009) et l'autre au Canada (2010), qui porteront sur la reconnaissance des titres de compétences étrangers et sur la mobilité de la main-d'oeuvre. Les experts profiteront de cette occasion pour discuter d'interventions efficaces visant à faciliter la mobilité des travailleurs et à harmoniser les pratiques relatives à la reconnaissance des titres de compétences étrangers pour des professions clés réglementées qui suscitent un intérêt commun.

La signature de ces trois accords de contribution démontre l'engagement du gouvernement du Canada à réaliser des progrès relativement à la reconnaissance des titres de compétences étrangers, ce qui permet de favoriser la mobilité internationale de la main-d'oeuvre et de renforcer les partenariats établis entre le Canada et les pays de l'UE.

"Une fois de plus, le gouvernement du Canada, par l'intermédiaire de RHDCC, fait preuve de leadership en cherchant des moyens d'aider le secteur canadien de l'environnement à exploiter au maximum son potentiel économique et à accroître les possibilités d'emploi à l'échelle mondiale. En finançant un projet d'envergure visant à documenter la mobilité bilatérale des travailleurs compétents entre le Canada et les pays de l'UE, le gouvernement aide les entreprises canadiennes à avoir accès à de nouveaux marchés européens et à de nouveaux bassins de candidats. Il s'agit d'une initiative qui profitera à tous les intervenants, tant au Canada que dans les pays de l'UE", a dit Grant Trump, président et président-directeur général de l'Organisation pour les carrières en environnement du Canada.

Dans des annonces faites récemment, on a mis en évidence d'autres mesures supplémentaires que le gouvernement fédéral a prises pour améliorer le processus relatif à la reconnaissance des titres de compétences. Dans son Plan d'action économique, le gouvernement fédéral a annoncé qu'il investira 50 millions de dollars sur deux ans pour élaborer un cadre qui permettra d'accélérer le processus d'évaluation et de reconnaissance des titres de compétences étrangers.

"RHDCC entretient une relation solide et de longue date avec l'organisme Ingénieurs Canada, qui cherche également à faire avancer le dossier relatif à la reconnaissance des titres de compétences étrangers. L'objectif du nouveau projet, soutenu par le gouvernement, est d'examiner les cadres de réglementation des pays membres de l'UE, dans l'optique de favoriser la mobilité des ingénieurs qualifiés entre le Canada et les pays de l'UE. Ce projet faciliterait la mise en commun de l'expertise et des approches en matière d'innovation dans le domaine de l'ingénierie et favoriserait la croissance du domaine de l'ingénierie au Canada", a affirmé Marie Carter, directrice de l'exploitation d'Ingénieurs Canada.

Veuillez vous reporter au document d'information pour obtenir de plus amples renseignements au sujet des trois accords. Pour en savoir davantage sur les programmes et les initiatives de RHDCC veuillez consulter le site Web suivant : www.rhdcc.gc.ca.

Le présent communiqué est également offert, sur demande, en médias substituts.


DOCUMENT D'INFORMATION

Nouveaux accords financées dans le cadre du Programme de reconnaissance des titres de compétences étrangers

Ces nouveaux accords démontre la détermination du gouvernement du Canada à travailler avec l'Union européenne (UE) sur les questions touchant la mobilité internationale de la main-d'oeuvre et la reconnaissance des titres de compétences étrangers.

- une entente de contribution avec le Conseil sectoriel de l'environnement, en collaboration avec l'Organisation pour les carrières en environnement Canada (ECO); cet accord prévoit l'élaboration d'un cadre conjoint entre le Canada et l'UE en matière de reconnaissance professionnelle pour les travailleurs du secteur de l'environnement. Cet accord de contribution de 135 000 dollars sera financé dans le cadre du Programme de reconnaissance des titres de compétences étrangers de RHDCC ;

- une entente de contribution de 130 200 dollars avec Ingénieurs Canada dans le cadre du Programme de reconnaissance des titres de compétences étrangers de RHDCC visera à comparer des pratiques de réglementation et d'accréditation dans le domaine de l'ingénierie au Canada et au sein de l'UE. Il s'agit de dégager les points communs et les possibilités de collaboration en vue d'une harmonisation des pratiques;

- Le Forum des politiques publiques prévoie l'organisation et la tenue d'une série de tables rondes en Europe (2009) et au Canada (2010) sur la reconnaissance des titres de compétences étrangers. Ces tables rondes permettront aux experts de discuter d'approches et d'interventions efficaces qui facilitent la mobilité et favorisent une meilleure harmonisation des pratiques en matière de reconnaissance des titres de compétences étrangers. Ces discussions porteront sur certaines professions réglementées représentant un intérêt commun pour l'UE et le Canada. Cette entente de contribution de 130 843 dollars sera financée dans le cadre du Programme de reconnaissance des titres de compétences étrangers de RHDCC.

Renseignements

  • Bureau de la ministre Finley
    Michelle Bakos
    Attachée de presse
    819-994-2482
    ou
    Ressources humaines et Développement des compétences Canada
    Bureau des relations avec les médias
    819-994-5559