Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

23 déc. 2013 17h30 HE

Le gouvernement du Canada annonce l'achèvement fructueux de l'opération de récupération des polluants provenant du Zalinski

PRINCE RUPERT, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwired - 23 déc. 2013) - L'honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans, a annoncé l'achèvement fructueux de l'opération de récupération des polluants provenant du Zalinski dans le chenal Grenville, situé à environ 100 km de Prince Rupert sur la côte nord de la Colombie-Britannique. L'opération, qui a duré deux mois, a permis de récupérer en toute sécurité environ 44 000 L de combustible de soute C et 319 000 L d'eau huileuse provenant de l'épave.

« Cette réalisation d'envergure témoigne encore une fois de la détermination de notre gouvernement à nettoyer l'environnement et à prendre les mesures voulues pour que nos organismes disposent des ressources qu'il leur faut pour protéger l'environnement, a déclaré la ministre Shea. L'exécution réussie de cette opération a permis à la Garde côtière canadienne d'acquérir de l'expérience précieuse dans ce domaine. Nous tenons à remercier le ministère de l'Environnement de la Colombie-Britannique, la Première Nation Gitga'at et la Première Nation Gitxaala pour leur aide considérable et leur précieuse collaboration. »

Après la publication des rapports de mars 2013, qui signalaient la présence de pétrole lourd à la surface de l'eau où se trouve l'épave du Zalinski, la Garde côtière canadienne a pris les mesures qui s'imposaient en évaluant rapidement la situation et en colmatant les brèches d'où semblaient provenir les fuites. Le navire de transport de l'armée américaine Brigadier General M.G. Zalinski a sombré dans le chenal Grenville en 1946 alors qu'il se dirigeait vers l'Alaska pour y transporter diverses marchandises. L'épave repose en position renversée sur un plateau rocheux à 40 mètres de profondeur. Depuis la découverte du lieu exact de l'épave en 2003, la Garde côtière canadienne a lancé plusieurs opérations afin de colmater les fuites provenant de l'épave après que la présence de nouveaux polluants à la surface de l'eau soit devenue évidente. Après des efforts considérables, la Garde côtière a achevé l'opération cette semaine.

Le projet a été géré selon un modèle de système de gestion des incidents, dans le cadre duquel des représentants de la Garde côtière canadienne, du ministère de l'Environnement de la Colombie-Britannique et des Premières Nations Gitga'at et Gitxaala ont uni leurs efforts sous un commandement unifié à Prince Rupert afin de prendre des décisions clés pendant le déroulement de l'opération.

« Grâce à la collaboration fructueuse des représentants de la Garde côtière canadienne, de la Première Nation Gitga'at, de la Première Nation Gitxaala et de la province de la Colombie-Britannique, de précieux liens ont pu être tissés qui seront fort utiles pour assurer l'état de préparation et l'intervention en cas de déversements dans la région », a affirmé Mary Polak, ministre de l'Environnement de la Colombie-Britannique.

Les membres de la Première Nation Gitga'at et de la Première Nation Gitxaala ont beaucoup contribué à l'opération. En effet, les membres de ces deux Premières Nations ont fourni de précieuses connaissances sur la culture locale et ont aidé à identifier les sites écologiques situés à proximité de l'épave qui revêtent une grande valeur sur le plan historique.

« L'opération Zalinski s'est avérée une occasion d'apprentissage unique pour plusieurs membres de la Première Nation Gitga'at; ceux-ci ont en effet pu créer des liens avec des membres du projet, à tous les échelons », a souligné Henry Clifton, représentant du commandement unifié de la Première Nation Gitga'at. « L'opération était une occasion incomparable de faire connaître notre culture et nos traditions et de souligner l'importance de notre héritage. »

« Les membres de la Première Nation Gitxaala sont satisfaits du déroulement des événements et sont heureux d'avoir fait partie intégrante de la planification et de l'exécution de l'opération », a précisé Tim Innes, représentant du commandement unifié de la Première Nation Gitxaala. « Je crois que les différents intervenants ont beaucoup appris les uns des autres et que chacun espère que ces liens perdureront. »

Les travaux se poursuivront dans le parc maritime provincial de Lowe Inlet, où se trouvent plusieurs barges d'habitation et réseaux de communications. À mesure que seront clos les différents éléments du projet, les sites seront restaurés selon les conditions qui y régnaient avant le projet. Un programme d'échantillonnage environnemental sera également mis en œuvre afin de surveiller le site durant la prochaine année.

Pour diffusion :

La ministre Shea a annoncé aujourd'hui l'achèvement fructueux de l'opération menée par la Garde côtière canadienne pour récupérer des polluants provenant du navire de transport de l'armée américaine Brigadier General M.G. Zalinski. Grâce aux efforts concertés des autorités fédérale et provinciale, de Premières Nations et d'entrepreneurs locaux, l'opération, qui a duré deux mois, a permis de récupérer en toute sécurité 44 000 L de combustible de soute C et 319 000 L d'eau huileuse de l'épave, sans conséquence sur le milieu marin. L'opération a permis d'éliminer complètement le risque qu'une quantité importante de polluants émanent à l'avenir de l'épave.

Message sur Twitter (s'il y a lieu)

L'opération de récupération menée sur l'épave du navire de transport de l'armée américaine Brigadier General M.G. Zalinski a été une réussite.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la Garde côtière canadienne, consultez le site Web suivant : www.ccg-gcc.gc.ca.

Si vous le pouvez...

Suivez-nous sur Twitter! www.Twitter.com/DFO_MPO

Renseignements

  • Frank Stanek
    Relations avec les médias
    Pêches et Océans Canada
    Ottawa
    613-990-7537

    Sophie Doucet
    Directrice des communications
    Cabinet de la ministre
    Pêches et Océans Canada
    613-992-3474