Chaires d'excellence en recherche du Canada

Chaires d'excellence en recherche du Canada

05 juil. 2016 09h00 HE

Le gouvernement du Canada annonce le financement des travaux d'un chercheur renommé qui feront progresser la lutte contre l'obésité et les maladies chroniques

L'Université Laval accueillera Vincenzo Di Marzo, quatrième titulaire d'une chaire d'excellence en recherche du Canada de cette université

QUÉBEC, QUÉBEC--(Marketwired - 5 juillet 2016) - Secrétariat des programmes interorganismes à l'intention des établissements

Le gouvernement du Canada s'est engagé à améliorer la santé et le bien-être de tous les Canadiens en investissant dans des recherches susceptibles de leur offrir une meilleure qualité de vie. C'est pour donner suite à cet engagement que la ministre des Sciences, l'honorable Kirsty Duncan, accompagnée du ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, l'honorable Jean-Yves Duclos, a annoncé aujourd'hui que le gouvernement fédéral investira 10 millions de dollars sur sept ans pour financer les travaux de recherche que mènera M. Vincenzo Di Marzo à l'Université Laval. Biochimiste et pharmacologue italien de renommée mondiale, M. Di Marzo sera titulaire d'une chaire d'excellence en recherche du Canada axée sur l'étude des liens entre les signaux neurochimiques et la santé métabolique.

Monsieur Di Marzo est spécialiste du système endocannabinoïde cérébral, groupe de signaux chimiques responsables de processus physiologiques comme l'appétit, la sensation de douleur, l'humeur et la mémoire. Dans le cadre de ses travaux de recherche, il examinera les liens entre ce système et l'ensemble complexe de micro-organismes qui vivent dans le tractus digestif, ces liens étant soupçonnés de jouer un rôle dans la présence de bon nombre de facteurs de risque pour la santé, dont l'obésité.

En matière de santé, l'obésité est l'un des défis les plus pressants auxquels les Canadiens font face à l'heure actuelle, étant donné qu'elle est associée au diabète, aux maladies cardiovasculaires, à l'hypertension, à l'arthrite et à certains cancers. En 2015, l'Association canadienne du diabète estimait que 3,4 millions de Canadiens étaient atteints de diabète de type 2, une maladie qui peut causer, entre autres, la cécité, et qui a coûté jusqu'à maintenant plus de 14 milliards de dollars au pays. M. Di Marzo compte mettre au point de nouveaux traitements pour ces troubles de santé, lesquels procureront aux Canadiens d'importants avantages sur le plan social et économique tout en réduisant les pressions exercées sur le système de santé du Canada.

CITATIONS

« La venue de Vincenzo Di Marzo à l'Université Laval permet de doter le Canada d'un leader mondial en chimie biomoléculaire. Le gouvernement du Canada est fier de soutenir ses travaux prometteurs, qui pourraient un jour soulager les personnes présentant un trouble du métabolisme, comme l'obésité ou le diabète de type 2, au Canada et ailleurs dans le monde. »

- La ministre des Sciences, l'honorable Kirsty Duncan

« Grâce au Programme des chaires d'excellence en recherche du Canada, les chercheurs les plus prestigieux au monde viennent mener des travaux de recherche au Canada. M. Di Marzo est le titulaire de la première chaire de recherche qui, dans le monde, se penchera sur les liens entre les micro-organismes intestinaux et les maladies. Ses travaux donneront lieu à de nouvelles découvertes dont profiteront les citoyens du Québec et de tout le Canada. »

- Le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, l'honorable Jean-Yves Duclos

« Le Canada bénéficiera de la vaste expérience des troubles du métabolisme acquise par M. Di Marzo ainsi que des résultats éloquents qu'il obtient dans la mise au point de traitements naturels. Ses travaux contribueront au développement d'un champ de recherche en plein essor au Canada et aideront les chercheurs à mieux comprendre une partie peu connue, mais d'une importance capitale, du corps humain. »

- Le président du Conseil de recherches en sciences humaines et président du Comité directeur du Programme des chaires d'excellence en recherche du Canada, Ted Hewitt

« Ces cinq dernières années, notre compréhension des liens qui existent entre les micro-organismes gastro-intestinaux et le système endocannabinoïde cérébral a beaucoup progressé. M. Di Marzo et son équipe œuvrent à la fine pointe de ce champ de recherche en pleine effervescence, et ils contribueront à faire du Canada un leader mondial dans ce domaine. Nous sommes fiers d'appuyer leurs travaux, qui se traduiront par de meilleurs traitements, entre autres, de l'obésité et des maladies cardiovasculaires. »

- Le président des Instituts de recherche en santé du Canada, Alain Beaudet

« Cette quatrième chaire d'excellence en recherche du Canada accordée à l'Université Laval mettra en œuvre un programme de recherche unique au monde sur les altérations du microbiote intestinal reliant l'obésité à la fonction gastro-intestinale et aux maladies cardiométaboliques qui compromettent la santé. Avec Vincenzo Di Marzo à sa tête, cette chaire mettra également en lumière notre capacité de relever les grands défis sociétaux actuels en élaborant notamment des stratégies nutritionnelles et médicales novatrices. »

- Le recteur de l'Université Laval, Denis Brière

Faits en bref

- En 2011-2012, un adulte sur quatre (soit environ 6,3 millions de personnes) était obèse au Canada. Depuis 2003, la proportion de Canadiens obèses a augmenté de 17,5 %. (Statistique Canada)

- Les coûts économiques de l'obésité ont été évalués à 4,6 milliards de dollars en 2008, en hausse de 735 millions de dollars par rapport à 3,9 milliards de dollars en 2000. (Agence de la santé publique du Canada, Obésité au Canada, 2011)

- Le Programme des chaires d'excellence en recherche du Canada du gouvernement du Canada finance, pendant une période de sept ans et jusqu'à concurrence de 10 millions de dollars, des chercheurs de calibre international et leur équipe afin qu'ils puissent réaliser d'ambitieux programmes de recherche au sein d'universités canadiennes.

- Les travaux de Vincenzo Di Marzo bénéficieront d'un soutien d'une valeur totale de plus de 32 millions de dollars, dont 10 millions de dollars répartis sur sept ans proviendront du gouvernement du Canada. Le reste viendra du gouvernement du Québec, de l'Université Laval et de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec.

- Vincenzo Di Marzo est titulaire de la Chaire d'excellence en recherche du Canada sur l'axe microbiome-endocannabinoïdome dans la santé métabolique.

Autres liens

Biographie de Vincenzo Di Marzo

Pleins feux sur Vincenzo Di Marzo : le titulaire de la nouvelle chaire d'excellence en recherche du Canada changera notre perception de la flore intestinale

Information sur l'obésité : Réseau de recherche en santé cardiométabolique, diabète et obésité

Diabète Québec

Statistiques sur le diabète au Canada de l'Association canadienne du diabète

Document d'information sur le Programme des chaires d'excellence en recherche du Canada

Suivez la ministre Duncan sur les médias sociaux

Twitter : @MindesSciences

Instagram : mindessciences

Suivez le Programme des chaires d'excellence en recherche du Canada sur les médias sociaux

Twitter : @CERC_CERC

Renseignements

  • Véronique Perron
    Attachée de presse
    Cabinet de la ministre des Sciences
    343-291-2600

    Michael Adams
    Conseiller en communications
    Programme des chaires d'excellence en recherche du Canada
    613-944-1758
    Tél. cell. : 613-219-7523

    Andrée-Anne Stewart
    Relations médias
    Direction des communications
    Université Laval
    418-656-3952 ou Tél. cell. : 418-254-3141
    andree-anne.stewart@dc.ulaval.ca