Ressources humaines et Développement des compétences Canada

Ressources humaines et Développement des compétences Canada

03 août 2012 11h00 HE

Le gouvernement du Canada annonce l'exonération du remboursement des prêts d'études pour les médecins de famille et le personnel infirmier des collectivités rurales

WINNIPEG, MANITOBA--(Marketwire - 3 août 2012) - Le gouvernement du Canada a annoncé aujourd'hui que les médecins de famille, le personnel infirmier et les infirmières praticiennes admissibles qui travaillent dans des collectivités rurales auront droit à une exonération du remboursement d'une partie de leurs prêts d'études canadiens à compter du printemps de 2013, ce qui améliorera les soins de santé primaires offerts dans les collectivités rurales. L'annonce a été faite par la Dre Kellie Leitch, secrétaire parlementaire de l'honorable Diane Finley, ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, et par l'honorable Leona Aglukkaq, ministre de la Santé.

« Notre gouvernement tient à renforcer les services de santé primaires dans les collectivités rurales, a dit la Dre Leitch. L'annonce d'aujourd'hui non seulement réduira les coûts des études et de la formation dans ce domaine pour de nombreux Canadiens, mais il incitera aussi davantage de professionnels de la santé à travailler dans les collectivités où les besoins sont les plus grands. »

Dans le Plan d'action économique de 2011, le gouvernement a annoncé que les médecins de famille, les infirmières praticiennes et le personnel infirmier qui ont commencé à travailler dans une collectivité désignée le 1er avril 2012 ou après cette date pourront faire une demande d'exonération du remboursement d'une partie de leurs prêts d'études canadiens. Cette mesure s'applique à la plupart des collectivités de 50 000 habitants ou moins, y compris celles où on offre des services de santé aux Premières Nations, aux Inuits et aux Métis. Dans le Plan d'action économique de 2012, le gouvernement a précisé que la mesure viserait également les résidents en médecine familiale.

« L'investissement de notre gouvernement contribuera à attirer plus de professionnels de la santé dans nos petites collectivités et à améliorer l'accès aux services de santé pour les gens qui vivent à l'extérieur des grands centres, a souligné la ministre Aglukkaq. Voilà un autre exemple des mesures que prend notre gouvernement pour renforcer les soins de santé et améliorer la santé des Canadiens et Canadiennes. »

Les médecins de famille et les résidents en médecine familiale auront droit à l'exonération du remboursement de leurs prêts d'études canadiens pour une valeur maximale de 8 000 $ par année pendant une période de cinq ans, jusqu'à concurrence de 40 000 $; les infirmières praticiennes et le personnel infirmier auront droit à l'exonération du remboursement de leurs prêts d'études canadiens pour une valeur maximale de 4 000 $ par année pendant une période de cinq ans, jusqu'à concurrence de 20 000 $.

Ce communiqué est offert, sur demande, en médias substituts.

Suivez-nous sur Twitter

S'IL Y A INCOMPATIBILITÉ ENTRE UNE VERSION IMPRIMÉE ET LA VERSION ÉLECTRONIQUE DU PRÉSENT DOCUMENT, LA VERSION ÉLECTRONIQUE PRÉVAUT.

DOCUMENT D'INFORMATION

Dans le Plan d'action économique de 2011, le gouvernement du Canada a annoncé qu'il investirait environ 9 millions de dollars par année pour annuler une partie des prêts d'études canadiens des nouveaux médecins de famille, des infirmières praticiennes et du personnel infirmier qui consentent à travailler dans des collectivités mal desservies en région rurale ou éloignée. Dans le Plan d'action économique de 2012, le gouvernement du Canada a précisé que la mesure viserait également les résidents en médecine familiale.

Le Programme canadien de prêts aux étudiants (PCPE) offre une aide financière aux étudiants à temps plein et à temps partiel qui poursuivent des études postsecondaires, sous forme de prêts, de bourses et d'aide au remboursement. Le PCPE offre une aide financière aux étudiants en partenariat avec la plupart des provinces et des territoires. La province de Québec, les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut administrent leurs propres programmes.

Les professions suivantes seront admissibles à une exonération du remboursement partiel des prêts :

  • Médecins de famille

  • Résidents en médecine familiale qui reçoivent leur formation auprès d'une école de médecine agréée au Canada

  • Infirmières et infirmiers autorisés

  • Infirmières psychiatriques et infirmiers psychiatriques autorisés

  • Infirmières auxiliaires et infirmiers auxiliaires autorisés

  • Infirmières praticiennes et infirmiers praticiens

Pour faire une demande d'exonération du remboursement de prêts, les médecins de famille et le personnel infirmier doivent :

  • avoir travaillé (à temps plein, partiel ou occasionnel) pendant une année complète (12 mois) dans une collectivité désignée en milieu rural ou éloigné;

  • avoir offert des services en personne pendant au moins 400 heures ou l'équivalent en journées (50 journées) dans une collectivité. L'admissibilité à une exonération du remboursement de prêts ne sera prise en compte que pour les emplois ayant commencé le 1er avril 2012 ou après cette date. Ceux qui ont amorcé l'exercice de leur profession dans une collectivité désignée avant cette date ne seront pas admissibles.

L'exonération du remboursement partiel des prêts pour les médecins de famille et le personnel infirmier s'appliquera uniquement à la dette des prêts d'études canadiens en cours, qui est une composante fédérale du prêt. La mesure ne s'appliquera pas aux prêts d'études provinciaux ou territoriaux.

Renseignements

  • Marian Ngo
    Cabinet de la ministre Finley
    819-994-2482

    Bureau des relations avec les médias
    Ressources humaines et Développement des compétences Canada
    819-994-5559