Ministère de la Justice Canada

Ministère de la Justice Canada

07 oct. 2010 11h42 HE

Le gouvernement du Canada annonce un financement pour les centres d'appui aux enfants à la grandeur du Canada

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 7 oct. 2010) - L'honorable Rob Nicholson, C.P., c.r, député de Niagara Falls, ministre de la Justice et procureur général du Canada, et Shelly Glover, députée de Saint-Boniface et secrétaire parlementaire des Affaires indiennes et du Nord Canada, ont annoncé aujourd'hui un financement pour la création et l'amélioration de centres d'appui aux enfants (CAE) à la grandeur du Canada, afin de mieux servir les jeunes victimes et les jeunes ayant été témoins d'un acte criminel.

« Le gouvernement est déterminé à soutenir les victimes d'actes criminels, particulièrement les plus vulnérables parmi nous – nos enfants, a déclaré le ministre Nicholson. Grâce à cet investissement, il sera plus facile pour les enfants de se faire entendre à l'intérieur de notre système de justice pénale. »

Les centres d'appui aux enfants (CAE) visent à minimiser le traumatisme subi par un enfant victime d'un acte criminel. Les CAE sont composés d'une équipe de professionnels qui travaillent en collaboration dans un cadre adapté aux enfants, afin d'aider les enfants victimes ou témoins à se retrouver dans les méandres du système de justice pénale. Le travail accompli par les employés des CAE réduit grandement les traumatismes émotifs ou mentaux subis par les enfants et leur approche améliore souvent la qualité de la preuve présentée devant les tribunaux. Une meilleure preuve permet d'obtenir davantage de mises en accusation, de plaidoyers de culpabilité et de déclarations de culpabilité et mène au prononcé de peines plus adéquates. 

« Les centres d'appui aux enfants contribuent grandement à aider les jeunes victimes d'actes criminels, et à préparer les enfants témoins afin de réduire le traumatisme lié au témoignage et d'aider la poursuite, a déclaré Mme Glover. Pour notre gouvernement, la protection des familles et des personnes les plus vulnérables de notre société est une priorité. »

Le financement de 5,25 millions de dollars échelonné sur une période de cinq ans sera attribué par l'entremise du Fonds d'aide aux victimes du ministère de la Justice. Les services d'aide aux victimes des provinces et des territoires, les organismes non gouvernementaux et les centres d'aide à l'enfance peuvent présenter une demande de financement pour mettre sur pied un centre d'appui aux enfants ou pour offrir un plus grand nombre de services dans un CAE existant. En 2007, le gouvernement a annoncé la Stratégie fédérale d'aide aux victimes et a engagé 52 millions de dollars pour répondre aux besoins des victimes d'actes criminels.

(English version available)

Fiche d'information :

LE GOUVERNEMENT DU CANADA ANNONCE UN FINANCEMENT POUR LES CENTRES D'APPUI AUX ENFANTS À LA GRANDEUR DU CANADA

Les centres d'appui aux enfants (CAE) offrent une approche uniforme, coordonnée et axée sur la collaboration qui vise à répondre aux besoins des enfants qui sont des victimes ou qui ont été témoins d'un acte criminel. En offrant à ces enfants ainsi qu'à leur famille un cadre adapté, les CAE minimisent les traumatismes subis par les enfants en raison du contact avec le système de justice. 

Les services offerts par les CAE comprennent entre autres des entrevues coordonnées par des policiers avec des procureurs de la Couronne, l'examen de l'enfant par un pédiatre ou un pédopsychologue et des services de counselling relatifs aux traumatismes. Un CAE a pour but de réduire le nombre d'entrevues et de questions adressées à l'enfant, afin de minimiser tout traumatisme supplémentaire subi par l'enfant en raison du contact avec le système de justice. La réduction du traumatisme permet aux enfants de contribuer à la présentation d'une preuve plus solide, ce qui peut entraîner une augmentation du nombre d'accusations portées, des plaidoyers de culpabilité et des déclarations de culpabilité, en plus de mener au prononcé de peines plus adéquates. 

Les CAE aident les enfants et leur famille à se retrouver dans les méandres du système de justice de diverses façons. Par exemple, ces centres permettent d'offrir aux enfants un cadre sécuritaire et confortable pour les entrevues menées par des professionnels du système de justice pénale, de diminuer le nombre d'entrevues avec les enfants et, enfin, d'améliorer la communication entre les organismes d'aide aux jeunes victimes. L'utilisation de l'enregistrement vidéo s'est révélée une méthode efficace pour recueillir des renseignements précieux qui peuvent aider l'enfant ainsi que le système de justice. Les CAE peuvent également offrir de la formation aux professionnels sur les pratiques exemplaires applicables à la réalisation d'entrevues avec des enfants victimes ou témoins. 

Centres d'appui aux enfants existants :

Renseignements

  • Cabinet du ministre de la Justice
    Pamela Stephens
    Attachée de presse
    613-992-4621
    ou
    Ministère de la Justice
    Relations avec les médias
    613-957-4207
    www.canada.justice.gc.ca