Ministère de la Justice Canada

Ministère de la Justice Canada

07 juil. 2015 18h15 HE

Le gouvernement du Canada annonce un financement pour venir en aide aux victimes de la traite des personnes à Vancouver

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwired - 7 juillet 2015) - Wai Young, députée de Vancouver-Sud, accompagnée du ministre de la Justice et procureur général du Canada, Peter MacKay, a annoncé aujourd'hui un financement de plus de 88 000 $ au programme Deborah's Gate de l'Armée du Salut pour aider les victimes de la traite des personnes à réintégrer la société. Ce financement donne suite à l'engagement du gouvernement du Canada de protéger les membres les plus vulnérables de la société en appuyant les organisations qui aident les victimes d'exploitation sexuelle ou de travail forcé dans le cadre de la traite des personnes.

Avec le financement annoncé aujourd'hui, Deborah's Gate de l'Armée du Salut élaborera et mettra en œuvre un programme d'intervention et de réadaptation de 80 semaines pour jusqu'à 70 femmes et filles victimes de la traite des personnes.

Les faits en bref

  • Le programme Deborah's Gate de l'Armée du Salut recevra 88 500 $ pour étendre ses services visant à aider les victimes de la traite des personnes à acquérir des aptitudes à la vie quotidienne.
  • Le programme mettra l'accent sur les soins individualisés répondant aux besoins particuliers de chaque résidente.
  • Le projet créera également des partenariats avec les gouvernements, les organismes d'application de la loi et les organismes à but non lucratif.
  • Le financement annoncé aujourd'hui témoigne de l'engagement du gouvernement d'aider concrètement les personnes victimes de la traite des personnes.
  • Le soutien fédéral de jusqu'à 500 000 $ par an pour les victimes de la traite des personnes constitue un volet essentiel du Plan d'action national de lutte contre la traite des personnes.

Citations

« Notre gouvernement est heureux d'annoncer son appui à ce nouveau programme d'intervention et d'adaptation à Deborah's Gate, qui met l'accent sur les soins individualisés pour les victimes de la traite des personnes. La traite des personnes, cette affreuse violation des droits de la personne, est intolérable et nous touche toutes et tous. Notre gouvernement se porte à la défense des victimes d'actes criminels et est fier de permettre à Deborah's Gate d'aider les victimes de ce crime haineux à guérir et à s'orienter vers une vie meilleure. »

Wai Young

Députée de Vancouver-Sud

« La traite des personnes est un crime ignoble contre les plus vulnérables, et en particulier les femmes et les enfants. Notre gouvernement s'est engagé à assurer la sécurité de tous les Canadiens et a pris des mesures fermes à cette fin, par exemple, par la mise en œuvre de peines minimales obligatoires pour ceux qui ont été déclarés coupables de traite des enfants. Notre gouvernement continuera de défendre les victimes d'actes criminels en les mettant au cœur de notre système de justice. »

Peter MacKay

Ministre de la Justice et procureur général du Canada

« L'Armée du Salut maintiendra son engagement d'offrir des programmes innovateurs et spécialisés aux victimes qui auront survécu à la traite des personnes, grâce au soutien direct du Fonds d'aide aux victimes du ministère de la Justice dans le cadre du programme Living Hope: Life and Living Skills. Nous fournirons de l'aide et des ressources pour aider les victimes à se remettre de leur expérience et à reprendre leur place dans une collectivité sûre et en santé, et à acquérir les aptitudes spécifiques essentielles à la vie, tout en prenant en considération la voix de chacune d'elles. »

Lt Colonel Larry Martin

Commandant Divisionnaire pour L'Armée du Salut Colombie Britannique

Produits connexes

  • Stratégie fédérale d'aide aux victimes et Fonds d'aide aux victimes

Liens pertinents

Suivez les activités du Ministère de la Justice Canada sur Twitter (@JusticeCanadaFr), joignez-vous à nous sur Facebook ou visitez notre chaîne YouTube.

Fiche d'information

Stratégie fédérale d'aide aux victimes et Fonds d'aide aux victimes

La Stratégie fédérale d'aide aux victimes regroupe les efforts que déploie le gouvernement fédéral pour permettre aux victimes d'actes criminels de mieux se faire entendre dans le système de justice pénale. Elle a été créée en 2007 et est devenue permanente en 2011. L'objectif de la Stratégie, qui est pilotée par le ministère de la Justice du Canada, est de permettre aux victimes de mieux se faire entendre dans le système de justice pénale. Le Ministère travaille en étroite collaboration avec d'autres ministères et organismes fédéraux, ainsi qu'avec les victimes, les défenseurs des droits des victimes, les gouvernements provinciaux et territoriaux, les fournisseurs de services et d'autres intervenants dans le système de justice pénale. Le Ministère élabore des politiques en matière de justice ainsi que des réformes du droit pénal, finance divers programmes d'aide aux victimes d'actes criminels, explore des pratiques exemplaires pour répondre aux besoins des victimes, et sensibilise la population aux préoccupations des victimes d'actes criminels et à leur rôle au sein du système de justice pénale.

Dans le cadre de la Stratégie fédérale d'aide aux victimes, le Fonds d'aide aux victimes est un programme de subventions et de contributions administré par le ministère de la Justice. Chaque année, plus de 13 millions de dollars sont mis à la disposition des provinces, des territoires et des organisations non gouvernementales dont les projets, les activités et les opérations appuient les objectifs de la Stratégie fédérale d'aide aux victimes.

Le Fonds d'aide aux victimes finance les projets et les activités visant à :

  • améliorer les programmes d'aide aux victimes à l'échelle du Canada;
  • favoriser l'accès à la justice, la participation des victimes au système de justice et l'élaboration de lois, de politiques et de programmes;
  • promouvoir la mise en œuvre de principes, de lignes directrices et de lois pour répondre aux besoins des victimes d'actes criminels et pour préciser leur rôle dans le système de justice pénale;
  • contribuer à mieux faire connaître les conséquences de la victimisation, les besoins des victimes d'actes criminels, les services d'aide offerts, les programmes d'aide et les lois;
  • promouvoir, encourager et/ou améliorer la participation des organismes gouvernementaux et des organisations non gouvernementales à la détermination des besoins des victimes et des lacunes des services, de même qu'à l'élaboration et à l'exécution des programmes, des services et de l'aide aux victimes, y compris le développement des capacités des organisations non gouvernementales.

Depuis 2006, le gouvernement du Canada a attribué plus de 158 millions de dollars afin de permettre aux victimes de mieux se faire entendre dans le système de justice pénale par des initiatives menées par le ministère de la Justice du Canada.

On trouvera plus d'information sur le site Web du ministère de la Justice du Canada.

Renseignements

  • Clarissa Lamb
    Attachée de presse
    Cabinet du ministre de la Justice
    613-992-4621

    Relations avec les médias
    Ministère de la Justice
    613-957-4207