Citoyenneté et Immigration Canada

Citoyenneté et Immigration Canada

21 avr. 2008 19h48 HE

Le gouvernement du Canada apporte des modifications concernant les permis de travail délivrés aux étudiants étrangers, rendant ainsi le Canada plus attrayant aux yeux des personnes qualifiées

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 21 avril 2008) - L'honorable Diane Finley, ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration, a annoncé aujourd'hui que des modifications ont été apportées concernant les permis de travail délivrés aux étudiants étrangers qui obtiennent un diplôme après avoir étudié dans un programme admissible offert par un établissement d'enseignement postsecondaire canadien reconnu. Il est ainsi plus facile d'attirer des étudiants étrangers au Canada.

Dès maintenant, et pour la première fois, ces étudiants étrangers peuvent demander un permis de travail ouvert dans le cadre du Programme de permis de travail postdiplôme, sans égard au type d'emploi, et ils ne sont pas tenus d'avoir reçu une offre d'emploi de l'employeur. Par ailleurs, la durée de validité de ces permis de travail a été prolongée à trois ans, et ce, partout au pays. Auparavant, le programme ne permettait aux étudiants étrangers de travailler que pendant une année ou deux, selon le lieu.

"Le gouvernement du Canada veut qu'un plus grand nombre d'étudiants étrangers choisissent le Canada et on veut les aider à réussir, a déclaré la ministre Finley. Les permis de travail ouverts, maintenant valides pour une plus longue période, permettront aux étudiants étrangers d'acquérir plus facilement une expérience de travail au Canada et de perfectionner leurs compétences. Ces modifications rendront le Canada plus attrayant et nous aideront à garder les étudiants étrangers déjà aux études au Canada."

La marge de manoeuvre accrue offerte grâce à l'élargissement du programme sera à l'avantage tant des diplômés que des employeurs puisque le programme aidera les étudiants étrangers à acquérir une précieuse expérience de travail tout en répondant aux besoins du marché du travail canadien. A long terme, le Canada en sortira gagnant puisque l'expérience professionnelle que les diplômés acquerront leur permettra de satisfaire aux exigences relatives à la résidence permanente au Canada.

"Nous nous apprêtons à mettre en place la catégorie de l'expérience canadienne. Les modifications annoncées contribueront donc à créer un bassin de candidats qui, grâce à l'expérience de travail qu'ils auront acquise, pourront immigrer plus facilement au Canada, a ajouté la ministre Finley. Notre capacité à garder les étudiants étrangers ayant obtenu un diplôme et acquis une expérience de travail au Canada et s'étant familiarisés avec la société canadienne, nous permettra d'accroître notre compétitivité, ce qui profitera à l'ensemble du Canada."

Le Programme de permis de travail postdiplôme permet aux étudiants qui ont obtenu un diplôme après avoir étudié dans un programme admissible offert par un établissement d'enseignement postsecondaire d'acquérir une précieuse expérience de travail au Canada. Les données préliminaires pour 2007 révèlent que 63 673 étudiants étrangers sont venus au Canada au cours de l'année, soit une augmentation de 4,6 % par rapport à l'année précédente.

Renseignements

  • Médias seulement : Citoyenneté et Immigration Canada
    Cabinet de la ministre
    Tim Vail
    Attaché de presse
    613-954-1064
    ou
    Citoyenneté et Immigration Canada
    Direction générale des communications
    Karen Shadd-Evelyn
    Relations avec les médias
    613-952-1650