Sécurité publique Canada

Sécurité publique Canada

27 févr. 2011 13h19 HE

Le gouvernement du Canada appuie les projets de prévention du crime à l'échelle nationale

Programme permettant aux jeunes à risque d'acquérir des aptitudes à la vie pour faire des choix judicieux

MONTRÉAL, QUÉBEC--(Marketwire - 27 fév. 2011) - Aujourd'hui, au nom de l'honorable Vic Toews, ministre de la Sécurité publique, l'honorable Jean-Pierre Blackburn, ministre des Anciens Combattants et ministre d'État (Agriculture), a annoncé l'octroi d'un financement d'environ 7 millions de dollars sur cinq ans au YMCA pour la mise en œuvre d'un projet de prévention du crime à l'échelle nationale. Le projet intitulé Alternative Suspension – Développement national aidera les jeunes à risque à ne pas se laisser entraîner dans des activités criminelles.

«Le gouvernement travaille à la prévention du crime en durcissant les lois et en mettant en œuvre des programmes ciblés qui aident les jeunes à risque à ne pas se laisser entraîner dans des activités criminelles. L'annonce d'aujourd'hui montre clairement l'engagement du gouvernement de prévenir la criminalité et de renforcer la sécurité dans nos rues, a déclaré le ministre Blackburn. Des programmes comme Alternative Suspension – Développement national aident les jeunes à risque à acquérir des aptitudes à la vie en vue de faire des choix judicieux.»

Dans le cadre du Fonds d'action en prévention du crime, qui fait partie de la Stratégie nationale pour la prévention du crime, le gouvernement du Canada fournit un financement de 2 065 316 $ à l'administration des YMCA, à Montréal, pour la mise en œuvre du projet Alternative Suspension – Développement national. Sept YMCA recevront chacun un montant de 691 000 $ pour la mise en œuvre du projet à l'échelle locale. Il s'agit de Chilliwack, C.-B.; Edmonton, Alb.; Regina, Sask.; Winnipeg, Man.; Moncton, N.-B.; Halifax-Dartmouth, N.-É.; St. John's, T.-N.-L.

Le projet vise à réintégrer à l'école les étudiants suspendus ou temporairement renvoyés, et à régler d'autres difficultés comportementales, comme la toxicomanie, la fréquentation d'amis délinquants ou la mauvaise supervision des parents. Ces difficultés augmentent le risque que ces jeunes adoptent des conduites délinquantes.

«Je suis très heureux du fait que le gouvernement fédéral ait pris part à notre vaste expérience auprès des jeunes, a déclaré Stéphane Vaillancourt, président et PDG des YMCA du Québec. La réussite de nos jeunes et leur engagement positif dans la société dépendent fortement de leur capacité à persévérer dans leurs études. La mise en œuvre du projet Alternative Suspension à l'échelle pancanadienne fait ressortir les importants services que fournit le YMCA pour assurer le mieux-être et le succès des jeunes.» 

Le gouvernement du Canada a augmenté de 46 % les investissements dans la prévention du crime. Ces investissements sont passés de 19,89 millions de dollars en 2008-2009 à 29,1 millions de dollars en 2009-2010. Au cours du présent exercice, le gouvernement a déjà engagé près de 40 millions de dollars dans des projets approuvés à divers endroits du Canada.

La SNPC est gérée par le Centre national de prévention du crime de Sécurité publique Canada. Elle permet de financer des projets qui contribuent à la prévention du crime, ainsi qu'à l'amélioration des connaissances sur les pratiques efficaces en matière de prévention du crime.

La Stratégie a pour priorités :

  • intervenir dès les premières manifestations de facteurs de risque chez les enfants, les adolescents et les jeunes adultes vulnérables;
  • prévenir la récidive chez les délinquants à risque élevé;
  • favoriser la prévention de la criminalité au sein des collectivités autochtones et du Nord;
  • prévenir la criminalité dans les gangs de jeunes ainsi que les activités criminelles liées à la drogue.

Pour de plus amples renseignements, visitez le site Web : www.securitepublique.gc.ca

Renseignements

  • Sécurité publique Canada
    Relations avec les médias
    613-991-0657