Parcs Canada



Parcs Canada

28 mars 2013 15h26 HE

Le gouvernement du Canada attribue le nom de "parc national des Mille-Iles"

Un parc magnifique qui représente encore davantage sa région majestueuse

MALLORYTOWN, ONTARIO--(Marketwire - 28 mars 2013) - Aujourd'hui, au nom de l'honorable Peter Kent, ministre canadien de l'Environnement et ministre responsable de Parcs Canada, M. Gord Brown, député de Leeds-Grenville, a annoncé officiellement l'adoption du nouveau nom de « parc national du Canada des Mille-Îles ». En effet, la sanction royale ayant été accordée hier à 16 h au projet de loi d'initiative parlementaire C-370, le parc national des Îles-du-Saint-Laurent a été officiellement renommé parc national du Canada des Mille-Îles.

« Le nom de parc national des Mille-Îles ravivera ce parc national dans l'esprit des Canadiens et des Canadiennes, et incitera les générations futures à continuer de protéger ce précieux parc créé de longue date, a mentionné M. Brown. La région des Mille-Îles est une destination touristique reconnue partout dans le monde et Parcs Canada peut maintenant tirer profit de ce nom bien connu et harmoniser les produits qu'il offre au public avec ceux des autres organismes touristiques de la région. »

L'initiative de rebaptiser le parc a été prise par le député Gord Brown : après avoir consulté les municipalités et les commerces du secteur ainsi que les responsables du parc, il a proposé le changement de nom dans le cadre d'un projet de loi déposé au Parlement. Le nouveau nom permet de mieux situer le parc sur le plan géographique et contribue à promouvoir et à soutenir le tourisme naturel et culturel ainsi que les entreprises touristiques dans la région des Mille-Îles.

« Ce changement de nom constitue une occasion de raviver la passion de la population canadienne pour les précieux endroits naturels de notre pays ainsi que leur désir de les protéger, a déclaré le ministre Kent. Le fait d'inscrire sur les cartes le nom du parc national des Mille-Îles constitue une mesure simple, mais importante qui permettra de sensibiliser le public à ce magnifique parc. »

Le nom des Mille-Îles est connu mondialement et, grâce à ce changement de nom, Parcs Canada aura l'occasion de tirer profit de sa propre marque, des services de qualité qu'il offre et de sa capacité à travailler de concert avec les entreprises privées afin d'offrir des expériences passionnantes aux Canadiens et aux visiteurs étrangers.

Parcs Canada veille à la protection du patrimoine historique et naturel du Canada grâce à son réseau de 44 parcs nationaux, 167 lieux historiques nationaux et quatre aires marines nationales de conservation. Il invite la population du Canada ainsi que les visiteurs du monde entier à vivre des moments mémorables marqués par des découvertes inspirantes dans les lieux naturels et patrimoniaux de notre pays.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le document d'information sur le site www.parcscanada.gc.ca sous la rubrique Salle des médias.

FICHE D'INFORMATION

Parc national des Mille-Îles

Établi en 1904, le parc national des Îles-du-Saint-Laurent a vu le jour en grande partie grâce aux efforts des habitants du secteur, qui désiraient avoir un parc national dans leur région. On ignore pourquoi le nom de parc national des Îles-du-Saint-Laurent a été choisi à l'origine, mais dans certains documents de l'époque, on dit du secteur qu'il s'agit « d'îles situées sur le fleuve Saint-Laurent » et « d'îles du Saint-Laurent qui comprennent l'archipel des Mille-Îles ».

À ses débuts, le parc national des Mille-Îles était une petite propriété située au bord du fleuve, cédée au gouvernement fédéral par la famille Mallory à condition qu'elle soit aménagée en parc. Au fil des années, des îles et d'autres terrains ont été ajoutés au parc, si bien qu'aujourd'hui, le parc est composé de 26 îles (en tout ou en partie) et de 80 îlots, de hauts-fonds le long d'une section de 100 kilomètres du fleuve Saint-Laurent entre Kingston et Brockville, en Ontario, de même que de plusieurs propriétés riveraines.

Le parc se trouve au point de convergence de deux éléments biogéographiques à l'échelle continentale, soit le fleuve Saint-Laurent et l'arche de Frontenac, ce qui explique sa grande biodiversité. La topographie de l'arche, caractérisée par ses collines en granite, ainsi que la zone de transition entre les forêts boréales et les forêts de feuillus créent une série de microhabitats qui constituent l'une des plus importantes zones de biodiversité au Canada et qui abritent entre autres un nombre élevé d'espèces en péril. Le paysage sauvage de l'arche de Frontenac est demeuré relativement intact comparativement aux autres secteurs du Sud de l'Ontario, d'où son importance pour de nombreuses espèces locales de plantes et d'animaux.

Les Mille-Îles constituent un point de passage dans le couloir reliant le parc provincial Algonquin, en Ontario, et l'Adirondack State Park, dans l'État de New York. Le parc offre aussi un paysage culturel diversifié associé aux habitants qui vivent en harmonie avec la région depuis des générations : une présence autochtone depuis la préhistoire jusqu'à notre époque, des voies militaires et commerciales, l'établissement des premiers colons, les débuts de l'agriculture et le récent développement des activités récréatives.

Plus de 400 000 visiteurs profitent des Mille-Îles chaque année lors d'excursion en bateau parmi les îles du fleuve Saint-Laurent, et environ 70 000 d'entre eux saisissent l'occasion de visiter le parc national des Mille-Îles et de tirer profit des nombreuses possibilités qu'il offre.

En tant qu'aire protégée importante au cœur de la région des Mille-Îles, le parc national des Mille-Îles favorise la pratique d'activités récréatives écologiques tout en protégeant les terres et la faune qui font de cette région une destination prisée des touristes.

Renseignements