Parcs Canada

Parcs Canada

22 juil. 2009 12h16 HE

Le gouvernement du Canada célèbre l'importance historique nationale de Lydia Campbell

HAPPY VALLEY-GOOSE BAY, TERRE-NEUVE-ET-LABRADOR--(Marketwire - 22 juillet 2009) - L'honorable Jim Prentice, ministre canadien de l'Environnement et ministre responsable de Parcs Canada, a souligné aujourd'hui l'importance historique nationale de Lydia Campbell, et l'a désignée personnage d'importance historique nationale du Canada, à la suite d'une recommandation de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada.

"Je suis heureux d'annoncer aujourd'hui la désignation de l'une des figures historiques les plus aimées de Terre-Neuve-et-Labrador comme personnage d'importance historique nationale, a déclaré le ministre Prentice. Grâce à des désignations comme celle-ci, nous sommes en mesure de veiller à ce que l'héritage de personnes extraordinaires telles que Mme Campbell perdure pendant de nombreuses années."

"Cette matriarche débrouillarde a vécu toute sa vie à Groswater Bay, enracinée dans les deux cultures et tirant parti des connaissances traditionnelles de sa mère et des moeurs de son père, qui furent parmi les premiers colonisateurs de la région, a souligné l'honorable Peter MacKay, ministre de la Défense nationale et ministre de la porte d'entrée de l'Atlantique. Je suis ravi de savoir que son histoire sera commémorée pour toujours et à jamais par l'entremise du grand réseau pan-canadien des personnages historiques nationaux."

"Tout au long de sa vie, Lydia Campbell a démontré la façon dont les compétences des femmes autochtones étaient essentielles au succès européen à Terre-Neuve-et-Labrador, a déclaré M. Montague, président de la Labrador Métis Nation. De par ses écrits et de ses divers récits oraux qui existent, elle a fait connaître aux Labradoriens les débuts de leur histoire, leur permettant ainsi d'affirmer leur sentiment d'identité grâce à ces connaissances du passé."

Connue sous le nom de "tante Lydia" par plusieurs générations de Labradoriens, Lydia Campbell a fait partie de la première génération de Labradoriennes née de parents anglais et Inuit. Elle a appris à lire et à écrire l'anglais grâce à son père et fut la première Labradorienne à écrire un mémoire de sa vie.

Ce mémoire, intitulé Sketches of Labrador Life by a Labrador Woman (Croquis de la vie au Labrador par une Labradorienne), esquisse le commencement d'une tradition littéraire au Labrador qui transmet l'histoire par l'intermédiaire de l'autobiographie, et consiste en un récit pragmatique de la vie quotidienne, des préoccupations et des croyances du Labrador de la fin des XVIIIe et XIXe siècles, notamment des éléments ayant favorisé le changement des cultures chez les Inuits et les Innu, à la suite de la colonisation. Ce mémoire a été publié pour la première fois en 13 fascicules dans The Evening Herald à St. John's pendant les années 1880.

"Mme Campbell représente de nombreuses femmes inuites et d'origine inuite, non seulement au Labrador, mais partout dans le Nord qui, grâce à leurs liens avec les traditions inuites et européennes, ont assumé le rôle de médiatrices culturelles, a souligné l'honorable Chuck Strahl, ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien. Par sa désignation à titre de personnage d'importance historique nationale, nous célébrons les nombreuses contributions des femmes autochtones canadiennes à la riche histoire de notre pays."

La Commission des lieux et monuments historiques du Canada est appuyée par Parcs Canada, qui a pour mandat de veiller à ce que le patrimoine culturel et naturel du Canada soit mis en valeur et protégé dans l'intérêt du peuple canadien, tant pour son agrément que pour l'enrichissement de ses connaissances.

Egalement diffusé par Internet à l'adresse www.pc.gc.ca sous la rubrique Salle des médias.

Renseignements

  • Parcs Canada
    Michèle Monette
    Agente des relations avec les médias
    Direction des communications corporatives
    819-994-3023