Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

12 oct. 2010 15h24 HE

Le gouvernement du Canada collabore avec les Etats côtiers de l'océan Arctique en vue d'améliorer les relèvements hydrographiques dans le Nord

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 12 oct. 2010) - L'honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans, a annoncé aujourd'hui que les cinq États côtiers de l'Arctique, soit le Canada, le Danemark, la Norvège, la Russie et les Etats-Unis, ont, sous la direction du Canada, mis sur pied la Commission hydrographique régionale pour l'Arctique.

« L'établissement de la Commission hydrographique régionale pour l'Arctique est une étape importante pour créer des synergies entre les États côtiers de l'Arctique et assurer la sécurité en mer », a dit la ministre Shea. « La mise sur pied de la Commission contribuera à protéger l'écosystème et à promouvoir le développement social et économique dans le Nord. »

La Commission fera la promotion de la coopération technique dans les domaines de la science, de la technologie et de la création des cartes marines, en vue d'établir et de promouvoir des normes communes et d'aider à définir les besoins en matière de produits et de services hydrographiques, notamment les levés.

Le Canada est fier de compter un littoral de plus de 250 000 km, plus que tout autre pays au monde. Soixante pour cent de ce littoral se trouve dans l'Arctique. Contrairement au Sud, il n'existe pas de grands réseaux routiers, et le transport sécuritaire de biens et de personnes entre les collectivités est moins cher lorsqu'il se fait par voie maritime. Dans bien des cas, le transport maritime représente la seule option. Le transport en mer dépend entièrement de cartes de navigation maritime fiables et à jour. Dans l'Arctique, elles constituent la « carte routière ».

« Notre gouvernement s'est engagé à améliorer la cartographie de navigation dans l'Arctique. La création de la Commission hydrographique régionale pour l'Arctique constitue un instrument de valeur visant à encourager l'innovation et la mise au point de nouvelles technologies qui seront nécessaires au succès de la cartographie marine de l'Arctique », a déclaré le ministre des Affaires étrangères, l'honorable Lawrence Cannon. « Notre priorité en matière de politique étrangère dans l'Arctique demeure l'exercice de notre souveraineté. En plus d'améliorer la cartographie marine de l'Arctique, nous avons fait de nouveaux investissements dans le Nord de notre pays en effectuant de la surveillance et des exercices militaires fréquents et en investissant dans une nouvelle génération de satellites. »

Les jours de navigation en mer libre augmentent, en même temps que la demande pour le transport de cargaison, la mise en valeur des ressources et l'écotourisme. Tout cela fait en sorte que, depuis 2005, la circulation maritime a doublé dans le Nord, et le gouvernement prévoit qu'elle augmentera davantage.

En vertu de la Loi sur les océans, le Service hydrographique du Canada est responsable d'effectuer les relevés hydrographiques, de produire les cartes de navigation officielles du gouvernement et de les distribuer en format papier et électronique. Il s'occupe aussi d'une vaste gamme de publications nautiques à l'appui de la sécurité des marins.

Pour plus d'information sur les cartes marines et les services disponibles, veuillez consulter le site Web suivant : http://www.charts.gc.ca/index-fra.asp.

Renseignements

  • Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Nathalie Trépanier
    Relations avec les médias
    613-990-7537
    ou
    Pêches et Océans Canada, Ottawa
    Cabinet de la ministre
    Nancy Bishay, Directrice des communications
    613-992-3474
    Nancy.Bishay@dfo-mpo.gc.ca
    http://www.dfo-mpo.gc.ca