Parcs Canada

Parcs Canada

06 sept. 2005 19h00 HE

Le gouvernement du Canada commémore l'importance historique nationale de la Charte des anciens combattants

OTTAWA, ONTARIO--(CCNMatthews - 6 sept. 2005) - Au nom de l'honorable Stéphane Dion, ministre de l'Environnement et ministre responsable de Parcs Canada, M. Marc Godbout, député d'Ottawa-Orléans, a dévoilé aujourd'hui une plaque de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada commémorant l'importance historique nationale de la Charte des anciens combattants.

"Ce programme audacieux a été lancé il y a près de soixante ans afin d'appuyer le retour des anciens combattants à la vie civile, a déclaré le ministre Dion. Plus d'un million de personnes ont profité de la Charte des anciens combattants, qui fut un moyen de reconnaître la contribution exceptionnelle qu'ont apportée ces femmes et ces hommes à la réputation du Canada."

Le gouvernement canadien, peu de temps après la déclaration de guerre, en 1939, avait entrepris la planification des années d'après-guerre. Déjà en 1947, il avait mis en place un ensemble de lois, auquel on a donné le titre collectif de Charte des anciens combattants, pour aider ces femmes et ces hommes lors de leur retour au pays. La Charte leur garantissait l'emploi qu'ils avaient occupé auparavant ou de la formation dans l'éventualité où cet emploi avait disparu. Les candidats qualifiés avaient également droit à des études universitaires subventionnées, ce qui a entraîné l'expansion du système d'éducation.

Un régime de pension bonifié offrait aux anciens combattants invalides des prestations plus généreuses que celles versées à leurs prédécesseurs de la Première Guerre mondiale. Ceux qui voulaient acheter des terres, construire une maison ou encore se lancer en affaires ou en agriculture bénéficiaient de prêts à très faibles taux d'intérêt. Le nouveau ministère des Affaires des anciens combattants s'est fait le parrain d'un vaste programme de soins, de réhabilitation et de soutien financier à l'intention des soldats ayant une déficience physique, ce qui a donné lieu à la création de 17 établissements à travers le pays.

"En plus d'avantager les anciens combattants de retour au pays, la Charte a accéléré la mise en oeuvre de programmes sociaux - la sécurité de la vieillesse, l'assurance-maladie et les allocations familiales - destinés à l'ensemble des Canadiens et des Canadiennes", a ajouté M. Godbout.

Le gouvernement du Canada a proclamé 2005 l'"Année de l'ancien combattant". La cérémonie d'aujourd'hui s'inscrit dans le cadre du programme fédéral de commémoration marquant le soixantième anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Créée en 1919, la Commission des lieux et monuments historiques du Canada conseille le ministre de l'Environnement en ce qui a trait à l'importance historique nationale de lieux, de personnes et d'événements qui ont marqué l'histoire du Canada. La pose d'une plaque commémorative représente la reconnaissance officielle de la valeur historique. Il s'agit d'un moyen de sensibiliser le public à la richesse de notre patrimoine culturel, que nous devons préserver pour les générations actuelles et futures.

(Egalement diffusé par Internet à l'adresse www.pc.gc.ca sous la rubrique Quoi de neuf.)

Renseignements

  • Cabinet du ministre de l'Environnement
    Brigitte Caron
    Attachée de presse
    (819) 997-1441
    ou
    Parcs Canada
    John Grenville, Gestionnaire
    Programme des lieux historiques nationaux, Est de l'Ontario
    (613) 545-8666 poste 102