Pêches et Océans Canada

Pêches et Océans Canada

28 nov. 2010 14h07 HE

Le gouvernement du Canada commente les résultats de la dernière réunion de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 28 nov. 2010) - La réunion annuelle de 2010 de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique (CICTA), qui se tenait à Paris, en France, a été déclarée officiellement close le samedi 27 novembre. Les délégués de 48 parties contractantes, dont le Canada, ont travaillé sans relâche pendant dix jours de négociations importantes mais difficiles, pour renforcer la conservation du thon rouge de l'Atlantique et d'autres espèces relevant de la compétence de la CICTA.

«Je l'ai déjà dit à plusieurs reprises : les membres de la CICTA ne doivent pas relâcher leurs efforts en vue d'améliorer la gestion et la conservation du thon rouge de l'Atlantique, ils doivent suivre l'avis des scientifiques et ils doivent se conformer aux règles», a déclaré l'honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans. «Le Canada travaille dans ce sens, sa gestion de la pêche du thon rouge figure parmi les meilleures au monde, et nous en voyons maintenant les résultats positifs.»

La ministre Shea a dit regretter qu'une proposition du Canada en vue de renforcer les mesures relatives à la déclaration des prises pour toutes les pêches commerciales et récréatives du thon rouge de l'Atlantique Ouest n'ait pas reçu l'appui de toutes les parties qui pêchent dans l'Atlantique Ouest. Ces mesures reflètent ce que le Canada fait depuis longtemps dans ses eaux.

Les membres de la CICTA ont adopté les totaux autorisés des captures pour 2011, dans le sens des derniers avis scientifiques :

  • un total autorisé de captures réduit à 1 750 t pour le thon rouge de l'Atlantique Ouest en 2011 (l'accès canadien à cette pêche subira une modeste réduction d'environ 11 t), soit un niveau de prises qui devrait permettre au stock de continuer à augmenter;

  • un total autorisé de captures réduit à 12 900 t pour le thon rouge de l'Atlantique Est et de la Méditerranée (le Canada ne pêche pas ces stocks), moins environ 1 900 t du quota des parties reconnues comme ayant dépassé leur quota pour 2010;

  • un total autorisé de captures renouvelé de 13 700 t pour l'espadon de l'Atlantique Nord (le quota canadien est de 1 348 t, en plus de transferts de 25 t et 100 t des États-Unis et du Sénégal, respectivement) et le maintien du plan de rétablissement de ce stock, qui reflète les efforts de rétablissement fructueux déployés par la CICTA à cet égard.

«Les résultats de cette année renforcent la détermination du Canada de faire progresser les pratiques de gestion efficaces de la CICTA pour des espèces de première importance comme le thon rouge et l'espadon,» a ajouté la ministre Shea. «Par notre action soutenue, nous avons reconstitué avec succès les stocks d'espadon de l'Atlantique Nord et nous continuons à renforcer cette gestion chaque année, au bénéfice de notre industrie. Nous nous attendons au même niveau d'engagement de la part de tous les membres de la CICTA pour d'autres espèces importantes, et particulièrement pour le thon rouge de l'Atlantique.»

Depuis de nombreuses années, le gouvernement du Canada et l'industrie canadienne de la pêche font les choix difficiles nécessaires à une durabilisation à long terme de notre pêche du thon rouge de l'Atlantique. La plus récente évaluation du stock de thon rouge de l'Atlantique Ouest faite par des scientifiques de la CICTA est encourageante pour le Canada et confirme l'abondance de thons que les pêcheurs canadiens signalent en eaux canadiennes. Cette nette amélioration représente les fruits d'une décennie d'efforts où les totaux autorisés de captures ont été établis dans le respect des avis scientifiques et d'un régime de conformité toujours bonifié au Canada.

Le Canada continuera à travailler avec ses partenaires pour promouvoir une conservation et une gestion efficaces de toutes les espèces gérées par la CICTA, incluant les stocks de l'Atlantique Ouest.

Pour obtenir plus d'information sur l'industrie canadienne de la pêche du thon rouge et les travaux menés par le Canada au sein de la CICTA, visiter www.dfo-mpo.gc.ca/thon et www.iccat.int.

Internet: http://www.dfo-mpo.gc.ca

Renseignements

  • Pêches et Océans Canada
    Ottawa, Ontario
    Frank Stanek
    Relations avec les médias
    613-990-7537
    ou
    Pêches et Océans Canada
    Cabinet de la ministre
    Nancy Bishay
    Directrice des communications
    613-992-3474