Environnement Canada

Environnement Canada

28 mars 2009 14h15 HE

Le gouvernement du Canada dévoile un nouveau radar Doppler destiné aux Jeux d'hiver de 2010

VANCOUVER, COLOMBIE-BRITANNIQUE--(Marketwire - 28 mars 2009) - L'honorable Jim Prentice, ministre de l'Environnement, a annoncé aujourd'hui l'installation d'un nouveau radar Doppler, qui est le dernier dispositif technologique mis en place pour fournir des prévisions météorologiques pendant les Jeux d'hiver de 2010.

"Depuis 2003, Environnement Canada se forme et se prépare à la prestation des services météorologiques pour les Jeux", a dit le ministre Prentice. "Avec l'installation du nouveau radar Doppler, nous sommes prêts à livrer en temps réel les renseignements météorologiques dont les décideurs de Vancouver 2010 ont besoin pour assurer la sécurité et l'équité des épreuves olympiques."

"L'obtention de renseignements précis sur les conditions météo complexes qui existent dans le sud-ouest de la Colombie-Britannique permettra de renforcer la sécurité des Jeux ", a dit l'honorable Gary Lunn, ministre d'Etat (Sports). "Ce nouveau système aidera également les athlètes à se préparer pour les compétitions en fonction des conditions météo."

Le radar Doppler procure aux prévisionnistes d'Environnement Canada des renseignements importants sur les mouvements et les structures des systèmes météorologiques dans la vallée Callaghan, sur le mont Whistler et le long de l'autoroute Sea-to-Sky. Situé un peu à l'extérieur de Whistler, cet appareil aidera à déterminer si une tempête pourrait entraîner des phénomènes violents qui perturberaient les compétitions ou compromettraient la sécurité du public, et à quel moment une telle tempête surviendrait.

Pour les Jeux d'hiver de 2010, le gouvernement du Canada a affecté 13,4 millions de dollars à la prestation des services météorologiques, au leadership nécessaire en matière de durabilité et à l'évaluation environnementale des sites olympiques. L'accueil des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2010 est l'occasion par excellence pour le Canada d'arborer ses réalisations et son innovation aux yeux du monde, tout en offrant des avantages permanents d'ordre environnemental, social, culturel et économique à tout le pays et à toute sa population.

Pour obtenir plus de détails sur le rôle que joue le gouvernement du Canada dans les Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2010, visitez le site www.canada2010.gc.ca.

FICHE D'INFORMATION

ROLE D'ENVIRONNEMENT CANADA DANS LES PREVISIONS METEOROLOGIQUES DES JEUX D'HIVER DE 2010

Environnement Canada joue un grand rôle dans la planification et la tenue des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2010 à Vancouver. Il a affecté 13,4 millions de dollars à la prestation de services météorologiques avancés à cette occasion, à la direction et la coordination des mesures de durabilité de l'environnement et aux compétences scientifiques et techniques à consacrer à l'évaluation environnementale des sites et de l'infrastructure olympiques.

Environnement Canada livrera des prévisions météorologiques détaillées avant et pendant les Jeux. Les prévisions, avertissements et autres indications météorologiques sont essentiels aux mesures de protection et de sécurité et à la tenue même des Jeux. En fait, le Comité organisateur des Jeux de 2010 (COVAN), le Comité international olympique et les officiels sportifs prendront des décisions opérationnelles primordiales pendant les épreuves en se reportant aux données météorologiques d'Environnement Canada.

Ces prévisions du Ministère :

- aideront les athlètes à se préparer aux conditions auxquelles ils feront face dans les épreuves;

- favoriseront l'équité en garantissant que tous les athlètes en compétition connaîtront les mêmes conditions;

- assureront la protection des spectateurs et des résidents locaux en soutenant la préparation aux situations d'urgence.

Moyens employés par Environnement Canada

Technologie

Environnement Canada a installé un radar Doppler, un profileur de vent et un réseau de stations météorologiques automatisées en prévision des Jeux d'hiver de 2010. Grâce à cette technologie, les organisateurs des épreuves disposeront de l'information nécessaire.

Radar Doppler

Le radar Doppler est le dernier dispositif technologique mis en place qui témoigne de la bonne préparation du Ministère aux services de prévisions météorologiques à assurer. Il se trouve à environ 6 km à l'ouest de Whistler, près de l'entrée de la vallée Callaghan (sur une voie de desserte à côté de la station de recyclage de Whistler). Le terrain qui est occupé est un don de la municipalité de ce centre de villégiature.

Un tel radar indique aux prévisionnistes les zones de précipitations avec leur intensité, ainsi que la direction et la vitesse du champ de vent. On peut en analyser les données pour mieux voir s'il y aura des phénomènes violents d'origine orageuse.

Il fournira aux météorologues des indications pour le nord (centre de ski nordique), l'est (massif Whistler-Blackcomb) et le sud (autoroute Sea-to-Sky). De telles données étaient indisponibles par le passé.

Profileur de vent

Cet appareil spécialisé, qui a été installé à la station météorologique d'Environnement Canada à l'aéroport Squamish en 2007, est aujourd'hui en service.

Par des ondes radar ou acoustiques, cet appareil d'observation du vent permet de constater la vitesse et la direction des vents à différentes altitudes. Il comprend un système de sondage radio-acoustique (SSRA) qui donne la température à diverses altitudes dans un rayon pouvant aller jusqu'à deux kilomètres au-dessus du profileur.

Les données obtenues sont des plus utiles, car les renseignements sur la vitesse et la direction des vents révèlent les zones de turbulence ou de cisaillement de vent. On peut aussi mieux caractériser l'atmosphère au-dessus du secteur de l'autoroute Sea-to-Sky et déterminer le type de précipitations au sol.

Stations météorologiques

Environnement Canada s'est doté d'un réseau complexe de détecteurs formé de stations automatisées standard, de caméras vidéo et d'autres appareils perfectionnés de détection. Le système complet comprend de 50 à 60 pièces nouvelles ou mises à niveau.

Prévisions météorologiques

Les recherches menées par Environnement Canada faciliteront la prévision de phénomènes météorologiques de grande incidence comme les tempêtes de neige ou les vents extrêmes. Une équipe de météorologues professionnels venant d'Environnement Canada et d'autres organismes suivent une formation sur la prévision du temps dans le sud-ouest de la Colombie-Britannique. Elle sera sur place à tous les sites olympiques de manière à pouvoir livrer de l'information en temps réel aux responsables des épreuves.

Partenariats

Environnement Canada collabore étroitement avec le gouvernement et les municipalités locales de la Colombie-Britannique à la coordination des services météorologiques.

Environnement Canada léguera un plus haut degré de protection des Canadiens à l'issue des Jeux de 2010

Les connaissances acquises et l'innovation scientifique à l'occasion des Jeux d'hiver de 2010 viendront améliorer les prévisions météorologiques locales et nationales. Nous connaîtrons mieux la météorologie complexe du littoral de la Colombie-Britannique et des régions montagneuses en général. Nous utiliserons le matériel avancé et les données de recherche de pointe dans le réseau national d'observation du temps, d'où la possibilité d'améliorer les prévisions et la sécurité des Canadiens.

Also available in English

Renseignements

  • Bureau du ministre de l'Environnement
    Frédéric Baril
    Attaché de presse
    819-997-1441
    ou
    Environnement Canada
    Relations avec les médias
    819-934-8008
    1-888-908-8008
    www.ec.gc.ca