Agence de la santé publique du Canada

Agence de la santé publique du Canada

18 mars 2009 10h12 HE

Le gouvernement du Canada donne aux Canadiens des outils pour aider à déceler le risque de diabète

MISSISSAUGA, ONTARIO--(Marketwire - 18 mars 2009) - Bob Dechert, député de la circonscription de Mississauga-Erindale, en Ontario, a annoncé aujourd'hui, au nom de Leona Aglukkaq, ministre de la Santé, que le gouvernement du Canada appuie un nouveau projet qui aidera les citoyens de la région de Mississauga à savoir s'ils font un diabète de type 2 ou s'ils ont de fortes chances de développer la maladie. Le projet sera mis en oeuvre au Credit Valley Hospital de Mississauga.

Dans le cadre de ce nouveau projet, qui est l'une de sept initiatives semblables entreprises au Canada, les participants âgés de 40 à 74 ans devront remplir un questionnaire qui permettra d'évaluer leur risque de faire un diabète. Le questionnaire, connu sous le nom de CANRISK, comprend des questions sur les antécédents familiaux, le poids corporel, le mode de vie et d'autres facteurs. Après avoir répondu aux questions, les participants devront se prêter à un test sanguin. En plus d'informer ceux qui auront obtenu un résultat positif pour la maladie, les responsables du projet communiqueront avec les participants qui auront obtenu une glycémie (taux de sucre dans le sang) suffisamment élevée pour être considérés comme prédiabétiques et fortement enclins à développer le diabète de type 2.

"La détection précoce est essentielle à la prise en charge du diabète de type 2 et de l'état prédiabétique", a déclaré Bob Dechert. "Le dépistage et le suivi effectués dans le cadre de ce projet aideront les personnes qui ont la maladie ou qui ont de fortes chances de devenir diabétiques à obtenir les soins dont elles ont besoin."

Plusieurs milliers de participants de diverses collectivités à travers le Canada rempliront le questionnaire, puis devront se prêter à un test sanguin. Les personnes chez qui on aura détecté le diabète ou un état prédiabétique seront orientées vers des services de soins adéquats et des séances d'information et encouragées à consulter un médecin pour assurer un suivi.

"Nous sommes ravis d'avoir ce projet dans notre hôpital. Notre travail, en particulier nos efforts de sensibilisation au diabète, seront renforcés par notre capacité de déceler cette maladie grave et de venir en aide à notre communauté", a indiqué Michelle DiEmmanuele, présidente et chef de la direction au Credit Valley Hospital.

A ce jour, 2 300 adultes ont fait l'objet de tests de dépistage dans le cadre de projets semblables au Canada. De ce nombre, environ 5 % étaient de nouveaux cas de diabète non diagnostiqués auparavant et 15 % de nouveaux cas de prédiabète. Les projets pilotes en cours révèlent que plus de la moitié de ces cas de prédiabète à risque n'auraient pas été reconnus par un dépistage normal utilisant le dosage conventionnel de la glycémie à jeun.

(Also available in English)

Renseignements

  • Cabinet de la ministre de la Santé
    Josée Bellemare
    Attachée de presse
    613-957-0200
    ou
    Agence de la santé publique du Canada
    Relations avec les médias
    Andrew McDermott
    613-941-8189
    www.santepublique.gc.ca