Agence des services frontaliers du Canada

Agence des services frontaliers du Canada

18 août 2011 10h43 HE

Le gouvernement du Canada élargit la liste des personnes recherchées par l'ASFC

TORONTO, ONTARIO--(Marketwire - 18 août 2011) - Le gouvernement du Canada a élargi aujourd'hui la liste des personnes recherchées par l'ASFC de manière à y inclure celles qui ont omis de respecter la Loi sur l'immigration et la protection des réfugiés (LIPR) et qui ont été condamnées pour des actes criminels au Canada. L'honorable Vic Toews, ministre de la Sécurité publique, Candice Hoeppner, secrétaire parlementaire du ministre de la Sécurité publique, Chris Alexander, secrétaire parlementaire du ministre de la Défense nationale, et Luc Portelance, président de l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC), en ont fait l'annonce à Toronto.

« Les Canadiens et les Canadiennes prennent position contre les personnes qui entrent illégalement au Canada, a dit le ministre Toews. Notre gouvernement s'engage à renvoyer les personnes qui sont interdites de territoire au Canada en raison de leur implication ou de leur complicité présumée dans des crimes de guerre ou des crimes contre l'humanité, et celles qui ont été condamnées pour des crimes graves commis au Canada. »

Le gouvernement du Canada accorde une très grande importance à son engagement à assurer la sécurité publique et il prend toutes les mesures nécessaires pour protéger les Canadiens et les Canadiennes. À ce jour, les informations fournies par le public ont permis l'arrestation de six individus faisant partie de la liste originale des 30 personnes recherchées, en date du 21 juillet, et un septième individu a été retrouvé à l'étranger.

« Les portes du Canada resteront fermées à tous ceux qui ont violé la loi et ont mis en danger la sécurité de nos citoyens », a ajouté Candice Hoeppner, secrétaire parlementaire du ministre.

L'ASFC, Citoyenneté et Immigration Canada et la Gendarmerie royale du Canada travaillent de concert avec leurs partenaires internationaux pour s'assurer que ceux qui ont omis de respecter la LIPR, qui sont interdits de territoire et qui ont été condamnés pour des actes criminels au Canada, n'y trouvent pas refuge.

« Grâce à l'aide substantielle du public, l'ASFC a pu trouver et arrêter des individus figurant sur la liste des personnes recherchées par l'ASFC, a dit le président Portelance. Avec cette liste élargie, nous encourageons le public à s'informer des mises à jour en visitant notre site Web, et de continuer à nous fournir des informations sur les allées et venues de ces personnes recherchées en appelant la ligne sans frais de surveillance frontalière ou leur service de police local. »

Le gouvernement maintient sa vigilance à la frontière et partout dans le monde, augmentant ainsi la sécurité des collectivités et de la population au pays.

« Notre gouvernement ne peut tolérer la présence des personnes qui tentent de rester au Canada de façon illégale, a dit le secrétaire parlementaire Alexander. L'ASFC a élargi la liste des personnes que l'on soupçonne de résider illégalement partout au pays, ce qui permet au gouvernement du Canada de continuer de rechercher, avec l'aide du public, ces personnes afin que justice soit faite. »

Si vous avez des informations sur des activités suspectes à la frontière ou sur des infractions liées à l'immigration, veuillez communiquer avec l'Agence des services frontaliers du Canada en appelant la ligne sans frais de surveillance frontalière au 1-888-502-9060. Nous rappelons aux citoyens de ne pas tenter d'appréhender les personnes affichées sur le site Web de l'ASFC.

Pour de plus amples informations, veuillez visiter le site Web de l'ASFC à www.asfc.gc.ca.

Renseignements

  • Relations avec les médias
    Agence des services frontaliers du Canada
    613-957-6500