Agence de la santé publique du Canada

Agence de la santé publique du Canada

30 avr. 2009 20h39 HE

Le gouvernement du Canada fait une mise à jour sur les mesures de prévention adoptées à l'égard du le virus H1N1 (grippe porcine chez l'être humain)

OTTAWA, ONTARIO--(Marketwire - 30 avril 2009) - La ministre de la Santé, Leona Aglukkaq, et l'administrateur en chef de la santé publique du Canada, le Dr. David Butler-Jones, ont fait une mise à jour aux Canadiens sur les mesures prises par le gouvernement du Canada en matière de gestion de l'épidémie du virus H1N1 (grippe porcine chez l'être humain). Le gouvernement fédéral continue de travailler en étroite collaboration avec les provinces et territoires ainsi qu'avec les partenaires internationaux pour protéger la santé et assurer la sécurité des Canadiens.

Un total de 15 cas du virus H1N1 (grippe porcine chez l'être humain) ont été confirmés aujourd'hui, y compris cinq nouveaux cas en Colombie-Britannique, quatre en Alberta, un en Ontario, un au Québec et quatre en Nouvelle Ecosse. Le nombre total de cas au Canada se chiffre maintenant à 34, dont11 cas en Colombie-Britannique, six cas en Alberta, huit cas en Ontario, un cas au Québec, et huit cas en Nouvelle Ecosse. Tous ces cas sont causés par la même souche du virus H1N1 (grippe porcine chez l'être humain) découverte aux Mexique et au Mexique. A présent, tous les cas confirmés au Canada sont des cas bénins.

L'Organisation mondiale de la santé a élevé sa phase d'alerte pandémique du niveau 4 au niveau 5 hier. Le changement de la phase de 4 à 5 signifie qu'une propagation d'humain en humain du virus a été observée dans au moins deux pays. L'OMS n'a pas déclaré une pandémie de grippe, mais elle envoie le signal que d'autres mesures doivent être prises afin de finaliser l'organisation, la communication et la mise en oeuvre des stratégies d'atténuation planifiées.

"Depuis plusieurs jours, le Canada a mis en oeuvre une approche agressive au virus basée sur un étroit partage d'informations et d'assistance technique entre le Canada, les Mexique, le Mexique et l'Organisation mondiale de la santé" a déclaré la ministre Aglukkaq. "Nous sommes un leader mondial dans la planification en cas de pandémie et sommes bien avancés dans la mise en oeuvre de notre plan visant à protéger les Canadiens."

"Si le niveau d'alerte de la pandémie a été élevé hier, cela ne signifie nécessairement pas une augmentation immédiate de risque pour les Canadiens", a déclaré Dr. David Butler-Jones, administrateur en chef de la santé publique du Canada. "Nous prenons très au sérieux le niveau d'alerte de l'OMS, mais nous continuerons de fonder nos propres actions et mesures sur notre propre situation ici au Canada, a-t-il ajouté.

Le gouvernement du Canada continue de planifier des mesures conformément au plan de pandémie. Ces mesures comprennent :

- Augmenter notre surveillance de la maladie et évaluer continuellement toutes les informations qui nous parviennent de toutes les sources et de les utiliser pour la planification de nos propres actions;

- Continuer à donner à nos professionnels de la santé des directives mises à jour et des conseils fondés sur ce que nous savons de la maladie;

- Assurer que le Stock national d'antiviraux puisse être mobilisé rapidement en cas de besoin;

- Mener des recherches pour la mise au point de vaccin et la production de "stock de semences" pour la fabrication de vaccin contre le virus H1N1 (grippe porcine chez l'être humain);

- Entamer des négociations avec l'entreprise Glaxo-Smith Kline pour commencer la mise au point et la production de vaccin conformément au contrat permanent;

- Collaborer avec les provinces et territoires, et le secteur de la santé pour élaborer des protocoles et des directives afin d'atténuer toute répercussion potentielle sur le système de la santé et le reste de la communauté en cas d'escalade de l'épidémie; et

- Continuer à communiquer pleinement avec les Canadiens afin de s'assurer que l'information est facilement accessible à ceux et celles qui en ont besoin.

Un document d'information sur certaines des actions prises par le gouvernement fédéral et sur les mesures que les Canadiens doivent prendre pour se protéger eux-mêmes est joint.


INFORMATION

MESURES PRISES PAR LE GOUVERNEMENT

Le gouvernement du Canada a pris plusieurs mesures, notamment :

- Mesures de santé publique :

- L'intensification de la surveillance de la maladie et l'évaluation continue des renseignements provenant de toutes les sources disponibles, afin d'orienter nos mesures à l'avenir;

- L'assurance d'un recours rapide à Réserve nationale d'antiviraux au besoin;

- L'investigation concernant le développement d'un vaccin et l'augmentation des stocks reproducteurs du virus en vue de l'élaboration d'un vaccin contre le virus H1N1 (grippe porcine chez l'être humain);

- Le début des discussions avec la société Glaxo-Smith Kline en vue de lancer le processus de développement et de production d'un vaccin pandémique conformément au contrat permanent qui lui a été accordé; et

- La collaboration avec les provinces et territoires et le secteur de la santé afin de mettre au point des protocoles et des lignes directrices visant à l'atténuation des incidences possibles d'une éclosion plus virulente sur le système des soins de santé et la collectivité.

- Mesures prises au plan international :

- Des agents de quarantaine sont maintenant postés dans tous les aéroports canadiens qui accueillent des vols directs en provenance du Mexique afin d'évaluer les passagers malades et de les orienter s'ils ont besoin de soins.

- L'Agence de la santé publique du Canada offre au Mexique des services d'analyse des prélèvements relatifs à le virus H1N1 (grippe porcine chez l'être humain).

- Deux épidémiologistes canadiens ont été envoyés au Mexique pour contribuer à l'enquête mexicaine sur l'éclosion.

- L'ambassade canadienne au Mexique transmet régulièrement des mises à jour sur la situation aux résidents canadiens du pays.

- Information publique :

- Un avis sur la santé des voyageurs a été émis avisant les Canadiens de remettre à plus tard leurs visites non essentielles au Mexique;

- Les réponses aux questions les plus fréquemment posées ont été affichées sur le site Web de l'Agence de la santé publique du Canada à www.phac.gc.ca;

- Une ligne d'information, 1-800-454-8302, est mise à la disposition des Canadiens, sept jours par semaine, de 8 h à 20 h (heure normale de l'Est);

- Un bulletin d'information comprenant des conseils sur la santé est distribué aux voyageurs en partance pour le Mexique et en provenance du Mexique afin de leur rappeler les précautions sanitaires élémentaires à prendre.

- Des renseignements sont diffusés sur les écrans de télévision des installations aéroportuaires, y compris des avis aux voyageurs;

- Des directives de santé publique sont fournies aux professionnels des soins de santé.

- Mesures de surveillance et de coordination :

- Le Centre de coordination des opérations d'urgence du gouvernement a été activité au niveau maximal (niveau 4) et fonctionne 24 heures par jour, sept jours par semaine;

- Des activités de coordination et des conférences téléphoniques visant à l'échange de renseignements ont lieu chaque jour, avec la participation des autorités de santé publique provinciales et territoriales et de nos partenaires internationaux; et

- Les responsables restent vigilants en ce qui concerne le dépistage et le signalement des maladies inhabituelles ressemblant à la grippe, en particulier chez les voyageurs en provenance du Mexique.

- Analyses de laboratoire :

- On a demandé aux laboratoires provinciaux et territoriaux d'envoyer les échantillons de virus ou de grippe non identifiables prélevés sur des patients ayant des problèmes respiratoires graves au Laboratoire national de microbiologie du Canada de Winnipeg, qui est actuellement à l'ouvre 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

L'Agence de la santé publique du Canada donne les conseils suivants aux Canadiens :

- Se laver les mains soigneusement avec de l'eau chaude et du savon, ou un désinfectant pour les mains.

- Tousser et éternuer en direction du pli du coude.

- Poursuivre ses activités habituelles, mais rester à la maison en cas de maladie.

- Consulter le site www.fightflu.ca pour de plus amples renseignements.

- Consulter le site www.voyage.gc.ca pour qui présente les avis aux voyageurs à jour;

- Consulter un professionnel de la santé en cas de symptômes semblables ceux de la grippe.

Renseignements

  • Agence de la santé publique du Canada
    Andrew McDermott
    Relations avec les médias
    613-941-8189